Carnet – partition de voyage sonore

L’éducation musicale est un pivot pour les projets pluridisciplinaires dans le cadre du Parcours d’éducation artistique et culturelle, EAC.  Aussi, investir le carnet de voyage musical ou le carnet – partition de voyage est inspirant et sollicite la créativité. Par le chant, la pratique instrumentale ou la fréquentation de concerts, de nombreuses compétences transverses peuvent ainsi être mobilisées et acquises lors de séquences de lecture et de littérature, d’écriture, d’oralité, de sciences, de langues étrangères, d’histoire et de géographie, etc. Faire une place significative au développement de la créativité à l’école suppose de s’affranchir d’un modèle trop normatif de l’intelligence pour valoriser la part d’inventivité et de plaisir, favoriser l’expression de l’imagination, l’attention à l’inattendu, ce que le psychologue américain Joy Paul Guilford a appelé la « pensée divergente ». La créativité s’appuie sur la différence et engage l’initiative, la responsabilité, la tolérance. Elle ouvre les portes de la curiosité et s’en nourrit. Elle suscite de l’appétence pour toutes les formes de connaissance et de culture. Le carnet de voyage en est un outil pertinent !

Carnet forain, la créativité de la fête foraine et la création sonore (par Justine Chambon)

Ce carnet de voyage au travers de la fête foraine (par Justine Chambon) est un projet réalisé en classe de CP dans le cadre d’un projet d’école, soit quatorze séances dont la moitié réalisée à partir de sorties : des séances sur le trajet en géographie de l’école vers les trois lieux de sortie scolaire, des séances sur le mouvement suite à la fête foraine, des séances sur les émotions à postériori de la visite du Musée d’art contemporain CAPC pour l’exposition « Barbe à papa », des séances sur les sons au Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud. A partir de l’album « A la fête foraine » d’Anthony Browne, des observations in situ et des photos prises, il s’agit de comprendre comment fonctionnent la roue et les auto-tamponneuses afin de réaliser des pop-ups animés. Au Conservatoire, les sons enregistrés lors de la fête foraine permettent de réaliser une composition musicale. Une partition musicale a été créée sur le thème du train fantôme et différents instruments ont été testés. Ainsi est mise en oeuvre une démarche de création sonore avec la réalisation d’une partition créative et artistique à lire et à réinterpréter. Appréhender la création musicale suscite l’imaginaire et la sensibilité autant que la créativité.

« Les élèves ont choisi trois sonorités présentes dans le train fantôme, ou reprenant les personnages de leur histoire (participant à l’attraction). Sur une première partition vierge, les élèves ont collé les images des sons choisis. Ils ont également ajouté les sons correspondant aux images. A la suite de ces productions, ils ont associé chaque image à une forme. En fonction de leur image choisie en amont, ils ont dû les remplacer par des formes sur une deuxième partition vierge. L’objectif était de réaliser une partition de musique, la plus représentative d’une vraie partition, avec des notes », selon les propos de Justine Chambon.

Ce carnet de reportage devient donc un carnet imaginaire et créatif d’initiation aux arts et à la pratique artistique en classe. Une narration du voyage à partir de la quête d’un personnage a donné un fil conducteur au projet et au carnet de voyage.Carnet de voyage chanté en Océanie : « Je chante l’Océanie » (par Virginie Moreau)

A partir de l’écoute d’une comptine australienne, l’objectif vise à créer une chanson qui raconte les aventures d’un autre animal de l’Australie. Il s’agit donc de proposer aux élèves une démarche de création sonore, comme préconisée par les directives ministérielles pour l’éducation musicale. Des séances axées sur l’art et la pratique des arts plastiques mais aussi sur d’autres aspects culturels (danse, peinture…) ont facilité la création d’un carnet de voyage musical, chanté en langue anglaise, devant un Australien (résidant à Bordeaux). Ce Bordelais d’Océanie a apprécié la restitution de sa culture adaptée à une nouvelle chanson métamorphosée et réécrite. La communication de ce carnet de voyage musical, ouvrage et audio, a suscité une grande implication des élèves dans les apprentissages visés au fil du projet. Côté ressources éducatives, la collection de livres-CD “Comptines du monde” éditée par Didier jeunesse offre une palette de chansons pour voyager à l’autre bout du monde. L’apprentissage précoce des langues commence en effet par l’écoute musicale, le plus tôt possible, afin de favoriser la plasticité du cerveau à des langues différentes.

A la rentrée, nous projetons de développer des projets de carnets de voyage sonores en classe, dans le cadre d’une démarche de création sonore en lien avec du PEAC, Parcours d’éducation artistique et culturelle, ou du Projet personnel du Master 2 MEEF. Le “carnet – partition de voyage sonore” est un sous-genre à ajouter à la palette de la diversité des carnets de voyage.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Expression, spatialisation en texte – image et créativité

Communication intitulée Favoriser la créativité : l’expression et la spatialisation en texte-image du carnet de voyage. Pascale Argod. Colloque international – Symposium L’aventure des neurosciences : Des territoires de la recherche aux défis de l’éducation à l’université catholique de l’Ouest – Angers, les 3 et 4 juin 2015.

Accueil

Nous souhaitons expliciter en quoi cet outil est novateur dans la démarche d’apprentissage à tous les niveaux de la formation de l’individu et pourquoi il est un outil initiatique favorisant la créativité et la réflexivité mais aussi comment l’inscrire dans une pratique éducative de l’école au post-bac dans “un environnement qui induirait des émotions facilitatrices d’apprentissage” comme le propose une pédagogie de la créativité (Puozzo Capron, 2014). La création d’un carnet de voyage permet de construire un savoir en inventant et en créant : il s’agit de découvrir en percevant ce qui existe déjà, d’inventer à partir d’une construction intellectuelle puis de créer en fabriquant une oeuvre. Le carnet mobilise le réel à travers la découverte par les sens et le questionnement et l’imaginaire par la retranscription et la construction de symboles ou de systèmes de représentations. A la fois production hybride, divergente et associative, il se décline du genre album artistique et documentaire alliant texte et image, à la pratique artistique d’un art du collage qui exige une démarche double à la fois inductive et déductive.
A partir de la douzaine de projets menés sur Bordeaux dans des établissements scolaires de niveau collège et lycée et d’une sélection de carnets de voyage réalisés par des élèves et primés par le concours scolaire national Prix Ecole-Collège-Lycée du carnet de voyage, Nous appréhendons la diversité des réalisations de carnet de voyage – reportage et de la mise en forme texte-image (composition et spatialisation) en vue d’analyser les apports cognitifs de cet outil et définir quelle créativité peut susciter cette production à chaque temps du voyage et du contexte, notamment dans le cadre d’une approche sensible. Chaque caractéristique du carnet de voyage nécessite des apprentissages liés à la créativité qui sont à définir et à évaluer. L’apport des neurosciences dans le champ des apprentissages, de la créativité et de la pratique des arts visuels pourrait alors prolonger la réflexion que j’ai entamée depuis 2013 sur les liens entre créativité et émotion (Puozzo Capron, 2014) mobilisés dans une pédagogie de la créativité et l’idiosyncrasie ou la réaction face aux influences de l’environnement (Lubart, 2014) lors d’un voyage, à partir en référence aux travaux de recherche menés par Nathalie Bonnardel, Todd Lubart et Isabelle Puozzo-Capron en sciences cognitives.

A lire : La créativité chez l’enfant : évaluation et développement. Maud Besançon et Todd Lubart. Editions Mardaga, 2015.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Création de carnets de voyage en classe : expérimentations

Création de carnets de voyage, une diversité d’approches éducatives. Pascale Argod. Revue InterCDI, n°228, novembre – décembre 2010. p. 64-69.

Dans le prolongement des actions menées dans l’académie de Clermont-Ferrand  (Prix Elèves et journée de formation, puis stage au PAF), nous avons, avec quelques collègues enseignantes de Bordeaux, expérimenté cet outil dans le cadre de différents champs éducatifs comme l’éducation à l’interculturel et à la citoyenneté, puis la sensibilisation au patrimoine et à l’environnement – développement durable.

228 p64-69 MACRO

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Créations de carnets de voyage : une diversité d’approches éducatives

« Créations de carnets de voyage : une diversité d’approches éducatives », Pascale Argod, InterCDI, n°228, novembre-décembre 2010, p. 64-69 (6 pages).

http://www.intercdi-cedis.org/spip/index.php3

Les projets de carnets de voyage que nous avons montés depuis trois ans (2007 à 2010)sont tout à la fois documentaires et artistiques, entre média d’information et œuvre d’art, sur le modèle du genre éditorial qui oscille du guide touristique au livre d’artiste[1]. Dans le prolongement des actions menées dans l’académie d’Auvergne depuis 2001 (Prix élèves et journée de formation puis stage au PAF), nous avons ainsi expérimenté cet outil avec quelques collègues enseignantes-documentalistes[2]de Bordeaux dans le cadre de différents champs éducatifs comme l’éducation à l’interculturel et à la citoyenneté puis la sensibilisation au patrimoine et à l’environnement ou au développement durable.

1. Du livre d’artiste et du voyage comme parcours initiatique et professionnel (2008-2009)

2. Un carnet de patrimoine européen pour favoriser les échanges européens Coménius et Léonardo (2009-2010)

3. Un carnet sur l’histoire familiale pour l’insertion des migrants dans le cadre du projet « Interculturalités et vivre ensemble » (2009-2010)

4. Un échange interculturel entre Anglais et Indiens pour comprendre l’autre (2007-2008)

5. Un carnet de voyage numérique et multimédia pour l’apprentissage des langues (2008-2010)

A la rencontre des arts et des sciences, le carnet de voyage semble un outil pédagogique créatif qui allie la démarche documentaire à la démarche artistique afin de forger un esprit d’innovation et un regard sensible sur le monde. Comprendre son environnement, échanger avec l’Autre, appréhender une autre culture, connaître son identité et ses racines, tels sont les objectifs du carnet de voyage qui devient médium initiatique sur le monde et sur l’ailleurs. Cette diversité des approches éducatives en fait l’intérêt pédagogique. Comme le dit le sculpteur Rodin « Je ne crée pas, je vois, et parce que je vois, je peux créer » , une belle maxime pour la démarche créative du carnet de voyage. Si le voyage forme la jeunesse, le carnet en serait le passeport, comme une initiation à la rencontre de la différence culturelle et à la réflexion sur la perception de l’Ailleurs[1].


[1] Extrait de la préface du Catalogue d’exposition du musée de la poste de Paris. Pascale Argod. Musée de la Poste, novembre 2010.


[1]Le carnet de voyage : approches historique et sémiologique thèse soutenue en 2009 (Pascale Argod, Dir. Thierry Lancien, Université Michel de Montaigne-Bordeaux III, 790 pages).

[2] Projets encadrés par les collègues enseignantes ci-dessous :

Monique Dinand, enseignante – documentaliste (projet Carnet de patrimoine européen)

Françoise Goirand, enseignante d’arts appliqués (projet Livre d’artiste)

Sophie Jeanjean, enseignante – documentaliste (projet Interculturalités)

Marylène Dickinson, enseignante de français en Angleterre (projet Inde du Sud)

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Les arts graphiques pour l’apprentissage des langues et des cultures

Les arts graphiques -reportage graphique, carnet de voyage et livre d’artiste- pour l’apprentissage des langues et des cultures à travers une pédagogie créa(c)tive »

Communication au colloque art, interculturel et apprentissage des langues et des cultures organisé par le Lalic-Cirhill, UCO, à Angers du 5 au 7 septembre 2011

Si le voyage forme la jeunesse, le carnet en serait le passeport, comme une initiation à la rencontre de la différence culturelle et à la réflexion sur la perception de l’Ailleurs. Comprendre son environnement, échanger avec l’Autre, appréhender une autre culture, connaître son identité et ses racines, tels sont les objectifs du carnet de voyage qui devient médium initiatique sur le monde et sur l’ailleurs. C’est l’ouverture sur la créativité et l’expression personnelle, à travers les techniques plastiques de réalisation d’une image mosaïque de croquis et de documents authentiques, qui en fait son atout pédagogique et que mobiliserait les capacités cognitives de l’hémisphère droit du cerveau. De plus, le reportage graphique pour éduquer à l‘interculturel et à la citoyenneté a la vertu d’ouvrir sur l’Autre. Dans le cadre de pratiques éducatives de mobilité internationale et européenne le carnet de voyage favoriserait la construction culturelle et identitaire en incitant l’expression personnelle et artistique à partir de l’émotion artistique et le sensible. Il serait le vecteur de cette authenticité (Joëlle Aden, 2010) dans une éducation interculturelle et à l’interculturel et aux échanges avec l’Autre et sa culture que l’on reconnaît à travers l’art. A partir des spécificités du reportage graphique ou dessiné et du carnet de voyage, nous verrons en quoi ces outils seraient pertinents pour éduquer au regard et à la compréhension de l’Autre. Oeuvre mosaïque, collée et combinée d’images de diverses fonctions, le carnet de voyage est une œuvre sensorielle, créative et initiatique.

Les pistes de projets de carnets de voyages vécus ou imaginaires sont vastes, nous en avons expérimenté un certain nombre avec des scolaires : carnet de patrimoine, carnet-livre d’artiste, carnets de mémoire et de recherches en arts, carnet de projet professionnel, carnet de «jeu de rôle sur les pas de», carnet de «société-reportage», carnet naturaliste mais aussi carnets de voyages vécus Quant au carnet multimédia et vblog, il permet d’évaluer les compétences B2I comme le propose la plate-forme des carnets numériques du CRDP d’Auvergne. D’autres pistes pédagogiques ont été évoquées lors du stage national de formation en Arts et Culture proposé au Préac[1] et organisé par l’Académie d’Auvergne lors de la Biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand.

Bibliographie

ADEN, Joelle. Apprentissage des langues et pratiques artistiques. APLV, 2010.

DEMORGON Jacques, HESS, Rémi (pref.). Complexité des cultures et de l’interculturel. Paris : Anthropos, 1996. (exploration interculturelle et science sociale)

HESS, Rémi. Pédagogues sans frontières : écrire l’intérité. Paris : Economica, Anthropos,1998. (exploration interculturelle et science sociale).

HESS Remi. La pratique du journal comme construction du moment interculturel. Université de Rhodes. p. 68-79. [en ligne]. Disponible sur :

http://www.rhodes.aegean.gr/ptde/revmata/issue2/11Hess.pdf

Sur le carnet de voyage :

– Argod Pascale. Le carnet de voyage, outil de formation à la mobilité internationale, In Actes du Congrès international « La lettre et l’esprit »  sur la mobilité internationale, organisée par l’Agence Europe Education Formation France, les 29 et 30 juin 2010, avril 2011.

– Argod Pascale. Diversité des projets 2008-2010 sur Bordeaux : voir l’article « Création de carnets de voyage : une diversité d’approches éducatives », Pascale Argod, InterCDI, n°228, novembre-décembre 2010.

– Argod Pascale. Le carnet de voyage au regard de la sémiologie de l’image, Revue ARGOS n°46-47, double numéro « Images en lecture », du CRDP de Créteil, juin 2010.

– Argod Pascale, Créer un carnet de voyage pour éduquer au regard interculturel, Cahiers Pédagogiques, n°450, dossier « Images » en ligne, février 2007.

– Argod Pascale. Carnets de voyage : du livre d’artiste au journal de bord en ligne. SCEREN-CRDP d’Auvergne en 2005,173 p. (29 fiches pédagogiques).


[1] Responsable du stage de formation des enseignants intitulé « Enseigner le carnet de voyage » depuis 2003.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts