Le patrimoine des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

En 2018, plus de 250 manifestations se sont déroulées en France dans le cadre du 20ème anniversaire de l’inscription du bien “Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France” sur la Liste du patrimoine mondial. Cette manifestation est retranscrite à travers les reportages suivants :

Afin de réaliser des supports de présentation d’une ou plusieurs composantes du bien « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France », l’ICR propose un guide préconisations en téléchargement sur le site dédié : http://www.cheminscompostelle-patrimoinemondial.fr/fr

En 2018, l’agence a réalisé un premier dépliant de présentation du chemin d’Arles – GR®653, valorisant son patrimoine culturel et naturel. Ce document d’appel inaugure une collection qui présentera les attraits touristiques de chacun des itinéraires. En 2019, l’agence poursuivra le développement de la collection avec le chemin du Puy-en-Velay (GR®65) et celui de Paris-Tours (GR®655). http://www.chemins-compostelle.com/sites/default/files/depliant_VA%20copie.pdf

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Apprentissages d’une géographie vécue, arts visuels et médiation du patrimoine et du tourisme

« Du voyage au carnet de voyage et de patrimoine : apprentissages d’une géographie vécue, arts visuels et médiation du patrimoine et du tourisme », colloque Doc’Géo « Voyage : connaissances, perceptions et (im)mobilités » en partenariat avec l’UMR ADES du CNRS, l’UFR de géographie de l’Université de Bordeaux et l’École Doctorale Montaigne-Humanités, le vendredi 23 novembre 2012 à Bordeaux.

http://www.ades.cnrs.fr/spip.php?article1315

A travers les points de vue de l’hybridité du genre et de l’apprentissage, trois approches du carnet de voyage ont été abordées : scientifique -géographique et ethnographique, pédagogique et touristique. Elles concernent des publics différents du chercheur, à l’élève et au grand public. Les différentes catégories de carnets complexifient la définition d’un genre hybride : à la fois carnet de recherche, carnet de croquis ou de reportage graphique, parfois guide touristique. Niche éditoriale de l’édition touristique et passeport pour l’ailleurs, le carnet de voyage valorise le tourisme par l’esthétique. Albums illustrés de restitution d’inventaire des patrimoine(s), les carnets de patrimoine se déclinent selon leur thématique en carnet d’architecture, carnet d’archéologie, carnet d’ethnographie, carnet de guerre et carnet d’environnement. Mon carnet de recherche intitulé Carnet de voyage – reportage révèle l’étendue du médium à la rencontre « art et spatialités » (Volvey, 2003), selon quatre spécificités : « intermédialité, interculturalité, médiation, patrimoine». Cependant, la vulgarisation des découvertes et de l’Ailleurs, l’expérience vécue, l’apprentissage par le voyage semblent les dénominateurs communs entre les différentes approches du carnet de voyage (scientifique, pédagogique et touristique). Les notions de passage, de transmission et de partage font du carnet de voyage un passeport vers l’Autre et un médium initiatique ou de quête interculturelle grâce à une géographie vécue, expérimentée, au contact du terrain, de l’environnement et des peuples. Cette ethnographie géographique tendrait vers la capacité au savoir être autant qu’au savoir-faire de l’apprenti géographe.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Les ateliers “carnet de voyage” dans les musées et dans les bibliothèques

Les ateliers de réalisation de carnets de voyage dans les musées et dans les bibliothèques : de l’action culturelle à la médiation du patrimoine culturel

Depuis deux ans nous constatons que le médium du carnet de voyage fait l’objet d’ateliers artistiques ou de classes patrimoine dans les musées dans le cadre du service éducatif à destination des plus jeunes ou de la programmation culturelle annuelle destinée aux adultes. Voici quelques exemples récents mis en oeuvre dans les musées au fil de cette année :

Au musée des arts premiers Quai Branly à Paris :
http://www.quaibranly.fr/fileadmin/user_upload/enseignants/Emilie_Fouquet__college_Paul_Landowski__bilan_quai_branly_2011.pdf
http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-visiter-le-musee-du-quai-branly-37008255.html
Au musée du Louvre à Paris :
http://www.louvre.fr/ateliers/creer-son-carnet-de-voyage-famille
Au musée Quimet à Paris : au pays des samourais
http://www.guimet.fr/fr/collections/79-francais/activites-culturelles/jeune-public/306-les-activites-du-mercredi
Au musée Albert Kahn sur Paris :
http://albert-kahn.hauts-de-seine.net/musee/professionnels/enseignants/
Au musée Georges Labit sur Toulouse :
http://www.musees-midi-pyrenees.fr/musees/musee-georges-labit/ateliers/carnet-de-voyage-20150321/
Au musée d’art et d’archéologie de Périgueux :
http://www.perigueux-maap.fr/events/event/les-ateliers-des-vacances-lundi-20-juillet-2015-mon-carnet-de-voyage-en-oceanie/
Au musée départemental des antiquités de Rouen :
http://www.museedesantiquites.fr/carnet-de-voyage.html
Au musée Bonnard au Cannet :
http://www.museebonnard.fr/activites/agenda/77-carnet-de-voyage
Au musée des Beaux-Arts de la Rochelle :
http://www.alienor.org/musees/index.php?/fre/La-liste-des-villes/La-Rochelle/Musee-des-Beaux-Arts/Vie-du-musee-actualites/Atelier-en-famille-Carnet-de-voyage-en-Egypte

Au musée de l’histoire de l’immigration à Paris :
http://www.histoire-immigration.fr/musee/l-exposition-permanente/preparer-sa-visite

L’enseignement de l’histoire des arts impulsée dans les écoles, collèges ou lycées depuis 2008 (Bulletin officiel n° 32 du 28 août 2008) a permis de tisser des liens plus actifs entre l’école et les musées et est évalué au brevet des collèges depuis 2009. De plus, en 2013, le ministère de la Culture et de la Communication a lancé une enquête sur l’éducation artistique et culturelle dans les bibliothèques territoriales auprès d’environ 400 collectivités. Cette étude permet d’effectuer un état des lieux des actions entreprises, notamment dans le cadre de l’application progressive de la réforme des rythmes scolaires.
Les actions d’EAC reposent sur trois « piliers »: l’approche sensible (la rencontre avec un artiste et/ou une œuvre), l’approche cognitive ou pédagogique (l’acquisition de connaissances) et la pratique artistique.
http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/mars-2015/leducation-artistique-et-culturelle-en

Les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) pour mieux s’approprier des savoirs abstraits seront mis en oeuvre à la rentrée 2016. Ils permettront aux élèves de comprendre le sens de leurs apprentissages en les croisant, en les contextualisant et en les utilisant pour réaliser des projets collectifs concrets. Ils concernent les élèves du cycle 4 : 5e, 4e, 3e qui travailleront sur au moins deux thèmes chaque année
• Ces projets s’inscriront dans l’un des huit nouveaux thèmes de travail correspondant aux enjeux du monde actuel : développement durable ; sciences et société ; corps, santé et sécurité ; information, communication, citoyenneté ; culture et création artistiques ; monde économique et professionnel ; langues et cultures de l’Antiquité ; langues et cultures régionales et étrangères.
• Ces temps de travail sont des moments privilégiés pour mettre en œuvre de nouvelles façons d’apprendre et de travailler pour les élèves. Ils développeront l’expression orale, l’esprit créatif et la participation.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Analyse par l’image de destinations touristiques mises en valeur à partir de carnets de voyage et de carnets de patrimoine

Le Mali et le Maroc sont deux pays marqués par une identité culturelle riche et qui ont été un terrain favorable pour l’ethnologue et ont suscité la création de carnets de voyage « ethnographiques ». Ils présentent en effet certaines caractéristiques communes : l’authenticité, l’absence de démarcation entre le sacré et le profane[1], la survivance de l’artisanat et la préservation de la culture face au développement économique. De plus, ces pays ont gardé un caractère « pittoresque » (terme du XVIIIe siècle) malgré leur succès touristique : ils sont donc à l’origine de l’imaginaire voyageur emprunté à l’Orientalisme. Il semblerait intéressant d’opposer le corpus du Mali à celui du Maroc, l’un est à l’origine de l’ethnographie, l’autre à celle de l’art orientaliste. La production contemporaine de carnets correspond-t-elle encore à cette épistémologie ? Les albums en ligne de voyageurs proposent-ils une vision exotique de la destination touristique ? Quelle représentation du pays offrent-ils ?

Ainsi quelques problématiques sembleraient pertinentes à étudier à partir d’un corpus de 27 carnets de voyage tous supports de l’ouvrage à l’audio-visuel et au numérique:

La vision exotique, pittoresque ou authentique du Mali : la référence au mythe (ex : Gauguin) ;

– La vision exotique, pittoresque ou authentique du Maroc : la référence à l’ethnographie  (ex : Delacroix) ;

– Les notions de reportage graphique et de témoignage ethnographique : vérification de l’hypothèse (vision partagée ou observation participante) ;

– Les caractéristiques d’une « Géopoétique » du voyage à opposer à l’image didactique comme message interculturel.

Corpus d’une vingtaine de carnets de voyage ouvrages

Sur le Mali :

1-      Mali Mélo : carnet d’un voyage au Mali. Cothias, Le Corre et Loisel. Editions Glénat, 2000.

2-      Ce petit bout d’Afrique : carnets de voyage de Quentin Lacoste. Quentin Lacoste. Magelan & Cie, 2004.

3-       La surface des morts. Badaire, Jean-Gilles. Fata Morgana, 2004.

4-      Mali, sur les rives du Niger. Gildas Flahault. Presses de la Renaissance, 2004

5-      Balade en pays Dogon. Pascal Goudet. Asa, 2004

6-      Mali, carnet di viaggio. Stefano Faravelli. EDT, Turino, 2005 (et Gallimard, 2006)

7-      Amani, impressions du pays Dogon. Sarah Letouzey et les enfants du village. Editions de la Boussole, décembre 2005

8-      Mali, une flânerie royale. Van Den Driessche. Les éditions des Riaux, mars 2006 (collection Spiral)

9-      L’explorateur, le missionnaire et le photographe : les carnets de Gwenaelle Tropez. Magellan et Cie, 2007. (Coups de crayon).

10-   Carnets d’Afrique. Miquel Barcelo. Le promeneur, 2003.

Sur le Maroc :

A- Un hiver berbère. Karin Huet, Titouan Lamazou. Editions Jeanne Lafitte, 1990.

B-     Sahara : l’offensive du sable. Tarik Oulehri, dessins de Laurent Corvaisier. Albin Michel Jeunesse, 1991.

C-    Saharas : carnets de voyage. Simon. Editions de la Boussole, 2001.

D-    Mes carnets du Maroc. Cloé fontaine. Flammarion, 2001.

E-     Maroc. Anne Steinlein. Presses de la Renaissance, 2003.

F-     Marrakech. Jean-Loup Eve. Nouveaux Loisirs. Gallimard, 2004.

G-    Je vous écris du Maroc, Marrakech, le 4 mai. Editions du Garde-temps, 2004.

H-    Carnets du Maroc. Lizzie Napoli. Equinoxe, 2004 (Carnets d’ailleurs).

I-       Essaouira, la perle du Maroc. Les carnets de Philippe Lorin. Magellan et Cie, 2006.

J-      Marrakech : culture populaire de la médina. Elzbieta et Hassan Jouad. Editions du Rouergue, 2007.

K-    Viaggio In Sahara : voyage au Sahara. Iliprandi. Edizioni Nuages, 2008.

Pour référence, deux carnets de voyage historiques qui offrent deux points de vue différents : l’un est un carnet d’aventurier et d’ethnologue, l’autre celui d’un peintre voyageur. Deux regards et quêtes du voyage divergeants avec cependant un propos ethnographique commun.

– « Tombouctou ou le premier voyage à Djenné et à Tombouctou» de René Caillé de style carnet de voyage d’un aventurier ethnologue datant de 1826-1828

– « Album d’Espagne et d’Afrique du Nord » d’Eugène Delacroix lors de son voyage au Maroc de style carnet de peintre datant de 1832. (Voir l’ouvrage : Voyage au Maroc : aquarelles. Delacroix. Bibliothèque de l’image, 2000).

Corpus de carnets de voyage audio-visuels et numériques

COUSIN Christophe. Les routes mythiques d’Echappées belles : treize épisodes. France 5.

http://www.francetvod.fr/site-vod/echappees-belles/

DE MAXIMY Antoine. J’irai dormir chez vous. Diffusé par France5. Paris : Bonne Pioche/ Voyage, 2004 – 2007

DE MAXIMY Antoine. J’irai dormir chez vous : saison 3. Paris : France5. Bonne Pioche/ Voyage, 2009.

http://www.jiraidormirchezvous.com/index-fr.php?page=accueil

TETEREL Xavier et Nathalie Lemarchand Prix du carnet de voyage multimédia 2005 : http://carnetdumali.free.fr

ROUCH Jean. Coffret Jean-Rouch. DVD, éd. Montparnasse, 2005 : film Les Maîtres fous (1954).


[1] Les rites religieux sont présents dans le quotidien

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts