Parution du MOOC “Un carnet interculturel pour une mobilité universitaire”

La parution du MOOC « Un carnet interculturel pour une mobilité universitaire » est l’aboutissement d’un travail lancé en septembre 2019 par Cécile BROSSAUD, responsable du projet.

Notre rencontre a fait émerger cette idée de “carnet” à réaliser afin de faire émerger une réflexion sur l’interculturel avant, pendant ou après une mobilité. Le croisement de nos regards d’enseignante dans l’enseignement supérieur a mis en évidence le souhait d’interroger l’interculturel à partir d’une pratique médiatique ou artistique. Comme nous sommes mobilisées auprès des étudiants internationaux dans le cadre de l’enseignement du FLE, Français langue étrangère, nous avons mis en commun nos expériences pédagogiques mais aussi créatives et artistiques afin de penser à l’objet « carnet interculturel » à la fois réflexif, formatif et personnel. Nous souhaitions un essai de pédagogie active via le numérique et le dispositif d’e-learning, donc en distanciel, autant qu’une réflexion sur la notion d’interculturel qui touche tout étudiant en mobilité internationale ou en projection de mobilité. Appréhender cette notion nécessite à la fois une analyse d’expérience et une mise à distance critique. La complexité de notre objectif a été réellement formative pour nous car elle interroge la pluridisciplinarité de l’équipe d’auteurs-enseignants de ce MOOC autant que le scénario pédagogique commun comme fil conducteur des apprentissages ciblés. En fait, une équipe de plusieurs enseignants de Mines-Telecom a participé à la réalisation du scénario pédagogique et nous avons ensemble pu concrétiser le projet de mise en forme numérique. Des quatre coins de France (Aix-en-Provence, Brest, Bordeaux et Paris), le projet nous a fédérés car il a été entièrement réalisé en distanciel via les outils numériques : une prouesse de notre cheffe de projet Cécile Brossaud !

Ce cours en ligne s’adresse aux étudiants et aux enseignants qui apprennent le FLE, Français langue étrangère, et il est publié sur la plateforme internationale COURSERA.

Teaser vidéo à découvrir

Pour s’inscrire au MOOC et découvrir sa présentation sur le site de l’Institut Polytechnique de Paris

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Du jeu de rôle au carnet de rencontre : sketching ou sketchtime transmédia

La dramatisation est une activité créative qui met en œuvre l’émotion, l’imagination, le mouvement et l’interaction sociale afin de représenter une situation, une histoire, une situation ou un évènement. Elle se décline sous de multiples formes du simple jeu animé à la représentation publique : jouer la comédie, théâtraliser une lecture, performer, incarner des personnages… Les jeux de rôles aident à créer, en classe de langue, des situations de communication concrètes et interactives afin de libérer la parole des apprenants et d’utiliser la langue en situation, en somme il s’agit de ludifier le cours de langue.

Legendre (2005, p. 814) définit le jeu de rôle comme « une activité pédagogique qui consiste en des simulations particulières ; technique visant à représenter des situations, le plus souvent semblables à celles de la vie réelle, grâce à une scène improvisée entre deux ou plusieurs acteurs (étudiants) ».

Dans la cadre de la formation Master 2 MEEF, nous investissons en cours de langue l’outil pédagogique du carnet de voyage décliné comme « un carnet de rencontre(s) ». En effet, la rencontre forge l’éducation à l’interculturel fondamentale dans l’apprentissage des langues, lors de voyages scolaires, séjours linguistiques, échanges interclasses, interventions de locuteurs natifs en classe. La rencontre doit être préparée comme la sortie scolaire, aussi l’interview (ou le dialogue) nécessite-t-il une mise en questions et une enquête sur le terrain. Donc, en classe de langue, les activités d’écriture et de mise en dialogue d’un sketch / interview sont au cœur du carnet de rencontre(s) qui raconte la rencontre et l’échange interculturel. Du jeu de rôle au carnet de rencontre, c’est bien le sketching ou sketchtime qui nécessite une narration transmédia ou storytelling transmédia (Mélanie Bourdaa, chercheuse au MICA).

Le carnet de rencontre(s) est un outil formateur en classe de langue qui nécessite plusieurs outils numériques et différentes étapes dans la mise en œuvre en classe :

  1. La story décrit le contexte de la rencontre : raconter une histoire en format visuel, vertical, fragmenté qui favorise la proximité et l’engagement de l’audience.
  2. Le profil sur un réseau social : connaître le parcours personnel et professionnel
  3. Le selfy vidéo de présentation de chaque dialogueur : dresser un portrait original et attractif
  4. Le questionnaire numérique : carte mentale des questions et mise en forme d’un quizz
  5. La réalisation du jeu de rôle en distanciel (via Skype ou Zoom)
  6. Le commentaire de la vidéo : insertion de commentaires, d’images, notes, liens web pour compléter le document de l’interview filmé.
  7. La trace écrite scénarisée des questions et des réponses peut être réalisée via un outil de création de BD.
  8. La création artistique ou médiatique avec du photocollage numérique et des nuages de mots des termes clés du dialogue.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage épopée médiévale

Le carnet de voyage est né probablement à l’époque médiévale, à mi-chemin entre le guide de pèlerinage et le récit vécu du pèlerin. D’ailleurs, la chercheuse Christine Gadrat – Ouerfelli l’explique dans son article « Des carnets de voyage au Moyen Âge ? », publié dans Viatica en 2018. Il est aussi nourri de l’imaginaire, des légendes et des mythes de la culture populaire. Tout dépend du sens que l’on souhaite donner au terme de “voyage” mais aussi de “carnet” comme recueil littéraire ou journal personnel.

Dans le cadre de la formation au Master, j’ai proposé aux étudiants en Allemand, qui se destinent aux métiers de l’enseignement, d’initier un “carnet d’épopée médiévale” sur les pas des Nibelungen le long du Rhin. Cette épopée qui narre le combat de Siegfried contre un dragon, daterait de la diffusion de la Chanson des Nibelungen aux alentours du 13e siècle. Elle est inspirée des mythologies scandinaves et germaniques et marque l’installation de la lignée des Burgondes sur le Rhin entre Mayence et Worms au IIIe siècle. Cette Iliade allemande (selon Peter Andersen), qui est donc une référence de la littérature et de la culture germanique, a eu de nombreux échos dans la littérature médiévale. Puis, au 20e siècle, elle est devenue une source d’inspiration pour la littérature Fantasy ou le merveilleux comme pour Tolkien lors de l’écriture de son roman « Le Seigneur des anneaux ». Mener un projet sur l’épopée des Nibelungen pourrait donc trouver des passerelles avec plusieurs disciplines d’enseignement, notamment le Français qui aborde un genre littéraire apprécié des élèves, le merveilleux ou la littérature Fantasy.

Par ailleurs, les historiens ont initié des recherches sur le trésor perdu des Nibelungen et ont investi l’archéologie pour essayer d’en trouver les preuves. Ainsi, deux documentaires ont été diffusés sur la chaîne Arte à propos de cette énigme qui nourrit le mythe : Sur les traces du trésor des Nibelungen et Les Nibelungen, l’envers du décor. Ainsi, l’enseignant d’histoire peut se fédérer à ce projet pédagogique et expliciter aussi comment l’épopée a inspiré la culture germanique et l’histoire des arts. L’opéra de Wagner « L’or du Rhin », créé en 1869, annonce « l’héroic Fantasy » avant la lettre. De plus, elle inspire aussi le cinéma contemporain dont le cinéaste Fritz Lang qui réalise en 1924 le film « Die Nibelungen ». Un enseignant d’Allemand propose d’ailleurs un dossier pédagogique conséquent sur le site de l’Académie de Versailles destinés aux élèves de 4e LV1 et 3e LV2. En arts visuels, des recherches sur les représentations mythiques du dragon, de l’anneau d’or et de Siegfried pourraient être menées, notamment à partir de l’album “Siegfreid et le dragon” de Pierre Coran et de Charlotte Gastaut publié par les éditions Flammarion.

Le cadre culturel étant posé, nous pouvons alors nous demander comment permettre aux élèves d’entrer dans l’épopée à partir de leur perception contemporaine. Comment les faire voyager dans le temps pour remonter à l’époque médiévale ? En classe inversée, deux médias pourraient être proposés comme une entrée motivante dans le projet pour un public adolescent : un jeu vidéo et un film d’aventure. « Ring : l’anneau des Nibelungen » est un jeu d’aventure créé par la société Cryo et qui reprend l’univers de l’opéra de Wagner et dont le design a été confié au dessinateur français Philippe Druillet. Le film d’aventure « Le trésor perdu de Charlemagne » réalisé en 2014 par Ralf Huettner et Derek Meister serait un média pertinent afin de susciter la curiosité des élèves pour démarrer le projet. La version VO sous-titrée serait un pont vers le travail en classe de langue. Notre carnet de voyage épopée médiévale nécessite un voyage au fil du Rhin, donc un point de départ : nous pensons à celui du film qui est la cathédrale de Cologne et qui permettrait de faire voyager autant dans l’espace que dans le temps. Ensuite, le musée des Nibelungen de Worms serait la première étape du voyage pour comprendre le socle culturel germanique et remonter jusqu’à l’époque médiévale.

A travers l’articulation de ce projet pluridisciplinaire (Allemand, Lettres, Histoire, Musique et Arts visuels) sur les Nibelungen, il s’agit de questionner les moyens de mise en œuvre pédagogique : comment procéder ? Quelles en sont les étapes ? Comment organiser et structurer le projet en une séquence ? Quelles exigences prendre en compte en vue de la mise en projet ? Comment intégrer le “transmédia storytelling” (selon Mélanie Bourdaa et en référence au projet mediaNum) dans ce projet pédagogique ? 

Nous avons défini six étapes nécessaires à la gestation du carnet de voyage épopée médiévale – escape game. Le jeu d’évasion apporte en effet une dynamique au travail d’expression personnelle, aussi nous préférerions le nommer « carnet de voyage – escape game » ou « carnet-jeu de voyage » ou encore plus simplement « carnet d’évasion » transmédia. Ci-dessous les étapes nécessaires au travail pédagogique transmédia :

  1. La narration du carnet de voyage est à énoncer depuis le point de départ jusqu’au point d’arrivée du voyage le long du Rhin à partir d’une carte géolocalisée (outil numérique à déterminer Google maps, Google earth…). “Vous tracerez votre itinéraire sur une carte, soit une étape géolocalisée par énigme (avec un ou deux indices / ressources)”.
  2. Ensuite, il s’agit de créer des énigmes à résoudre pour chaque lieu. Chaque énigme nécessite l’analyse d’un document numérique (varier les types) et des indices à énoncer si la réponse est difficile à trouver. “A partir des ressources sélectionnées, vous proposerez quelques énigmes pour l’escape game le long du Rhin”.
  3. Chaque élève devra réaliser son carnet de voyage en textes et en images à créer pour son carnet de voyage épopée. “Vous proposerez des modalités d’expression personnelle afin de tisser les liens entre le jeu et le carnet de voyage”.
  4. Une narration doit permettre l’entrée dans le jeu. “En introduction, vous rédigerez le début de l’histoire de votre carnet de voyage – escape game. Les élèves en seront les héros et résoudront les énigmes au fil de l’itinéraire imaginé”.
  5. La formalisation numérique de l’escape game nécessite l’utilisation d’un outil numérique adapté. “Vous évoquerez comment intégrer la narration transmédia dans la mise en forme numérique et favoriser la circulation médiatique que l’élève construira au fil du voyage”.
  6. La mise en oeuvre en classe exige de penser les modalités, de créer une émulation et d’envisager une évaluation. “Vous penserez en équipe l’alignement pédagogique et vous anticiperez les difficultés qui pourraient se poser pour la mise en oeuvre”.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage collaboratif – escape game le long du Rhin

La région allemande Rhin-Ruhr (Ruhrgebiet) est une grande aire urbaine estimée à douze millions d’habitants. Cette large conurbation s’étend de la région de la Ruhr au Nord jusqu’à Düsseldorf, Wuppertal et Cologne au Sud. La Rhénanie est une région riche et fondatrice de l’Allemagne contemporaine, mais dont l’essor date de l’époque médiévale avec l’expansion des villes de la Hanse (Ligue Hanséatique) : Duisburg est devenu depuis le plus grand port fluvial d’Europe. De plus, concernant toujours le Patrimoine historique, le Rhin Romantique (vallée du Haut Rhin Moyen) entre Bingen et Coblence sur 65 Kilomètres est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2002. Il est bordé de châteaux et sa renommée provient de la Lorelei, rocher et mythe légendaire. Le Rhin traverse quatre pays de la Suisse aux Pays-Bas et passe donc en France et en Allemagne. A noter qu’il possède deux sortes de deltas des Alpes à la Mer du Nord : en amont celui du Lac de Constance (Bodensee) en Suisse et en aval, celui du Rhin – Meuse avec Rotterdam aux Pays-Bas avec ses Polders (voir le Waal et le Plan Delta). Dans le cadre de la formation Master 1 en Allemand à l’Université Bordeaux – Montaigne, il s’agit d’imaginer un projet pédagogique pluridisciplinaire le long du Rhin à partir d’une démarche de projet selon les objectifs d’apprentissages en Allemand et le niveau de classe visé. Aussi, en premier lieu, l’objectif est de définir toutes les facettes du Rhin (géographie, économie, régions, histoire, peuple, arts, légendes…), ce qui facilite la mise en projet. Les consignes données aux étudiants portent sur leur capacité créative d’imaginer une activité ludique et mobilisante.

En classe du second degré, l’escape game est utilisé pour remotiver et créer une émulation, et surtout apporter du ludique dans les apprentissages.

Un escape game pédagogique est un levier pour mobiliser les compétences et les attitudes à développer chez les élèves sous condition d’une mise en situation et action. D’après la définition de Sylvain Connac, « la coopération est l’ensemble des situations où les élèves produisent ou apprennent à plusieurs, impliquant du partage de désirs et de la générosité réciproque. Ils œuvrent et agissent ensemble. ».

 

Le Rhin romantique est une source d’inspiration en littérature en lien avec le patrimoine et pourrait devenir le sujet d’un projet artistique et culturel dans le cadre du parcours EAC. Ce fleuve créa l’Allemagne, aussi les élèves pourraient-ils analyser les deux poèmes Die Loreley de Heinrich Heine et Der Rhein de Friedrich Hoelderlin, en expliquant leur lien avec le fleuve. Le mythe de la Lorelei si renommée en Allemagne pourrait inspirer le scénario d’un escape game pédagogique à la découverte du patrimoine et des châteaux disséminés le long du Rhin. L’itinéraire parcouru est alors retranscrit sur une carte légendée et le texte des poèmes est inséré afin de passer d’un lieu à l’autre à travers leur lecture spatialisée sur la carte. Ce projet illustre le thème didactique « mythe et territoire » préconisé selon les programmes de la classe de terminale et cette carte imaginaire pourrait aussi être approfondie en cours de Français par les œuvres de Victor Hugo et d’Apollinaire : voir les documentaires d’Arte “L’invitation au voyage”. En effet que retenir du regard des écrivains français confrontés au mythe du fleuve ?

Nous souhaitons donc combiner expression, coopération, interaction et ludique à travers la production d’un carnet de voyage collaboratif – escape game le long du Rhin. A votre créativité ! Laissons-nous guider le long du Rhin entre légendes, sites patrimoniaux, villes fluviales dans la grande région économique de l’Europe ! Le Rhin économique pourrait aussi une source d’inspiration pour des projets d’escape game avec la discipline des Sciences économiques et sociales.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Trame narrative et typologie des projets pédagogiques numériques

Cette année, dix-sept PPN Projets pédagogiques numériques ont été réalisés par les étudiants ou enseignants stagiaires de Master 2 MEEF à l’INSPE Bordeaux. Ces projets, centrés sur la réalisation d’un « carnet de voyage » en classe, s’inscrivent dans l’esprit de la plateforme e-Twinning du Ministère : échanges, pédagogie de projet, outils numériques, travail collaboratif et innovation pédagogique. Le carnet de voyage semble en effet un outil fécond pour la créativité pédagogique. Croiser des axes ci-dessous permet de l’atteindre dans le cadre du dispositif PPN Projet pédagogique numérique en vue de la formation aux métiers de l’enseignement et de l’éducation :

  • Sujet : langue et culture, altérité et géographie, sciences, citoyenneté, arts…
  • Visée éducative : expression personnelle textes + images, production littéraire, pratique artistique, pratique médiatique, tolérance, échanges ou communication…
  • Stratégie d’apprentissage : choix d’intelligences multiples (Howard Gardner) et objectifs d’apprentissages selon les compétences visées (cf. programmes d’enseignement).
  • Scénarisation pédagogique : séances, activités, ressources utilisées…
  • Production médiatique : album sonorisé, guide touristique, e-book, production audiovisuelle, blog, webdocumentaire, combinaison de 2 carnets, transmédia…
  • Trame narrative du carnet et du voyage : reportage, échange, virtuel, patrimoine, créatif et imaginaire

J’ai pu dégager une typologie de six projets « carnet de voyage » à partir de la trame narrative envisagée. Néanmoins, le carnet de voyage « reportage » à partir du terrain ou de la sortie scolaire n’a pas pu être investi cette année suite aux mesures sanitaires dues au COVID-19. Cependant, certains enseignants stagiaires ont envisagé la sortie scolaire en fin d’année comme un prolongement du projet. Ce serait alors son aboutissement mais surtout la récompense du travail de la classe.

Le carnet de voyage “échange” est investi à partir d’une personne rencontrée et d’une trame narrative qui prolonge le réel. Ainsi, le PPN « Découverte de l’Ile Maurice à travers les cinq sens » en maternelle (Amanda Rambhujun) favorise la découverte du pays d’origine de l’enseignante. Chaque sens (l’ouïe, l’odorat, le toucher et la vue) est décliné sous la forme d’affiches puis mis en pages à partir d’items tels que le vivant, l’environnement, la vie quotidienne et les coutumes. Le PPN « L’école : mon premier voyage – échange avec une classe tunisienne » en maternelle (Justine Mouchet-Nurit) valorise l’échange médiatique à partir de vidéos et de lettres rédigées afin de s’approcher de la culture tunisienne : recette biblis, l’école, peinture, danse, recette coucous, climat et paysage, herbier… Le PPN « Le voyage de la mascotte Ducky à la découverte des cinq continents » en CE1 (Maxime Cliquot et Calypso Salamand) porte sur la découverte de cinq pays : l’Espagne, Algérie, Bolivie, Japon, Nouvelle Zélande à travers la rencontre de personnes devenus des guides culturels de leur pays. Via Skype, ils communiquent leur motivation pour vivre ou avoir voyagé dans le pays. La narration utilise la création d’un passeport sous la forme d’un quizz qui motive un défi inter classes en fin de séquence. Un autre type de carnet a été envisagé : le carnet de marin qui suit la Skippeuse Sam Davies via son blog. Ce PPN « Carnet de Voyage fictif autour de la célèbre course du Vendée Globe » en CM2 (Amélie Teyssot et Mathilde Alba) a fait connaître le monde la voile, la vie à bord et la difficulté d’une course en solitaire riche en aventures et en découvertes du milieu marin.

Le carnet de voyage “virtuel” propose à partir du numérique une trame narrative qui prolonge le réel. Le PPN « Carnet de voyage de la petite goutte d’eau autour du monde » en CE1 (Elodie Bence) est un carnet scientifique des états de l’eau au fil de cinq escales : Paris, Tanzanie, Chine, Pôle Nord, New York. Le carnet de bord de marin est aussi investi dans le PPN « À la découverte du monde maritime avec Energy Observer » en CE2  (Mallory Branjonneau et Marion Choublier) : techniques de navigation du catamaran, découverte de différents écosystèmes sous-marins, impact du réchauffement climatique lors de trois escales (l’île du Spitzberg, villes de Valencia et de Tel Aviv). Le PPN « Carnet de voyage sur les pas de Malala Yousafzai : voyager pour véhiculer ses idées » en CM2 (Tiffany Thomas et Chloé Delepeau) propose un reportage virtuel sur l’éducation des filles dans le monde à travers cinq pays : France, Arabie Saoudite, Nigéria, Angleterre et Pakistan. Dans le PPN « Mon journal de bord du Vendée Globe 2020 » en CE2 (Maud Martin), un rituel quotidien s’instaure pour suivre l’avancement des skippers (à l’aide des vidéos sur le site) mais surtout du bateau de classe (position, horizon, nœud, vent…) ainsi que des bateaux individuels des élèves. Cette implication aboutit à la rédaction de textes afin de constituer un journal de bord de l’équipage virtuel de la classe et motive l’expression écrite et l’imaginaire au fil de l’eau, des courants et des marées. 

Le carnet de patrimoine porte sur le patrimoine historique et la trame narrative est donc à reconstituer. Ainsi le PPN « Les maisons du monde » en CE1 (Jerémi Culerier) combine le réel avec la découverte de l’architecture de cinq pays (Russie, Mongolie, Sénégal, Pérou, Groenland) et pour point d’arrivée notre région Aquitaine. L’imaginaire est suscité à travers l’histoire d’un extraterrestre qui visite le monde et qui change de pays au gré de ses mésaventures. La classe a du imaginer les éléments du synopsis. Le PPN « Notre voyage dans le temps » en CE2 (Pola Jasiowka) initie les élèves à trois périodes historiques différentes (Préhistoire, Egypte antique et Moyen-Age) à partir de la trame narrative de l’album “Le loup qui voyageait dans le temps”. Oeuvres d’art et objets de la vie quotidienne ont servi d amorces à la plongée dans notre histoire.

 Le carnet de voyage “créatif” favorise l’imaginaire et la création d’une trame narrative originale à partir d’un personnage imaginé. Ainsi, le PPN « Carnet de voyage « Sur les traces de Billy » en maternelle (Lisa Geraud) permet de suivre la mascotte de la classe Billy afin de favoriser pour l’apprentissage précoce de l’anglais au fil du voyage. Deux escales ont été proposées aux élèves : l’Italie  et la Chine. Pour chaque pays, une ville et son patrimoine matériel et immatériel ont été privilégiés : par exemple, Venise à travers la cuisine, le Carnaval et les masques. Le PPN « Carnet de voyage en Angleterre avec Monkey » au CP (Manon Aubert) ouvre aussi sur l’apprentissage précoce de l’anglais. Le voyage virtuel à Londres de la mascotte de la classe, Monkey entrainent les élèves vers les sites renommés, les transports emblématiques et les spécialités culinaires à découvrir. Le PPN « Carnet de voyage “La tête dans les étoiles » en CM1 (Pierre-Adrien Marchetti et Ato Chadourne) est un carnet de voyage sonorisé pour relater l’odyssée spatiale d’un personnage fictif “le Captain Bel Air” à la découverte de différentes planètes en réalisant une « carte d’identité » de chaque planète. Le PPN « Raconter le tour du monde d’un personnage imaginaire » en CM1 – CM2 (Anastasia Cologni) a pour trame narrative une histoire imaginée à partir des voyages réalisés par les élèves de la classe dans six pays (Egypte, Ile de la Réunion – France, Madagascar, Maroc, Amsterdam, Athènes).

Le carnet de voyage imaginaire démarre par un album de jeunesse dont il s’agit d’imaginer d’une suite donc à prolonger par l’imaginaire. Le PPN « A la découverte du monde avec Loup » en CE1 (Johanna Fontalirand) poursuit l’histoire de l’album “Le loup qui voulait faire le Tour du monde” et ajoute cinq destinations à découvrir en classe : Paris, Londres, Kenya, Népal et Chine. Le PPN « Carnet de voyage du loup autour du monde » en CE1 (Maude Adam et Victoria Degavriel) porte quant à lui sur cinq pays : Nouvelle Calédonie, Burkina-Fasso, Italie, Chine et Cuba. Il s’agit d’un carnet vidéo avec de l’ audio sous forme de cartes postales sonores mises en voix par les élèves et accompagnées de la musique typique. Le PPN « Dans les pas d’un explorateur : l’expédition d’Archibald » en CM2 (Océane Brechat et Laure Petriat), c’est l’album Les Derniers Géants de François Place qui est mis à l’honneur en découvrant plusieurs destinations : Angleterre, Calcutta en Inde, Pays des Wa en Chine, Tibet en Chine, Irkoutsk, la région de la Sibérie, Moscou et Saint Pétersbourg en Russie puis le départ pour l’Amérique.

La valorisation à l’extérieur de l’établissement permet le partage de l’expérience pédagogique. Aussi, certains projets sont consultables sur le blog PI Pédagogie Innovation de l’INSPE, en Podcast France Culture pour l’appel à projet « les podcasts des profs », pour « Extra classe » du Réseau CANOPE…sur un blog péda tel que « le blog des CPE M2 » réalisé à l’INSPE Bordeaux ou encore via les plateformes académiques de partenaires de l’éducation comme le CLEMI pour l’enseignement des médias d’information (32e semaine de la presse et des médias à l’école).

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Créer un carnet de marin virtuel pour enseigner les sciences

Au fil des années, de plus en plus d’enseignants stagiaires ou d’étudiants de Master 2 MEEF (INSPE Bordeaux) investissent le carnet de voyage en sciences, que ce soit pour enseigner la géographie, les sciences de la vie et de la terre, l’environnement, les sciences physiques…Les sorties scolaires non envisageables (à cause des mesures sanitaires) ont lancé un défi pédagogique à relever. La réalisation d’un carnet de voyage « virtuel » permet à partir du numérique, de proposer une trame narrative qui prolonge le réel. Ainsi, le suivi d’expéditions scientifiques ou d’aventures de marins ancre le projet « carnet de voyage » sur le terrain, disons plutôt dans le « virtuel ». Ceci soulève la problématique de la place de la réalité virtuelle dans les apprentissages : comment envisager l’observation, la sensorialité, l’expérimentation et le relevé scientifique ? La démarche d’investigation scientifique via le virtuel et la virtualisation de la médiation questionnent les enseignants. Selon les quatre propositions de PPN, Projet pédagogique numérique, nous envisageons le carnet de voyage comme un outil original et adaptable à la médiation des sciences et des techniques. Le marin skippeur ou le savant est le médiateur du projet, celui qui accompagne la classe au fil de la découverte du monde, comme un relai de l’enseignant.

Le PPN « À la découverte du monde maritime avec Energy Observer » (Mallory Branjonneau et Marion Choublier) valorise une pleine pluridisciplinarité en croisant sciences, arts et EDD. L’objectif est la réalisation d’un carnet de bord de marin afin de découvrir les différents écosystèmes sous-marins ainsi que l’impact du réchauffement climatique en cinq escales.

  • Les coraux en Mer Rouge en Israël : le réchauffement climatique sur les océans
  • La clinique des tortues à Valencia : la chaîne alimentaire marine
  • Les icebergs du Spitzberg lien avec la banquise : les états de l’eau avec des expériences sur la transformation de l’eau
  • Les sargasses de l’Ile de St Barthélémy : la prolifération d’algues
  • Au Bahamas, une plongée avec les requins de Tiger Beach : le rôle des super prédateurs dans la vie océanique.

Le projet débute par la réalisation de deux maquettes qui ancre le carnet dans l’expérimentation : chaque élève réalise son catamaran (liège, bois, allumettes) et une éolienne avec un circuit d’électricité renouvelable. Un reportage vidéo (outil : i-movie) conclut le carnet et revient sur toutes les étapes du voyage, en demandant à chaque élève d’expliciter son travail, ses découvertes et ses choix de pagination. Ce feedback vidéo envoyé aux parents est envisagé comme un bilan pour chaque élève. Les gestes pour l’EDD via une action exemplaire comme « Zéro plastique » ont conclu le projet.

Les deux PPN sur le « Vendée Globe » (Amélie Teyssot, Mathilde Alba et Maud Martin) propose un carnet de marin à bord d’un catamaran. Le premier suit la skippeuse Samantha Davies via son blog, le deuxième propose à trois classes de créer leur régate virtuelle comme un défi inter classes. A partir du tableau TNI en classe, six séances ont permis d’étudier l’itinéraire, le fonctionnement du bateau, la météo et la communication à bord, la chanson « le vent dans les voiles » et la découverte du Cap Horn. Dans le second PPN, la tache finale du projet porte sur la réalisation d’un carnet individuel « mon journal de bord de skippeur ». Cette personnalisation du scénario pédagogique garantit la motivation sur le long terme. Chaque élève choisit en effet son type de bateau pour sa régate virtuelle et décrypte son classement sur la cartographie virtuelle en ligne. Tous les matins, le rituel quotidien porte sur l’avancée des skippers (à l’aide des vidéos du site) et permet de décrypter la position du catamaran en fonction de la ligne d’horizon, de la vitesse en nœuds et de la force du vent… L’explication des techniques de voile aboutit à un schéma légendé du bateau et complété à l’aide du glossaire numérique disponible sur le site. Dans la peau du skippeur, chaque élève décrit le 1er jour du départ (rédaction) et travaille sur les cartes interactives (continents, faune, flore…) selon les étapes de la navigation. Les arts visuels prolongent les activités scientifiques : l’estampe « La Vague » d’Hokusai et l’illustration d’une poésie.

A partir d’un carnet de voyage fictif intitulé “La petite goutte d’eau autour du monde” (Elodie Bence), les états de l’eau sont explicités au fil de cinq escales : Paris, Tanzanie, Chine, Pôle Nord, New York. Après avoir imaginé une « histoire à écrire » à partir d’images, les élèves ont créé un livre audio pour narrer le scénario de la petite goutte d’eau. De plus, un livret numérique rassemble les productions réalisées en groupe : en arts visuels sur les couleurs chaudes et froides, en sciences sur l’état de l’eau et le climat, lors des séances en anglais. La diffusion numérique des deux carnets est destinée aux parents d’élèves.

Ainsi, les arts et les sciences sont complémentaires dans la production d’un carnet de voyage scientifique, qu’il soit virtuel ou fictif. L’expérimentation permet la démarche d’investigation. La sortie scolaire sur le terrain est plus pertinente que le virtuel dans l’acquisition des apprentissages. Nous attendons le retour du carnet de voyage « in situ » !

Pour en savoir plus :

L’Odyssée Energy Observer

Les ressources d’Energy Observer

Article de presse : une sortie en mer sur l’Energy Observer

Avec le Vendée Globe, partez à la découverte des océans

La carte interactive du Vendée Globe junior

Dossier pédagogique du Vendée Globe, réalisé par l’Académie de Nantes

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage scientifique et muséum d’histoire naturelle virtuel

Au fil des promotions d’étudiants de Master 2 MEEF en SVT, Sciences de la vie et de la terre, dix-neuf productions numériques (travail en groupe) ont été réalisées sur les pas d’explorateurs naturalistes afin d’exploiter les collections muséales du Muséum de Bordeaux. Ces livrets numériques d’exploitation du musée prennent la forme d’un carnet de voyage destiné à l’élève devenu explorateur naturaliste. Notre exigence pédagogique a porté sur une pédagogie du projet pensée en amont et en aval de la sortie scolaire et qui intègre la pluridisciplinarité. Nos conseils porteraient sur trois niveaux : la mise en projet, le scénario pédagogique au fil des activités proposées à l’élève, puis la narration du carnet de voyage numérique pensée par l’enseignant.

Au muséum, trois espaces sont porteurs de questionnements : la grande galerie du vivant par continent (Afrique + Madagascar, Amérique, Asie, Océanie, Europe, Pôles), l’évolution des espèces depuis la scola naturae (l’échelle des êtres) dans l’antiquité réaffirmée par Charles Bonnet en 1745, l’évolution de la définition des scientifiques au fil des siècles : Buffon (1749), Linné (1758), Cuvier (1797 à 1830), Pyrame de Candolle (1809), Lamarck (1809), Darwin (1859), Mayr (1942), Lecointre (2004). Mais, cette année, nous avons du remplacer la visite du muséum (fermé à cause des mesures sanitaires liées au COVID) par de nombreuses ressources numériques, préalablement sélectionnées et accessibles via notre plateforme universitaire d’e-learning.

Puisque la mise en projet vise un engagement pour la préserver la biodiversité, l’objectif final pourrait alors être une campagne de sensibilisation pour préserver la biodiversité, qui serait lancée avec l’enseignant-documentaliste au CDI. De plus, l’ouverture culturelle doit favoriser les apports de la recherche en ligne, la découverte de carnets de voyage et la consultation de sites web sur la biodiversité. En effet comme préconisé dans le Bulletin Officiel n°31 du 29 août 2019 sur la transition écologique, l’EDD est une éducation renforcée dans les programmes d’enseignement. Il s’agit de « mener, au sein de chaque école ou établissement au cours de l’année 2019-2020, une action pérenne en faveur de la biodiversité ».

Le scénario pédagogique doit valoriser l’activité de l’élève, donc mettre en œuvre une pédagogie active. Aussi, l’expression personnelle est-elle au cœur du dispositif pédagogique : à partir de l’observation, elle vise la réalisation de textes, croquis, photographies et la mise en situation grâce à des exercices ludiques. Il est proposé des activités d’observation, de comparaison, d’explicitation, de production par les arts graphiques, de créativité et d’éveil des sens. Il s’agit de déterminer les étapes de la démarche naturaliste : observer in situ, questionner, inventorier, collecter…La personnalisation facilite l’entrée dans les activités et le maintien de la motivation. La référence à l’exploration et à l’aventure s’appuie sur la carte de l’itinéraire et le style graphique du livret d’exploitation pédagogique « carnet de voyage ». Ce dernier est envisagé comme un « journal de bord » avec la mention des lieux, des dates, des escales, des relevés sur le terrain…Le jeu de plateau ou le serious game pourraient combiner l’escape game (jeu d’évasion) au carnet de voyage.

La narration sur les pas d’un explorateur naturaliste s’exprime au fil du chemin de fer du carnet numérique qui retranscrit les étapes de l’expédition historique. Que soit Lamarck, Bonpland, Humboldt, Darwin…la référence au récit de ces grandes expéditions scientifiques est indispensable afin d’ancrer la narration dans le réel. Plusieurs pistes sont envisageables : la confrontation passé / présent / avenir pour chaque espèce animale, la réécriture des pages disparues ou détériorées du journal du savant, l’explication du rapport d’incident et de la cause de la disparition d’un animal, la mission sous la forme de jeu (par exemple, au lycée pour la théorie et en mission scientifique sur le terrain dans un parc national), la rédaction de fiches spécifiques à propos de l’adaptation de l’animal au milieu d’adaptation, la réalisation d’affiches de sensibilisation pour la sauvegarder d’une espèce en danger, la confrontation de deux enquêtes (celle d’un journaliste scientifique du National Geographic à celle d’un militant du WWF), le processus muséal depuis le spécimen récolté dans la nature à sa naturalisation au muséum…

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet d’émotions à Vienne sur les pas de Beethoven

A chaque lieu sur la carte de Vienne (document de référence), l’enseignant pose une énigme à résoudre liée à la biographie du compositeur Ludwig Van Beethoven et qui amène l’élève à rechercher sur l’internet à partir d’un indice web. La réponse est rédigée en allemand puis elle est illustrée à travers une création plastique liée à l’émotion étudiée et à son expression en allemand : il s’agit de réaliser la première page du carnet de voyage. En haut de chaque page du carnet de voyage sont indiqués le lieu et le texte rédigé pour s’y rendre (classe inversée, avant la classe à la maison). Cette amorce sert de narration dans le carnet de voyage au fil de l’itinéraire suivi dans la ville de Vienne.  Au final la création d’une carte sensible à partir des émotions pourrait être envisagée en arts plastiques mais aussi une affiche qui recense des traits de la culture viennoise en 1820 ou qui dresse un panorama de l’Art Nouveau à Vienne. Cet alignement pédagogique assurerait la cohérence entre objectifs visés, activités proposées et évaluations choisies. Trois outils créatifs sont utilisés : l’escape game, le carnet de voyage et la carte sensible.

Lieu de départ : la maison Beethoven située au Schwarzspanierstraße 15

Escape game :

  • Enigme : quelle symphonie célèbre y a créé Beethoven ?
  • Indice web proposé : image du drapeau européen

1ere page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Sur la partition (L’Ode à la Joie) en fond de page, vous créerez un nuage de mots qui parle de l’Europe.
  • En écoutant le morceau de musique, vous rédigerez un texte personnel qui explique à quel moment vous vous sentez joyeux (synonymes autour du mot “Freude” : Jubel, himmlisch, glücklich …)

Prochaine étape : Théâtre de Vienne situé au Linke Wienzeile 6

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis la maison de Beethoven (texte à mentionner en haut de la page du carnet de voyage).

Escape game :

  • Enigme : pourquoi le théâtre de Vienne est-il si célèbre ?
  • Indice : image tronquée de la coupole intérieure ou de la scène.

2eme page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous réaliserez un collage d’images qui montre le faste de l’architecture de l’Opéra
  • Vous choisissez un extrait d’opéra qui exprime la colère et vous rédigerez un haïku en allemand ou un “Elfchen” sur cette émotion qui peut vous envahir.

Prochaine étape : le Café Central situé au Ecke Herrengasse, Strauchgasse

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis le théâtre de Vienne et les transports en commun que vous pouvez emprunter.

Escape game :

  • Enigme : quelle est la culture autrichienne liée au lieu convivial du Café ? A quelle époque et pourquoi ?
  • Indice web : image d’une tasse de café à la crème

3eme page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous choisirez plusieurs pâtisseries à déguster. Vous assemblerez dans une composition plastique « savoureuse » ces spécialités viennoises.
  • Vous choisirez un café typiquement viennois à boire et vous lirez le poème de Goethe « Mer calme et heureux voyage » puis vous rédigerez un texte sur le réconfort.

Prochaine étape : le Beethoven Museum situé au Probusgasse 6

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis le café et les transports en commun que vous pouvez emprunter.

Escape game :

  • Enigme : de quelle maladie souffrait Ludwig Van Beethoven ?
  • Indice web : image d’une bulle de BD avec onomatopées de bruits.

4eme page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous choisirez des couleurs qui évoquent la solitude et l’enfermement pour réaliser un nuage de mots sur le terme « dépassement »
  • Vous rédigerez une lettre « testament de Beethoven » avec des synonymes qui expriment la tristesse (traurig sein, melancholisch sein, deprimiert sein, keine Hoffnung haben).

Prochaine étape :  le Palais de la Sécession situé au Friedrichstraße 12

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis le Beethoven Museum et les transports en commun que vous pouvez emprunter.

Escape game :

  • Enigme : quelle œuvre picturale murale a été réalisé en hommage à Beethoven ?
  • Indice web : image du tableau « Le baiser » de Klimt.

5e page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous réaliserez un collage d’images de plusieurs œuvres de l’Art Nouveau.
  • Vous rédigerez un texte sur le désir (émotion) de vous rendre à Vienne et l’émerveillement lors de la découverte de cette capitale européenne des arts en 1820.

Etape ultime pour départager les équipes : la dernière énigme !

  • A Vienne, qui aurait pu vous expliquer l’origine de vos émotions ? (Freud)
  • A vous de vous rendre chez lui (en empruntant le tramway) afin de lire ses essais.
  • En reprenant le parcours en 5 étapes dans la ville de Vienne, vous dessinerez l’itinéraire et définirez la forme qui apparaît ou ce qu’elle peut évoquer…

Vous réaliserez une carte sensible des émotions ressenties au fil du parcours. Au final vous pourrez ajouter une autre émotion de votre choix et l’expliciter.

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Escape game – carnet de voyage pour apprendre le français

“Le voyage créatif à Paris” est un projet pédagogique afin d’apprendre la langue française, pour le FLS ou le FLE, Français langue étrangère. Il s’agit pour l’apprenant de localiser sur une carte de la ville de Paris les lieux à découvrir. L’itinéraire de “tourisme créatif” a pour but d’apprendre le lexique et la grammaire en français et de réaliser un carnet de voyage imaginaire, virtuel ou réel dans Paris à partir de cinq lieux correspondant à des thèmes différents. Il s’agit d’associer trois outils pédagogiques dans la démarche de projet : l’escape-game, la carte et le carnet de voyage.

En équipe de deux, le binôme choisit un thème et crée des énigmes pour chacun des lieux avec des indices à mentionner : au choix six lieux du cinéma français, six lieux de la gastronomie, six lieux de la mode, six lieux de la littérature, six lieux de la chanson française. Les cartes thématiques des six lieux sont réalisées avec des illustrations et une légende adaptée au sujet. Ensuite, pour chacun des thèmes, tous les apprenants vont créer des productions artistiques qui seront les pages de leur carnet de voyage. Par exemple, pour la page cinéma, il s’agit de réaliser une affiche, pour la page gastronomie de créer une recette de cuisine illustrée, pour la page mode de réaliser un nuage de mots et un collage de photos, pour la page littérature de créer un calligramme illustré, pour la page chanson d’imaginer un texte sur la suite de l’air musical ou de la partition (image de fond).

L’ensemble des cinq double page (donc une dizaine de pages) en textes et en images compose “le carnet de voyage créatif à Paris” qui est alors un carnet personnel. Les cartes thématiques des six lieux y sont insérées afin d’expliciter la déambulation imaginaire dans la capitale.

En conclusion, pour les dernières pages, le carnettiste virtuel choisit un lieu par thème et crée sa balade artistique dans Paris, selon ses goûts. Dans son journal de touriste créatif, il explicite comment se rendre d’un lieu à l’autre et quel transport il emprunte afin de suivre son itiniraire cartographié. Ensuite, il expose son parcours à ses collègues en expliquant ses choix, motivations et goûts personnels. En somme, il définit sa représentation culturelle de Paris à travers les lieux choisis, des sites qui font référence chacun à une oeuvre artistique française.

Ainsi, questionnement et recherche informationnelle, production et interaction langagières sont les compétences transversales visées à travers ce projet pédagogique pour l’enseignement et la pratique des langues mais aussi pour l’éducation à l’interculturel.

L’art du carnet de voyage. Pascale Argod.

Editions Gallimard, Collection Alternatives, 2014.

INSPE Bordeaux, International: https://www.inspe-bordeaux.fr/presentation

Alliance Française Bordeaux: https://www.alliance-bordeaux.org/actualites/

Institut international et incubateur du tourisme créatif: http://www.creativetourismnetwork.org/creation-de-lintitut-international-et-incubateur-du-tourisme-creatif/?lang=fr

Mondes du tourisme, n°10 : Tourisme créatif, Revue-espaces, décembre 2014 https://www.tourisme-espaces.com/doc/9313.mondes-tourisme-tourisme-creatif.html

1ere Assises de la Recherche en Toursime, GIS, Université d’Angers, 14 janvier 2021. https://www.univ-angers.fr/til/fr/notre-actualite/assises-du-gis-etudes-touristiques.html

 

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage musical à Vienne pour célébrer l’année Beethoven

Dans le cadre du dispositif PPN, Projet pédagogique numérique, du Master 2 MEEF (à l’INSPE Bordeaux), il a été proposé aux enseignants stagiaires de langue (Allemand) de monter un projet en classe afin de célébrer l’année Beethoven (250e anniversaire) mais aussi “l’Ode à la joie” créé en 1823 et devenue l’hymne européen. Aussi la démarche heuristique a t-elle soulevé des pistes de réflexion :

  • Quel type de carnet de voyage fictif pourrait réaliser les élèves ?
  • Comment faire découvrir la culture des pays germanophones (DACH) à travers l’histoire des arts ?
  • Comment enseigner une langue étrangère en favorisant le ludique ?
  • Quelle narration numérique envisager pour ce carnet de voyage ?

Le carnet de voyage de la classe en fin d’année comme production finale numérique pourrait associer les trois narrations ci-dessous :

  •  un carnet de patrimoine selon un itinéraire dans la ville de Vienne sous la forme d’une carte interactive,
  • un carnet de voyage sur les pas de l’artiste Beethoven sous la forme d’un récit biographique transmédia,
  • un carnet de patrimoine historique sur la période 1820 – 1830 à partir d’une chronologie interactive.

Voyager dans la ville de Vienne a semblé le cadre idéal à cette production qui narre un périple ou un déplacement. Cette ville est devenue en 1820 la capitale européenne des arts et d’un art de vivre typiquement viennois durant le Biedermeier.

Héritage artistique de Vienne :

  • Musiciens : Beethoven, Mozart, Strauss II…
  • Littéraires : Stefan Zweig, Edmund Freud…
  • Architectes : Otto Wagner et l’Art Nouveau, Joseph Hoffman et le Jugendstil viennois, Le pavillon Otto Wagner de la Karlsplazt (Station de métro) créé en 189, Les villas d’Otto Wagner et l’Art Nouveau…
  • Peintres – décorateurs : Gustav Klimt et Hunderwasser,
  • Mouvements artistiques : l’Art Nouveau, le Jugendstil

Héritage culturel de Vienne :

  •  Gastronomie : Le café viennois classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2011: l’écrivain Stefan Zweig décrivait ce type d’établissement comme une « institution d’un genre tout particulier qui ne ressemble à aucune autre dans le monde ».
  • L’histoire d’une pâtisserie viennoise : le croissant viennois, la Sachertorte ou du Strudel pour rentrer dans l’histoire de l’Autriche…
  • Art de vivre : la valse viennoise et le bal
  • Construction de l’Europe : 9e Symphonie ou l’hymne européen et “Le monde d’hier, souvenirs d’un Européen” de Stefan Sweig, le Danube qui traverse l’Europe…
  • Histoire : Sisi Impératrice…l’empire austro-hongrois sous l’époque napoléonienne (la bataille de Wagram, en Autriche, est la dernière grande victoire de Napoléon en 1809)

Nous avons envisagé deux oeuvres d’art : l’une comme point de départ du projet et l’autre comme point d’arrivée du carnet de voyage. Nous avons choisi La 9e Symphonie L’Ode à la Joie” de Beethoven créée en 1823 (l’hymne européen) et La frise Beethoven de Klimt créée en 1902 afin de démontrer le rayonnement du musicien sur la vie artistique de Vienne jusqu’au 20e siècle. Ce projet est pluridisciplinaire, aussi l’enseignant de musique et l’enseignant d’arts plastiques y prennent part. Nous avons donc axé l’expression personnelle sur le thème des émotions et des sentiments au fil des morceaux de musique de Beethoven.

 

Le carnet voyage est intitulé Voyage en émotions à Vienne sur les pas de Beethoven”.

 

La création des textes et des images par les élèves nécessitent une motivation collégiale et individuelle. Comment l’insuffler ? Comment favoriser l’interaction entre les élèves ? Comment favoriser les échanges oraux en allemand ? Comment envisager un dispositif de pédagogie inversée ? Comment motiver la création et l’expression personnelle en textes et en images ?

J’ai suggéré de lancer un escape game qui amène à la création du carnet de voyage et qui aboutisse à une carte sensible ou des émotions musicales. L’escape game est en effet un outil pédagogique innovant qui pourrait avoir des développements numériques et rendre le carnet de voyage ludique et dynamique. Nous avons alors réfléchi à la manière d’articuler le carnet de voyage avec l’escape game et la carte ludique ou la carte sensible. Comment procéder ? Quel scénario pédagogique envisagé ? Quelle trame narrative imaginée ?

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de marin et d’écologie : Le Vendée Globe

Le Vendée Globe est l’occasion de suivre les voiliers dans leur tour du monde. Les journaux de marins ont été à l’origine du carnet de voyage et nous en profitons pour renouer avec les circumnavigations, même virtuellement. Le navigateur Fabrice Amadéo propose un kit pédagogique en partenariat avec la Fondation de la Mer et le Ministère de l’éducation nationale : “Cétacé, l’ocean boit la tasse” permet aux jeunes de mieux connaître l’océan et les enjeux liés à sa protection. Les enseignants peuvent donc lancer dans leurs classes des projets de l’éducation au développement durable. Fabrice Amadéo répond aux questions des classes au fil de son périple maritime.

Inspirés par cette expédition scientifique et marine, les professeurs des écoles lancent en effet un PPN, projet pédagogique numérique “Carnet de voyage au long cours”, dans le cadre de la formation Master 2 MEEF à l’INSPE Bordeaux. Les élèves vont faire de la géographie au fil de l’avancée du voilier de Fabrice Amadéo : découvrir les océans traversés, les continents contournés, les zones climatiques, les courants…mais aussi réflêchir aux enjeux de la protection des océans face au changement climatique.

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Cycle_3/97/5/CETACE_livret-enseignant_1322975.pdf

 

Kit pédagogique Vendée Globe – avec Fabrice Amedeo

Projet pédagogique

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage à Berlin, un projet pédagogique en langue

Dans le cadre de la formation Master 2 MEEF, les enseignants stagiaires d’Allemand initient un projet pédagogique numérique sur l’année, en cours de langue avec leurs élèves. Le carnet de voyage est en effet un outil pédagogique pour l’apprentissage des langues et de l’interculturel. Afin de célébrer les 30 ans de la chute du Mur de Berlin et le centenaire du Bauhaus en 2019, chaque stagiaire a imaginé un projet autour de la ville de Berlin et a dressé toutes les étapes de la mise en projet en vue de la création d’un “carnet de voyage imaginaire” à partir des ressources collectées. Trois étapes se sont succédées : 1. Imaginer le projet à partir d’une narration et  penser l’usage du numérique 2. Organiser le suivi selon un scénario pédagogique et envisager les modalités de travail / lieux d’apprentissage (classe ou CDI) 3. Approfondir en projettant un voyage ou une sortie et évaluer en valorisant les productions des élèves.

L’enseignant stagiaire a déterminé les compétences linguistiques et culturelles à faire acquérir aux élèves, puis diversifié les stratégies d’apprentissage afin d’impliquer ses élèves dans le projet. Il a aussi distingué le travail d’équipe en binôme ou personnel de l’élève (une page, petit carnet, une vidéo….) du rendu du carnet de voyage de mise en commun de la classe (en fin de projet). Dans ce but, il a explicité les consignes et indiqué l’objectif final, donc il a intégré les gestes professionnels du métier d’enseignant : 1. définir les objectifs d’apprentissage, 2. adopter un système d’évaluation, 3. adapter les méthodes pédagogiques, 4. sélectionner les contenus.

       Certains ont choisi de travailler à partir d’un film, comme par exemple, Good Bye Lénine de Wolfgang Becker (https://www.reseau-canope.fr/atelier-val-d-oise/cinema/Good-Bye-Lenine) et ont demandé aux élèves de retrouver les objets de la vie quotidienne à travers le DDR Museum de Berlin puis de décrire son usage en allemand (https://www.ddr-museum.de/fr) en réalisation des images numériques commentées. D’autres ont réalisé une chronique du Mur (à partir de la création d’une chonologie numérique interactive) à partir de chansons ou de cartes postales envoyées au temps du Rideau de fer (Adieu camarades : les récits de 30 personnages : http://www.lebtwohlgenossen.de/de/), afin d’accompagner la découverte d’un tronçon du Mur reconstitué en 3D (Die Mauer 360° de Yadegar Asisi panorama : https://www.asisi.de/panorama/die-mauer/, https://www.die-mauer.de/das-panorama). Ensuite, un travail d’exploratoire a été initié à partir d’un témoignage qui suscite l’intérêt des élèves : “Comment le mur a failli me faire rater mon bac ?”. Ce dernier est extrait de la BD intitulée Berlin, la ville divisée : histoires contemporaines de Suzanne Budenberg et Thomas Henseler. (Des ronds dans l’O, 2014: https://booknode.com/berlin_la_ville_divisee_01643854/covers).

En TD, tous ont réalisé une carte numérique de Berlin qui superpose la ville avant le 11 novembre 1989 et la ville d’aujourd’hui. Des photos ont été insérées au fil de l’itinéraire proposé par l’enseignant. Chaque photographie a fait l’objet d’une question de localisation dans la ville (pour l’élève : vocabulaire pour se situer / repérage géographique) et de commentaires (l’élève a réinvesti le cours d’histoire) en lien avec l’évènement historique ou artistique (Street Art) ou d’une description architecturale du Bauhaus (l’élève a travaillé avec le collègue d’arts) dans la ville de Berlin (Centenaire du Bauhaus, voir Walter Gropius). Chaque élève a donc commenté en textes, en images et à l’oral son itinéraire dans la ville de Berlin, comme si il constituait un petit “guide souvenir” de la RDA.

En somme, ce projet sur Berlin ouvre sur la pluridisciplinarité et sur l’expression personnelle en langue tout en formant à la citoyenneté européenne et aux usages du numérique en classe.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Une pédagogie des SIC axée sur la pratique, la créativité et la pensée critique

Communication intitulée « Les carnets numériques (et transmédia) pour une pédagogie des SIC axée sur la pratique médiatique, la créativité et la pensée critique ». Pascale Argod. Colloque international Education aux médias et pratiques pédagogiques innovantes, organisé par les universités Paris Descartes et Sorbonne Nouvelle Paris 3, les 4 et 5 juin 2015.
http://www.univ-paris3.fr/education-aux-medias-et-pratiques-pedagogiques-innovantes-333115.kjsp

Le parcours de formation d’un individu est jalonné de pratiques scripturales et d’expression personnelle propre à chaque étape de formation ou d’autoformation en fonction de son profil, ce que propose l’outil pédagogique et créatif “le carnet de voyage – reportage” qui croise les démarches documentaire et artistique afin de forger un regard sensible sur l’ailleurs à travers le reportage mais aussi l’esprit de créativité, d’innovation et de spatialisation. Il s’agit d’initier une pédagogie documentaire créative qui allie la double compétence de l’analyse de l’information et de l’observation sur le terrain à partir de processus de génération d’idées et d’une production originale qui favorisent les processus métacognitifs de fluidité (Torrance) et de flexibilité de la pensée (Lubart). La réalisation d’une diversité de carnets numériques questionne les littératies, les curricula et les types d’évaluation dans le cadre d’une pédagogie des SIC de l’école à l’université. En quoi cette pratique numérique et transmédia ouvre-t-elle à la créativité et à la pensée critique ? Depuis 2008, le carnet numérique est valorisé en classe pour l’éducation aux médias (voir le Prix du carnet de voyage numérique et le stage national de formation des enseignants au PREAC 2012 intitulé Enseigner le carnet de voyage : le carnet de voyage reportage intermédia pour une éducation aux médias, P. Argod) et en Masters universitaires orientés vers les métiers de l’éducation, de la culture, du patrimoine et du tourisme ou dans les cursus universitaires en langues et en sciences humaines (voir la Journée de formation universitaire de l’UBP – Clermont-Ferrand créée en 2011 par P. Argod qui est à l’initiative le Prix universitaire international du carnet de voyage Etudiant).

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts