Le carnet de voyage, niche marketing pour l’édition du tourisme

Le carnet de voyage est une niche marketing pour le guide de voyage et expérimente des cibles de l’édition du tourisme

L’édition de tourisme et de voyage optimise leur collection et développe une offre sur Internet[1]. Le secteur éditorial du tourisme, notamment des guides, est un marché très compétitif qui se porte bien en 2007 et cible donc sur les destinations hors des sentiers battus et des collections à la conception originale ciblée sur les désirs des lecteurs qui font des excursions à la journée, des séjours courts dans des villes européennes en prenant le temps de profiter de leurs passions plutôt qu de consommer le plus de visites possibles. Ainsi, Hachette propose les collections intitulées « Evasion en ville » et « Evasion en France » et Gallimard vise le guide pratique avec « Géoguide » et « Spiral » dans le style magazine. Le succès des « city-guides » correspond à une forte demande qu’illustre le succès de la collection « Cartoville » de Gallimard, soit 84 % de progression de 2005 à 2007 ; elle s’ouvre d’ailleurs à des villes moins connues comme Dubaï ou Tanger. « Le Guide Vert » de Michelin suit la vague d’engouement vers les destinations citadines, tout comme la collection « Wallpaper City » de Phaïdon qui cible sur le design et l’art. Par ailleurs, les destinations hors des sentiers battus sont en constante augmentation chez les éditions Marcus, reconnues comme pionnières avec Cuba, le Yémen et la Colombie, puis chez « Le petit futé » avec plus soixante-dix titres de destinations ciblées. Lonely planet pousuit dans cette veine avec des destinations telles que l’Algérie, les Canaries et Israël et les territoires palestiniens. D’autres choisissent la carte du régionalisme comme les éditions Ouest-France, Edisud ou Mondéos. Nous remarquons que la même tendance est perceptible du côté des carnets de voyage qui ont inauguré, avant le guide de voyage, les destinations ciblées, hors des sentiers battus, comme Cuba, le Laos, le Cambodge, l’Algérie qui est le sujet de quatre carnets de voyage sortis entre 2007 et 2009. Le régionalisme tourné vers le tourisme vert a eu ses heures de gloire avec les collections naturalistes et notamment la collection des « Carnets du littoral » [2]. Le carnet de voyage, version guide patrimonial pour valoriser le tourisme régional est toujours d’actualité dans le style « le carnet citadin » sur les villes françaises, suite à des commandes éditoriales réalisées par les offices de tourisme ou les municipalités[3]. De plus, certains illustrateurs de carnets de voyage, comme Alain Bouldouyre ou Florine Asch, ont aussi illustré des guides touristiques, en 2001, de la collection «Vacances secrètes » de l’éditeur Arthaud : Rome et sa région, illustré par Florine Asch, L’Ecosse et sa région, Moscou et sa région et Berlin et sa région, illustrés par Alain Bouldouyre. La tendance actuelle de l’édition du carnet de voyage s’oriente vers les carnets de voyage régionaux ou de villes ; elle suit ainsi l’édition du guide touristique marqué par un engouement pour les destinations de type week-end prolongé, plutôt citadins et de proximité, sur le modèle de l’édition du guide touristique, phénomène renforcé récemment par la crise économique.

Ainsi, le carnet de voyage serait bien une niche et expérimenterait les cibles de l’édition du tourisme. Voyageurs hors-normes, les carnettistes recherchent l’authenticité et l’originalité, sources de créativité et donc ouvrent, sans s’en douter, vers « les niches du tourisme». De plus, leur créativité dans le domaine de l’objet-livre peut initier des thèmes originaux : par exemple, Hachette a publié Paris énigmes, Jeux de pistes et énigmes à Paris, Paris 0…d’autant plus que certains carnettistes sont directeurs artistiques d’entreprises culturelles ou de communication dans la vie professionnelle et s’inspirent donc de leurs goûts dans leur travail. En 2009, plusieurs guides se sont inspirés du carnet de voyage dans un esprit de créativité et de renouveau du guide classique : «Ouest-France» lance la collection « Autour de » qui associe un auteur et un peintre qui croisent leur regard notamment sur Perros-Guirec, Phaidon étoffe sa collection sur le design et l’art, Dakota se tourne vers le livre-objet avec Intramuros sur des idées de balades, Lonely Planet s’intéresse aux lieux de tournage avec Destination et un portrait de ville à travers des citations et la rencontre de personnalités dans  En bonne Compagnie, Le Petit Futé mise sur le jumelage guide et DVD, pour sa collection « Country guide », et le Guide du Routard, sur la collection « G’palémo », regroupant des carnets dessinés de scènes de la vie quotidienne pour pouvoir communiquer sans frontières de langues. L’éditeur Jean-Louis Pagès de Solilang propose depuis 2006 l’angle original de l’exploration du quotidien d’un pays étranger propre au carnet de voyage ; pour lui « l’aventure au coin de la rue, même si la rue est au bout du monde ». Mais qu’adviendra-t-il du carnet de voyage, au regard du « tourisme face à la crise »[4], touché par une baisse de 10 % en décembre 2008 qui s’est répercutée par un recul de 2% des ventes de guides de voyage? Toutes les maisons d’éditions se recentrent en effet sur le tourisme régional français et sur le tourisme citadin. Un ouvrage hybride, issu autant du carnet de voyage que du guide touristique, intitulé Ma Bretagne autour de Perros-Guirec de Dominique Corbasson, est paru en avril 2009 chez l’éditeur «Ouest-France». Il allie la découverte originale d’un itinéraire en fonction du moyen de locomotion (à pied, à vélo et en bateau), la peinture à travers soixante-dix œuvres à l’acrylique et un contenu informatif de conseils pratiques (tels que les restaurants, les plages, les marchés, les indications de mouillage…) apparentés au guide touristique. Preuve en est que le carnet de voyage influence l’édition du guide touristique qui se doit d’innover en temps de crise économique dans le tourisme.


[1]  Voir l’article intitulé « Tourisme », Libre Hebdo, 29 février 2008, Supplément au n°723.

[2]     Des dessinateurs naturalistes et les collections de carnets de voyage dès 1991

[3]     Le carnet de voyage, version guide patrimonial pour valoriser le tourisme régional

[4]     Voir l’article intitulé « Le tourisme face à la crise», Libre Hebdo, 13 mars 2009, Supplément au n°768.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnets de patrimoine : d’architecture, d’urbanisme, d’archéologie et d’ethnographie

L’édition contemporaine du carnet de voyage empreinte à différents genres graphiques ou artistiques hérités du carnet de recherche compte-rendu de fouilles archéologiques ou de projet de réalisation architecturale. Ce carnet de croquis oscille alors vers le carnet de projet ou de rough personnel pour la création et oublie ses origines de carnet de voyage ethnographique qui décrit le pittoresque du pays. Au XVIII e siècle, la naissance de l’aquarelle et l’essor du tourisme en l’Angleterre, engendrent la pratique artistique du carnet de voyage, reflet d’un regard du voyageur, étonné et admirateur de sites historiques. Héritière de cette épistémologie, une large palette de carnets valorise aujourd’hui le patrimoine local, régional et mondial. L’édition obéit, il est vrai, à un engouement pour le tourisme culturel qui offre la part belle aux sites classés « patrimoine mondial de l’humanité » par l’Unesco. Elle impose aussi aux touristes et aux gouvernants la nécessité de préserver les hauts lieux historiques. En classe, le carnet de voyage permet de sensibiliser à l’architecture, à l’urbanisme et au patrimoine en arts plastiques et en histoire – géographie, souvent thèmes transversaux d’actions éducatives nationales réalisées en partenariat avec les services éducatifs de musées.

Corpus de carnets de patrimoine :

1- Des carnets d’architectes

1-1- Le Corbusier, Aldo Rossi, Albert Laprade, Paul Rudolph…

Voyage d’Orient. Carnets, Electa, Le Moniteur, Fondation Le Corbusier, Milan, 1987.

Le voyage d’Orient. Le Corbusier. Marseille : Parenthèses, 1987 (Architecture).

Le Corbusier. Carnets, The architectural History Foundation, New York, 1981 –1982, Hersher/Dessain et Tolra, Paris, 1981 – 1982.

Corbusier. Le voyage en Orient. Le Corbusier. Editions Forces Vives. Meaux, 1966.

Jean-Michel Dalgabio : Lyon, Athènes, Constantinople : les dessins du voyage de 1843. François Tomas, Bernard Merlin. Publications de Saint-Etienne, 2002.

Les carnets d’architecture d’Albert Laprade (1920 – 1950). Albert Laprade. Kubik, 2006

Les rues de Paris à travers les croquis d’Albert Laprade : édition augmentée de 12 planches. Albert Laprade. Berger-Levrault, 1995

Architectures de la méditerranée : à travers les croquis d’Albert Laprade. Albert Laprade. Berger-Levrault, 1983.

Architectures de France : à travers les croquis d’Albert Laprade. Albert Laprade. Berger-Levrault, 1981.

Croquis 07 : l’Europe méridionale et l’Asie mineure. Albert Laprade. Berger-Levrault, 1981.

Aldo Rossi : dessins 1990 – 1997, précédé de « Les dessins d’Aldo Rossi, chère architecture ». Dirigé par Marco Brandolisco, Giovanni Da Pozzo, Massimo Sheurer, Michèle Tadini. Arles : Actes Sud, Milan : F. Motta, 1999.

Paul Rudolph : dessins d’architecture. Moniteur, 1981.

Dessins d’architecture. Paul Rudolph. OLF, 1974.

1-2- Dominique Lenclos et Christian Dardennes à l’origine de collections pionnières

Les couleurs du monde, Lenclos, Jean-Philippe. Paris : Le moniteur Editions, 1999 (Géographie de la couleur).

Les couleurs de la France, Lenclos, Jean-Philippe. Paris : Le moniteur Editions , 2003 (Géographie de la couleur).

Les couleurs de l’Europe, Lenclos, Jean-Philippe. Paris : Le moniteur Editions, 1995 (Géographie de la couleur).

Le Grand Louvre : dessins de chantier (1991 – 1993). Christian Dardennes. Société des éditions régionales »,1993.

Falcons in the nest… : a falcon factory sketchbook, Un métro pour le 21e siècle, Christian Dardennes. Société des éditions régionales,1999.

Le projet Météor : dessins de chantier, Christian Dardennes. Société des éditions régionales,1999.

La maison de France télévision : dessins de chantier, Christian Dardennes. Société des éditions régionales,1999.

Une aérogare pour l’an 2000 : Roissy – Charles-De-Gaulle 2F : dessins de chantier, Christian Dardennes. Société des éditions régionales,1999.

Dessins de chantier : la restauration du Petit Palais, Christian Dardennes. Paris –Musées, 2006.

2- Quelques carnets de voyage contemporains d’artistes illustrateurs

2-1- Sur le patrimoine et l’architecture en France

Le Havre, carnets d’escale, Jean-Claude Piriou, Marc Wiltz. Magellan, 2006 (Coups de crayon).

Le train à vapeur des Cévennes, d’Anduze à Saint-Jean- Du-Gard. Agnès Maloine. Ed. du Rouergue, en 2006. (Carnet de voyage).

L’âme des maisons normandes. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2006 (L’âme des maisons).

L’âme des maisons des bords de Loire. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2006 (L’âme des maisons).

Rêverie bretonne. Thomas Héritier. Romagnat : Ed. De Borée, 2006 (Carnet de voyage).

D’argile et d’hommes : carnet de voyage au cœur de Terreal. Gérard Paul Cavallier, Maurice Hamon. Somogy, 2006. ( histoire de la tuile et de la brique et d’un métier ancestral).

L’âme des maisons du Sud-Ouest. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2005 (L’âme des maisons).

L’âme des maisons alsaciennes. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2005 (L’âme des maisons).

L’âme des maisons des Alpes. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2004 (L’âme des maisons).

L’âme des maisons provençales. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2004 (L’âme des maisons).

Les parures du fleuve, Saintes, Cognac. Georges Lemoine. Somogy, 2004 (deux classes de collège et de lycée s’expriment sur le fleuve symbolisé par l’eau, la pierre et l’écorce pour le réseau de villes Charente-Océan.

Armoriques : balades de Corto Maltese en Bretagne. Hugo Pratt, Jacques Ferrandez, Michel Pierre. Casterman (Les balades de Corto Maltese), 2004.

Mes châteaux de la Loire : carnet de Gonzague Saint-Bris. Philippe Lorin, Gonzague Saint-Bris, Flammarion, 2003.

Itinéraires niçois : encre de Chine et aquarelles. Sylvie T. Nice : Serre, 2003.

Avec cédérom présente un itinéraire pédestre de douze jours alliant art contemporain et sauvegarde du patrimoine dans l’Est de Digne à la découverte de neuf bâtiments rénovés contenant une œuvre.

La ballade de la mer salée. Hugo Pratt, Jacques Ferrandez, Michel Pierre. Casterman (Les balades de Corto Maltese), 2002.

L’âme des maisons bretonnes. Marie Le Goaziou. Ill. de Lise Herzog, photo de Bernard Galéron. Rennes : Ouest-France, 2002 (L’âme des maisons).

Refuges d’art. Andy Goldsworthy. Roche-La-Molière : Artha, Digne-les-Bains : Musée Gassendi, 2002.

Carnet de voyage à Saint-Gobain. Maurice Hamon, Gérard Paul-Cavallier. Somogy, 2001. (histoire architecturale et technique sur trois siècles du site verrier entre Laon et Soissons fermé en 1995).

Les bancs-reposoirs napoléoniens. Eban. La Broque : Les petites vagues, 2001 (Trésors d’Alsace).

L’abbaye de Beauport. Jean-William Hanoteau. Gallimard-Jeunesse, 1996 (carnets du littoral).

Gordes et l’abbaye de Sénanque : mes carnets. Lizzie Napoli. Equinoxe, 1996

Mon voyage à Sète. Lizzie Napoli. Equinoxe, 1995

Escale en Corse : carnet de voyage. Lizzie Napoli. Edisud, 1994

Provence, carnet de voyage. Lizzie Napoli. Edisud, 1993

Escale à Saint-Malo : carnet de voyage. Lizzie Napoli. Edisud, 1993

Une aventure au Mont-Saint-Michel. Lizzie Napoli. Rivages 1989

Carnets de voyage en Provence. Lizzie Napoli. Rivages 1987

2-2- Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

 L’épopée de Compostelle. François Tallandier. Clermont-Ferrand : l’Instant durable, 2006 (Compas, n°6).

Un artiste chinois, pèlerin de l’art, sur les chemins de Compostelle, Ji Da Hai. Rennes : Ouest-France, 2005 (Itinéraires d’artistes).

Compostelle, il n’est que de partir : récit d’un parcours inhabituel de Saint-Jean-Pied-De-Port à Saint-Jacques-de-Compostelle par Onati et Oviedo, Jacques et Pierre Patureau. Biarritz : Atlantica, 2005.

Saint-Jacques-de-Compostelle, François Dermaut. Grenoble : Glénat, 2003.

Carnet d’un peintre sur le chemin de Compostelle, Patrick Jager. Grenoble : Glénât, 2003 (Sillages).

Compostelle , carnet d’un pèlerin, Jacques Dary. Rennes : Ouest-France, 2003 (Le lecteur de l’imaginaire).

Un normand sur les chemins de Compostelle. Jean Marguerite. Cully : OREP, 2003 (Carnet de voyage).

Du Puy à Conques par le chemin des pèlerins. Anne Le Maître. Ed. du Rouergue, 2002, (Carnet de voyage).

Carnets de chemin : de Besançon à Compostelle, en aquarelle, Manola Salvador et Madelaine Griselin. Créer, 2002.

Regards sur le chemin de Compostelle : volume 1, Du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle, Pierre Castillou. La librairie des Pyrénées et de Gascogne, 2002 (Regards sur).

2-3- Sur quelques villes françaises

 Bayonne : voyage intérieur. Sylvie Forestier. Biarritz : Atlantica, 2006.

Vauban maritime. Arnaud d’Aulnay. Gallimard loisirs, 2006 (carnet de voyage).

Souillac : portes du Midi. Christoff Debusschere (peintre officiel de la Marine avec la collaboration de Georgette Delpech, Denis Kerjean et Karine Meuzard). Ed. des Riaux, 2006 (spiral).

Sète, surprenant voyage. Cathy Beauvallet. Editions Jalan, 2005.

Banlieue nomade : carnets de voyage autour de Paris. Les carnettistes tribulants. Alternatives, 2006.

Lyon, ville ouverte. Régis Neyret, Micheline Colin. Lyon : S. Bachès, Beaux-Arts, mars 2003, n°6.

Arrêts sur Brest : la ville de Brest vue et dessinée à partir de son réseau de bus. Commentaires de Brestois. Erwan Le Bot. Brest : Ed. Océaniques, 2002.

Les 36 ponts de Paris : promenade sur les ponts, les passerelles et les viaducs, le long de la Seine et du canal Saint-Martin, Claude Agnelli. Magellan, 2001 (Coups de crayon).

2-4- Sur l’architecture hors Europe

 La cité interdite : le dedans dévoilé. Charles Chauderlot et de Cyrille Javary Ed. du Rouergue, en 2004 et 2006. (Carnet de voyage).

Pékin, ultimes regards sur la vieille cité. Charles Chauderlot, She Lao. Rodez : Ed. du Rouergue, 2006.

Brasilia, ventura ventis : voyage graphique. Albi : Requins marteaux, 2005.

Visages d’Alexandrie. Marine Estrangin Le Mans : Harpocrates Publishing, 2005

Les couleurs d‘Alexandrie. André Pelle Le Mans : Harpocrates Publishing, 2005.

Dans les sables de Saqqara.  Catherine Adam. Clermont-Ferrand : Reflets d’Ailleurs, 2005.

Carnet d’Alexandrie : sur les pas de Cassas. François Delord. Editions Galimard, 2000.

Pablo Tillac : traqueur d’images 1897 –1969 : Paris, New York, Madrid, Euskal Herria, Pays Basque. Claude Denlaletche. Elkarlanean,1999.

Un archéologue en Arabie. Vincent Charpentier, Marc Lacaze. Albin Michel Jeunesse, Cité des Sciences et de l’Industrie, 1992 (Carnets du monde : sciences et techniques).

2-5- Réalisés par des carnettistes architectes de formation

Voir les diplômes des écoles d’architecture et d’ENSAD non publié réalisés sous la forme de carnets de voyage.

 Mes carnets du Maroc, Cloé Fontaine. Flammarion, 2001.

Mes carnets du Japon, Cloé Fontaine. Flammarion, 2002.

Mes carnets du Mexique, Cloé Fontaine, Flammarion, 2003

Bhoutan, royaume de Bouddha, Cloé Fontaine, Editions des Presses de la Renaissance, 2004

Morvan, couleurs intimes, Cloé fontaine ; Editions de l’Armançon, 2005.

Vietnam. Vincent Besançon. Gallimard, 2002.

Angkor, carnets du Cambodge. Vincent Besançon. Editions Magellan et Cie, 2004.

Trésors de la Hague. Guillaume de Monfreid. Cherbourg : Isoète, 2003.

Montmartre Délires. Jean Pattou. Artena, 2006.

Lille Folies. Jean Pattou et Michel Quint. Lille : PDN éditions, 2003 (vision de l’urbaniste et aquarelliste J. Pattou).

The world’s cities, exposition de Jean Pattou à Hong Kong, à Montmartre, à Singapour et à Rome en 2001.

Sillages d’Afrique. Guillaume de Monfreid, Cloé fontaine, Guillaume de Monfreid et al. Gallimard, 2003.

Regard sur la Provence. Philippe Lorin. Edisud, 2001. (traduit en anglais « A look at La Provence »).

Saint-Rémy-de-Provence. Philippe Lorin. Edisud, 2001. (traduit en anglais « A look at Saint-Rémy»).

Arles-en-Provence et le Vaccarès. Philippe Lorin. Edisud, 2001. (traduit en anglais « A look at Arles »).

Regard sur Aix-en-Provence. Philippe Lorin. Edisud, 2001. (traduit en anglais « A look at Aix-en-Provence»).

Mes châteaux de la Loire : carnet de voyage ». Saint-Bris, Philippe Lorin. Flammarion, 2003.

Sur les pas de George Sand. Saint-Bris, Philippe Lorin. Presses de la Renaissance, 2004.

Au fil du Var. Philippe Lorin. Lancosme, 2005.

Sur les pas de Léonard de Vinci. Saint-Bris, Philippe Lorin. Presses de la Renaissance, 2006.

Essaouira, la perle du Maroc : les carnets de Philippe Lorin. Philippe Lorin. Magellan et Cie, 2006.

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Médium d’initiation à la géographie afin de « percevoir le monde » par « un regard bouleversé » sur l’ailleurs

Initier à la géographie afin de « percevoir le monde » par « un regard bouleversé » sur l’ailleurs pour inciter à une “alter-graphia”

Parmi dix prix du 13e Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand[1], le concours Prix Vulcania créé en 2005 récompense le meilleur carnet de voyage de découverte environnementale, géographique ou ethnographique d’une région volcanique. Il encourage en effet la création artistique sur une thématique liée au volcanisme et consiste en l’attribution d’une bourse de voyage à destination d’un pays volcanique. Avec la thématique « Histoires en terres volcaniques », les élèves peuvent aborder à travers la création d’un carnet de voyage les mythes et les légendes, la vie quotidienne de la population, la menace de l’éruption, l’histoire du volcanisme…etc. Ainsi, les arts, les sciences et les sciences humaines peuvent être abordés autour de ce paysage aux particularismes remarquables ; l’identité volcanique interpelle le carnettiste qui médiatise ses sentiments, ses impressions, son regard et ses découvertes grâce à la création plastique. Par exemple, Dominique Meyer, récompensé en 2008 pour ses carnets aux Comores ou Thomas Houtteville et Valentine Hurtrelle pour ceux sur le Costa Rica. Les prix multimédia et numérique récompensent depuis 2002 des carnets de voyage numériques et vblog[2] souvent compte-rendu de voyages au long cours : le Prix De Bussac multimédia[3] et le prix du carnet de voyage numérique Vidéoformes[4].

La journée du vendredi[5] est ouverte aux enseignants et aux élèves (au nombre de 2500 avec leurs enseignants en 2009 et depuis deux ans provenant d’autres académies) afin qu’ils découvrent le carnet de voyage comme production artistique par la rencontre de carnettistes et comme album pour inciter à la lecture. Pour favoriser les productions, deux projections cinématographiques et quatre ateliers avec des carnettistes sont proposés pour chaque niveau (école, collège, lycée) aux élèves ainsi qu’un stage de formation académique « Enseigner le carnet de voyage » destiné aux enseignants depuis 2003 et aux personnes ressources en arts et culture depuis qu’il est devenu national en 2008. Organisé par le SCEEREN-CRDP d’Auvergne, j’ai proposé successivement chaque année une nouvelle approche éducative : pour l’éducation à l’EEDD en 2008, pour l’interculturel en 2009, pour le patrimoine en 2010 et pour l’éducation à l’Europe et à la mobilité internationale en 2011. Chaque classe bénéficie d’un parcours personnalisé à travers les deux niveaux du Polydôme (4000 m2) de Clermont-Ferrand qui permet à leurs participants de rencontrer les 120 carnettistes (+ éditeurs) présents et de découvrir les originaux (3 mètres de panneaux d’exposition par artiste). Accompagnés d’un étudiant du Master « Edition générale et de la jeunesse » de l’université de Clermont-Ferrand ou d’élèves de sections artistiques de lycée, les élèves ayant participé au Prix Elève du carnet de voyage découvrent la diversité des genres utilisés mais aussi la variété des formes de voyages, de destinations, de pays et de cultures. En somme, ils « voyagent » à la découverte du monde, de stands en expositions des originaux de carnets de voyage, et découvrent ainsi la diversité géographique et culturelle de la planète. Depuis 2001, le concours scolaire de production d’un carnet de voyage récompense par le prix Elève du carnet de voyage[6] les meilleures productions des classes, de la maternelle à la terminale, de l’Académie d’Auvergne et, à partir de 2007, de toutes les académies en France. Depuis novembre 2009, un nouveau prix a été créé : le Prix Elève du carnet de voyage multimédia[7]. Une plate-forme en ligne sur le site du CRDP est destinée au dépôt des carnets de voyage multimédia qui seront récompensés par ce prix, remis lors du « Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand ».


[1] dont le Grand Prix Michelin « Guides et cartes » : http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/page-presentation–2

[2]     Voir l’intervention aux deux conférences-débats données lors de la biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand :   http://www.biennale-carnetdevoyage.com/SAMEDI-20-NOVEMBRE.html

[6] En 2009 – 2010 : 1112 élèves participants dont 933 de l’Académie de Clermont-Ferrand, soit 45 établissements (dont cinq hors académie) et 239 carnets de voyage présentés au concours. http://crdp-kalitrace.ac-clermont.fr/www/upload/%5B21%5D%5B175%5D%5B915%5D%5B2010-11-23%5D%5B14-35-27%5D%5B55E2%5D.pdf

[7] 20 carnets multimédias pour 10 établissements en 2009-2010.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts