Carnet au musée, un outil de médiation : de l’exposition à la pratique artistique

Le carnet, qu’il soit de patrimoine ou de voyage, est un outil de médiation des collections muséales et un outil pédagogique pour les services éducatifs de musées. Entre autres exemples, les carnets naturalistes et les carnets d’architecture semblent avoir une place de choix dans les musées parisiens en cette rentrée 2016 : de l’exposition de carnets patrimoniaux à la pratique artistique, la médiation « du voir au faire » rend le visiteur acteur de ses découvertes dans le lieu de médiation des savoirs que représente le musée.

1. Carnets naturalistes : le cabinet d’histoire du Muséum d’histoire naturelle de Paris

  • Exposition Précieux velins : trois siècles d’illustration naturaliste, du 28 septembre 2016 au 2 janvier 2017 : la collection des vélins du Muséum compte près de 7000 illustrations représentant fleurs et animaux. L’art et la science se partage ce patrimoine exceptionnel qui traduit l’importance de l’observation et de la description dans les sciences de la nature. La technique est invariable : une représentation à l’aquarelle ou à la gouache sur une peau de veau mort-né.
  • Exposition Orchidées sur vélins, jusqu’au 4 décembre 2016 : pour la première fois, sous la forme de reproductions l’intégralité des représentations d’orchidées peintes du 17e au 19e siècle conservées dans la collection des vélins du Muséum.
  • Exposition Aventures botaniques en Orient jusqu’au 12 septembre : les herborisations réalisées depuis Pitton de Tournefort au début du 18e siècle jusqu’à Théodore Monod, en passant par la Campagne d’Egypte enrichirent notre connaissance de ces flores lointaines et permirent la réalisation de nombreux herbiers.

2. Carnets d’architecture : la pratique du dessin d’architecture (à partir de 17 ans) à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris.

  • Carnet de voyage: ponctué d’illustrations du dessinateur Jerémy Soheylian, ce livret est conçu comme un carnet de voyage afin de découvrir l’ouevre de Viollet-le-Duc, fondateur du Musée des monuments français ainsi que sa technique de dessin.
  • Le dessin d’architecture, axes, proportions, lumière : Eric de Fontenay, Professeur de dessin, aider à appréhender la construction d’un dessin d’architecture avec ses axes , ses proportions et ses nuances à partir des oeuvres et maquettes de la galerie des moulages et de la galerie d’architecture moderne et contemporaine.
  • Dessiner l’architecture : le dessinateur Jérémy Soheylian invite à explorer les différentes façons d’aborder le dessin d’architecture, avec le regard du peintre d’une part et avec celui de l’architecte d’autre part.
  • Croquis et portraits : Charles Szlakmann, ancien dessinateur – portraitiste au journal Le Monde propose un stage pour saisir par le dessin l’expression du visage et le mouvement des corps, grâce à un travail sur le trait et les ombres en s’inspirant de la statuaire du musée.

Voir la collection Carnets de croquis urbain. Eyrolles, 2016 : Dessiner l’architecture : trucs et techniques pour dessiner sur le vif de Gabriel Campanario.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (ESPE d'Aquitaine) et chercheuse à l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts