Carnet d’inspiration et carte imaginaire des continents littéraires de Pratt

Le carnet de voyage narre un itinéraire à travers l’espace géographique, aussi comprend-il diverses cartes (topographiques, thématiques, créatives, imaginaires, subjectives…) et compositions de collages d’images sur les pas d’Hugo Pratt, dessinateur italien Hugo Pratt (1927-1995) renommé pour ses littératures dessinées « Les aventures de Corto Maltese ».  Cette production artistique permet d’exploiter l’exposition intitulée « Hugo Pratt : lignes d’horizon » au musée d’Aquitaine de Bordeaux et de partir sur les pas de ce romancier – ethnologue.                                                                                                 

http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/fr/exposition-hugo-pratt-lignes-dhorizons

La carte créative de l’Afrique selon Pratt ou des imaginaires de l’écrivain sur l’Afrique, croise les tracés de quatre voyages au fil du parcours autobiographique de l’écrivain : le voyage vécu, le voyage rêvé, le voyage tracé et le voyage imaginé. Il s’agit en effet d’appréhender le processus de création et de gestation d’une œuvre littéraire (de type bande dessinée) qui se nourrit de l’enfance, des lectures et de la culture et des expériences vécues. La créativité est à l’œuvre à partir d’une sensibilité, d’un regard critique et d’un vécu enrichissant. Ce carnet de voyage sur les pas de Pratt est donc un itinéraire vers la gestation littéraire, notamment celle de l’album « Les aventures de Corto Maltese : Ethiopiques ». La naissance de l’oeuvre littéraire se jouerait dans la biographie de l’écrivain – voyageur – ethnologue.

  • Voyage vécu: l’adolescence de Pratt en Ethiopie. Quels sont ces lieux de vie en Ethiopie de 1937 à 1942 (5 ans) ?
  • Voyage rêvé : la lecture des poèmes ou Lettres d’Afrique d’Arthur Rimbaud (ill. Hugo Pratt ed. Vertige Graphic). Quelles sont les étapes de Rimbaud dans la Corne de l’Afrique ?
  • Voyage tracé : les dessins d’objets ethnographiques et symboles culturels africains liés à des mythes. D’où proviennent les objets ethnographiques ?
  • Voyage imaginé : la création de l’album des aventures de Corto Maltese « Ethiopiques ». Quelle est l’étape finale ? Quels lieux sont évoqués ?

La carte imaginaire (créative, subjective…) de la Polynésie selon Pratt retrace son parcours autobiographique : le voyage vécu, le voyage rêvé, le voyage tracé et le voyage imaginé. Il s’agit d’appréhender le processus de création et de gestation d’une œuvre littéraire qui se nourrit de l’enfance, des lectures et de la culture mahorie et des expériences vécues en Polynésie. Ce carnet de voyage sur les pas de Pratt est donc un itinéraire sur la gestation littéraire, notamment celle qui concerne l’album « Les aventures de Corto Maltese : La balade de la mer salée ».

  • Voyage vécu : le voyage en Polynésie. Quel est l’itinéraire du voyage d’Hugo Prat en Polynésie ?
  • Voyage rêvé : la lecture de L’île au Trésor de Stevenson, extraits de Victor Segalen. Où se situerait l’île au Trésor ?
  • Voyage tracé : les dessins d’objets ethnographiques et symboles culturels Maoris liés à des mythes. D’où proviennent les objets ethnographiques ?
  • Voyage imaginé : l’album – roman graphique avec Corto Maltese « La balade de la mer salée ». Quelle est l’étape finale ? Quels lieux sont évoqués ?

Une carte imaginaire (créative, subjective…) de l’Amérique selon Pratt retrace le processus de création et de gestation d’une œuvre littéraire qui se nourrit de l’enfance, des lectures et de la culture et des expériences vécues à Buenos Aires ou à Salvador de Bahia. Le carnet de voyage aboutit à la gestation littéraire, notamment de l’album « Les aventures de Corto Maltese : sous le signe du Capricorne » par Hugo Pratt.

  • Voyage vécu : le voyage de Pratt en Amérique Latine. Dans quels pays a vécu Hugo Pratt sur le continent américain entre 1950 et 1960 (10 ans) ?
  • Voyage rêvé : la lecture des poèmes de Borges, des albums de Milton Caniff « Terry et les pirates » en 1934 ou ceux de Steve Canyon en 1947, l’essai « En Patagonie » de Bruce Chatwin. Quels pays décrivent les écrivains latino-américains préférés de Pratt ?
  • Voyage tracé : les dessins d’objets ethnographiques et symboles culturels amérindiens liés à des mythes. D’où proviennent les objets ethnographiques ? Lesquels proviennent de l’Amazonie ?
  • Voyage imaginé : les albums des aventures de Corto Maltese. Quelle est l’étape finale ? Quels lieux sont évoqués dans l’album « Sous le signe du Capricorne » ?

Une carte créative (imaginaire ou sensible ) retrace le vécu d’Hugo Pratt dans les deux villes, Venise et Buenos Aires, afin d’approcher la gestation d’une œuvre fictionnelle qui se nourrit de l’enfance, des lectures et de la culture et des expériences vécues à Venise jusqu’à l’âge de dix ans et à Buenos Aires comme illustrateur. Le carnet de voyage aboutit à la gestation littéraire, notamment de l’album « Les aventures de Corto Maltese : sous le signe du Capricorne » par Hugo Pratt.

  • Voyage vécu : l’enfance de Pratt à Venise et de vie de jeune dessinateur à Buenos Aires. Quels sont ces lieux de vie à Venise de 1927 à 1937 (10 ans) puis à Buenos Aires de 1950 à 1960 (10 ans).
  • Voyage rêvé : La lecture d’écrivains argentins sur Buenos Aires et sur le tango, les films de Fédérico Fellini comme « Casanova de Fellini » ou très différent comme « Dick Tracy à Venise ». Quels lieux sont destinés au Tango à Buenos Aires ?
  • Voyage tracé : les dessins d’objets ethnographiques et symboles culturels liés à des mythes. D’où proviennent les objets ou symboles ethnographiques.
  • Voyage imaginé : les albums des aventures de Corto Maltese « Fable de Venise », « La maison dorée de Samarcande », « L’enfance de Corto ». Quelle est l’étape finale ? Quels lieux sont évoqués dans l’album ?

Extrait du Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010  : 6. Regards sur l’autre et sur l’ailleurs
« L’objectif est d’éveiller la curiosité des élèves pour les cultures, traditions et civilisations étrangères, et de les faire s’interroger sur les différents regards dont elles peuvent faire l’objet : celui de l’ethnologue, de l’anthropologue, du sociologue, du poète ou de l’écrivain, de l’explorateur, du reporter, de l’historien, du géographe, de l’archéologue.
On leur fait prendre ainsi conscience de différentes manières de rendre compte de réalités qui peuvent être éloignées dans l’espace ou dans le temps, et des diverses émotions et facultés qu’éveille et que mobilise en nous le contact avec l’autre et l’ailleurs.
Au-delà de la découverte de la diversité humaine, dont cet enseignement doit être l’occasion pour les élèves, on les amène à réfléchir sur le sens même de la relation à l’autre, et sur la manière dont elle change celui qui s’y expose. On aborde ainsi concrètement les notions de regard éloigné, d’altérité et d’identité culturelle, de patrimoine. »

Les albums de la collection « Corto Maltese » chez l’éditeur Casterman : https://www.casterman.com/Bande-dessinee/Collections-series/corto-maltese

Catalogue d’exposition édité par le musée des Confluences de Lyon : https://www.museedesconfluences.fr/fr/node/2695

Nouveauté éditoriale : Corto Hero Book, un voyage de Géo dans le monde de Corto Maltese. Géo Magazine, Prisma Média, novembre 2020. https://cortomaltese.com/fr/corto-hero-book-geo/

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage de création littéraire sur les pas d’Hugo Pratt

Dans le cadre de la formation au Master 2 MEEF à l’INSPE Bordeaux, est proposée une option d’éducation artistique et culturelle. Chaque année, j’envisage l’exploitation d’une exposition ou d’une collection muséale, mais cette année de restrictions sanitaires dues au COVID n’a pas permis aux enseignants stagiaires de découvrir l’exposition « Hugo Pratt, lignes d’horizon » au Musée d’Aquitaine de Bordeaux. Aussi je leur propose un projet EAC intitulé « Le voyage créatif de Pratt : des voyages vécus, rêvés, tracés et imaginés » à destination de scolaires. L’objectif vise la réalisation d’un carnet de voyage imaginaire à travers une narration transmédia sur les pas du dessinateur italien Hugo Pratt (1927-1995).

En premier lieu, il s’agit de définir les étapes de cette production à la quête du trésor de la différence culturelle. Comme Hugo Pratt était féru de cartes et d’atlas, je propose la création d’une carte imaginaire sur un continent vu par Pratt à partir de son parcours autobiographique : donc du lieu de départ (lieu de vie) à un point d’arrivée (lieu de publication de l’album BD). Ensuite, il s’agit de mentionner quatre à six étapes afin de déterminer un itinéraire au carnet de voyage en suivant les quatre types de voyage différents à l’origine de l’inspiration artistique et de la création littéraire : le voyage vécu, le voyage rêvé, le voyage tracé et le voyage imaginé.

Pour chacune des étapes, dans le carnet de voyage en textes et images, l’enseignant stagiaire propose des activités ludiques ou d’enquête en vue de l’exploitation de l’exposition : énigmes, jeux de mots, observations, dessins…Dans la production transmédia, il est possible de mentionner des ressources complémentaires (voir celles sur le cours MOODLE) via des liens numériques (interviews, vidéo, photos, cartes…). Afin que l’élève devienne un enquêteur voyageur de ressource en ressource sur les pas d’Hugo Pratt, il est pertinent de raconter et de scénariser une histoire à partir de la biographie de l’écrivain.

Le carnet de voyage « de création littéraire » doit déboucher sur la quête du trésor, celle du héros Corto Maltese dans chacune de ses aventures, et celle qui a guidé la vie de Pratt : certainement la richesse de la différence culturelle et le goût pour l’ethnologie. Nous décidons en effet que cet apprentissage est central dans le projet pédagogique : en référence aux programmes d’enseignement, « On les amène à réfléchir sur le sens même de la relation à l’autre, et sur la manière dont elle change celui qui s’y expose. » Aussi, l’élève pourrait-il alors découvrir un trésor caché au CDI (cf à la bibliothèque personnelle d’Hugo Pratt qui s’élève à 20 000 livres) à définir : celui de la connaissance d’un peuple ou d’une culture du continent étudié. Donc, nous lui demandons de choisir un carnet de voyage édité sur la région géographique étudiée : soit au CDI, soit dans la nouvelle librairie des voyages de l’Espace Darwin, Géolibri, ou lors de la manifestation bordelaise Rencontres du carnet de voyage, une écriture du monde début décembre (sortie scolaire projetée après la visite de l’exposition au musée d’Aquitaine mais les deux événements culturels ont été annulés à cause des restrictions sanitaires dues au COVID).

Nous avons défini quatre équipes d’enseignants afin de réaliser quatre carnets de voyage imaginaires et numériques sur les pas d’Hugo Pratt : un carnet de voyage dans l’Afrique de Pratt, un carnet de voyage dans le Pacifique de Pratt, un carnet de voyage dans l’Amérique selon Pratt de l’Amazonie à San Salvador de Bahia, un carnet de voyage dans les deux villes d’Hugo Pratt que sont Venise (dix ans de 1927 à 1937) et Buenos Aires (dix ans de 1950 à 1960).

L’itinéraire de la carte imaginaire ou carte créative sert de chemin de fer au carnet de voyage et croise quatre types de voyage (vécu, rêvé, tracé et imaginaire). Il s’agit d’appréhender le processus de création et de gestation d’une œuvre littéraire qui se nourrit de l’enfance, des lectures et de la culture et des expériences vécues (lieux de vie, voyages, rencontres). La créativité est en effet à l’œuvre à partir d’une sensibilité, d’un regard critique et d’un vécu enrichissant. Ce carnet de voyage est donc un itinéraire vers la gestation littéraire, notamment des albums « Les aventures de Corto Maltese » réalisés par Hugo Pratt.

Exposition « Hugo Pratt, lignes d’horizon » au musée d’Aquitaine :

http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/fr/exposition-hugo-pratt-lignes-dhorizons                              

Site de l’exposition http://www.expositionpratt.fr/

L’ histoire de Corto Maltese : https://cortomaltese.com/fr/mon-histoire/

Catalogue d’exposition édité par le musée des Confluences de Lyon https://www.museedesconfluences.fr/fr/editions-de-lexposition-hugo-pratt-lignes-d%E2%80%99horizons

Albums « Corto Maltese » chez l’éditeur Casterman : https://www.casterman.com/Bande-dessinee/Collections-series/corto-maltese

Invitation au voyage : Venise va bien bien à Corto Maltese, ARTE, 2019. https://www.arte.tv/fr/videos/093907-000-A/venise-va-si-bien-a-corto-maltese/

Invitation au voyage : Corto Maltese, gueule d’argentin, ARTE, 2019. https://www.arte.tv/fr/videos/090769-000-A/corto-maltese-gueule-d-argentin/

Hugo Pratt : un portrait en référence à Robert Louis Stevenson, FR3 Thalassa,1990. https://fresques.ina.fr/europe-des-cultures-fr/fiche-media/Europe00174/hugo-pratt.html

Film documentaire : Hugo Pratt, trait pour trait, un film de Thierry Thomas. Quark Productions, 2016. http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/50163_1

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage audiovisuel « Tour du monde » lié au COVID

Le carnet de voyage audiovisuel « C’est un monde » propose, dans le magazine d’information Télématin sur France 2 Télévision, un tour du monde des mœurs, us et coutumes contemporaines ou des évolutions sociologiques ou des innovations pour la cité « polis ». Face à la crise mondialisée liée au COVID, ce carnet de voyage est d’autant plus évocateur des différences culturelles que la communication est indispensable sur les changements et les difficultés rencontrées d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre.

Le carnet de voyage du samedi 6 février 2021 porte sur « Les innovations des jeunes en période de COVID » et propose ainsi de partir au Sénégal, au Brésil, à Dubaï et en Italie afin de découvrir les idées créatives des jeunes afin de « rebondir » et de palier à la difficulté du quotidien. De belles pistes à partager !                                         https://www.france.tv/france-2/telematin/2236601-emission-du-samedi-6-fevrier-2021.html

Autre épisode intitulé « Portraits de famille », le 16 janvier 2021 : https://www.france.tv/france-2/telematin/2192509-emission-du-samedi-16-janvier-2021.html

Par ailleurs, le carnet de voyage peut exister dans le voyage proche ou de proximité, et même en temps de confinement : à découvrir des « carnets de voyages confinés » avec l’IFAV, Association Il Faut Aller Voir, organisatrice du Rendez-vous du carnet de voyage. https://www.youtube.com/watch?v=fAEH2MryAUY

Pour souvenir du « monde d’avant », la collection « Carnets de voyage » dix documentaires de 26 minutes fait découvrir un pays à travers les yeux et les dessins d’un globe-trotteur carnettiste. Six illustrateurs voyageurs dessinent le monde, leur carnet à la main. http://www.tv5monde.com/TV5Site/publication/publi-302-Carnets_de_voyage.htm

Nouveauté éditoriale de type « reportage graphique – bande dessinée », publiée en février 2021 : Patient Zéro : à l’origine du Coronavirus en France, Raphaelle Bacqué, Ariane Chemin, Renaud Saint-Cricq, Nicoby (le dessinateur), Editions Glénat, 2021. https://www.glenat.com/hors-collection-glenat-bd/patient-zero-9782344045350

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Projets pédagogiques de carnets de voyage franco-allemands

Les liens France – Allemagne, qu’ils concernent l’histoire, les arts ou la littérature pourraient faire l’objet de plusieurs pistes de carnets de voyage en classe ou d’escape games créatifs, en vue de l’apprentissage de l’allemand et afin de préparer la « Journée franco-allemande » du 22 janvier, lancée par le ministère de l’éducation nationale.

Avec l’enseignant d’histoire, il est envisagé de travailler sur les traces de l’histoire commune, notamment pour la ville de Bordeaux. Ainsi, une recherche d’informations est proposée sur de nombreux sujets : la ville allemande jumelée avec Bordeaux, la route commerciale des villes hanséatiques, les négociants allemands à Bordeaux, la fortune de la ville de Lübeck mais aussi la base sous-marine de Bordeaux durant la seconde guerre mondiale. Autre piste, découvrir les itinéraires culturels européens qui concernent l’Allemagne, elle pourrait aboutir à la réalisation d’une carte numérique commentée des villes de la Hanse, ensuite présentée à l’oral en allemand.

Avec l’enseignant de Lettres, l’imaginaire est sollicité et notamment à travers quelques légendes typiquement germaniques. Suivre l’itinéraire des contes de fées en Allemagne peut aboutir à  la création d’un carnet de voyage imaginaire sur la « Märchentrasse ». En classe de Français, une comparaison du conte « Hansel et Gretel » de Grimm avec « le petit Poucet » de Perrault tisse des liens franco-allemands, comme pourrait aussi l’évoquer l’étude du Romantisme…Autre piste, les traditions et les fêtes germanophones reliées aux mythes d’Europe du Nord, qui inspirent deux types de carnet de voyage : l’un pour retracer le voyage légendaire du Père Noël de l’Allemagne, des Pays-Bas à New York, l’autre pour rendre compte des traditions culinaires de Noël et coutumes du Carnaval particulièrement fêté en Allemagne. L’élève relève les similitudes ou les différences avec certaines traditions alsaciennes.

Dans le cadre du cours d’arts plastiques, la recherche des artistes allemands ou germanophones qui ont été inspirés par la France permet d’évoquer une géographie artistique à travers le regard d’un peintre ou d’un photographe, par exemple la Camargue brute de Peter Lindbergh. Par ailleurs, l’imaginaire géographique est souvent abordé à travers la carte postale. Cette année nous célébrons les 150 ans des « Korrespondenz karten » qui sont nées lors de la Guerre franco-prussienne en 1870. La carte postale ou l’image – souvenir est en effet à l’origine du carnet de voyage, donc un projet pédagogique autour de la carte postale est d’autant plus pertinent. Bien sûr, un projet de Mail Art avec une classe allemande partenaire serait fort à propos afin de comparer les imaginaires géographiques des jeunes allemands à ceux des collégiens français.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet d’émotions à Vienne sur les pas de Beethoven

A chaque lieu sur la carte de Vienne (document de référence), l’enseignant pose une énigme à résoudre liée à la biographie du compositeur Ludwig Van Beethoven et qui amène l’élève à rechercher sur l’internet à partir d’un indice web. La réponse est rédigée en allemand puis elle est illustrée à travers une création plastique liée à l’émotion étudiée et à son expression en allemand : il s’agit de réaliser la première page du carnet de voyage. En haut de chaque page du carnet de voyage sont indiqués le lieu et le texte rédigé pour s’y rendre (classe inversée, avant la classe à la maison). Cette amorce sert de narration dans le carnet de voyage au fil de l’itinéraire suivi dans la ville de Vienne.  Au final la création d’une carte sensible à partir des émotions pourrait être envisagée en arts plastiques mais aussi une affiche qui recense des traits de la culture viennoise en 1820 ou qui dresse un panorama de l’Art Nouveau à Vienne. Cet alignement pédagogique assurerait la cohérence entre objectifs visés, activités proposées et évaluations choisies. Trois outils créatifs sont utilisés : l’escape game, le carnet de voyage et la carte sensible.

Lieu de départ : la maison Beethoven située au Schwarzspanierstraße 15

Escape game :

  • Enigme : quelle symphonie célèbre y a créé Beethoven ?
  • Indice web proposé : image du drapeau européen

1ere page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Sur la partition (L’Ode à la Joie) en fond de page, vous créerez un nuage de mots qui parle de l’Europe.
  • En écoutant le morceau de musique, vous rédigerez un texte personnel qui explique à quel moment vous vous sentez joyeux (synonymes autour du mot « Freude » : Jubel, himmlisch, glücklich …)

Prochaine étape : Théâtre de Vienne situé au Linke Wienzeile 6

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis la maison de Beethoven (texte à mentionner en haut de la page du carnet de voyage).

Escape game :

  • Enigme : pourquoi le théâtre de Vienne est-il si célèbre ?
  • Indice : image tronquée de la coupole intérieure ou de la scène.

2eme page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous réaliserez un collage d’images qui montre le faste de l’architecture de l’Opéra
  • Vous choisissez un extrait d’opéra qui exprime la colère et vous rédigerez un haïku en allemand ou un « Elfchen » sur cette émotion qui peut vous envahir.

Prochaine étape : le Café Central situé au Ecke Herrengasse, Strauchgasse

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis le théâtre de Vienne et les transports en commun que vous pouvez emprunter.

Escape game :

  • Enigme : quelle est la culture autrichienne liée au lieu convivial du Café ? A quelle époque et pourquoi ?
  • Indice web : image d’une tasse de café à la crème

3eme page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous choisirez plusieurs pâtisseries à déguster. Vous assemblerez dans une composition plastique « savoureuse » ces spécialités viennoises.
  • Vous choisirez un café typiquement viennois à boire et vous lirez le poème de Goethe « Mer calme et heureux voyage » puis vous rédigerez un texte sur le réconfort.

Prochaine étape : le Beethoven Museum situé au Probusgasse 6

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis le café et les transports en commun que vous pouvez emprunter.

Escape game :

  • Enigme : de quelle maladie souffrait Ludwig Van Beethoven ?
  • Indice web : image d’une bulle de BD avec onomatopées de bruits.

4eme page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous choisirez des couleurs qui évoquent la solitude et l’enfermement pour réaliser un nuage de mots sur le terme « dépassement »
  • Vous rédigerez une lettre « testament de Beethoven » avec des synonymes qui expriment la tristesse (traurig sein, melancholisch sein, deprimiert sein, keine Hoffnung haben).

Prochaine étape :  le Palais de la Sécession situé au Friedrichstraße 12

En classe inversée à partir de la carte de Vienne : se rendre au prochain lieu et énoncer en allemand où il se situe sur la carte, puis expliquer votre itinéraire pour vous y rendre depuis le Beethoven Museum et les transports en commun que vous pouvez emprunter.

Escape game :

  • Enigme : quelle œuvre picturale murale a été réalisé en hommage à Beethoven ?
  • Indice web : image du tableau « Le baiser » de Klimt.

5e page du carnet de voyage : expression personnelle en image et en texte

  • Vous réaliserez un collage d’images de plusieurs œuvres de l’Art Nouveau.
  • Vous rédigerez un texte sur le désir (émotion) de vous rendre à Vienne et l’émerveillement lors de la découverte de cette capitale européenne des arts en 1820.

Etape ultime pour départager les équipes : la dernière énigme !

  • A Vienne, qui aurait pu vous expliquer l’origine de vos émotions ? (Freud)
  • A vous de vous rendre chez lui (en empruntant le tramway) afin de lire ses essais.
  • En reprenant le parcours en 5 étapes dans la ville de Vienne, vous dessinerez l’itinéraire et définirez la forme qui apparaît ou ce qu’elle peut évoquer…

Vous réaliserez une carte sensible des émotions ressenties au fil du parcours. Au final vous pourrez ajouter une autre émotion de votre choix et l’expliciter.

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts