La nouvelle librairie des voyages

C’est la troisième librairie sur les voyages lancée par les Editeurs « Librairie du voyageur » en France ! Cette fois elle est bordelaise !

https://www.librairieduvoyageur.com/editeur/elytis

Située dans l’espace DARWIN à Bordeaux, elle vient d’ouvrir la semaine dernière au public alors que le festival CLIMAX a été annulé à cause du COVID 19.

Au carrefour des rencontres et des routes, la librairie se niche dans ce lieu ensoleillé, jeune et créatif.

A l’extérieur, une malle de voyage nous invite à pousser la porte de la librairie et à découvrir les nouveautés éditoriales en littérature de voyage : BD reportage, carnets de voyage,  récits de voyage..

Un vrai coin de paradis pour le voyageur !

A nous, les plongées vagabondes, les horizons qui dépaysent et les rivages inconnus !

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Des routes touristiques thématiques à l’origine de carnets de voyage

Les routes touristiques valorisées par les Offices de Tourisme offrent des circuits thématiques au fil d’itinéraires qui pourraient inspirer des carnets de voyage mais aussi une médiation touristique sous la forme d’un carnet de voyage, ou du moins d’un genre hybride entre guide, brochure et carnet. Le carnet de voyage aurait pu être un outil de médiation créatif pour des guides tels que « Voyages impressionnistes » et « Normandie médiévale » mais aussi des routes comme « La route de la Rose », « les Routes François 1er », « Sur les traces de Stevenson ». La Route de la Rose autour de seize parcs, jardins et producteurs permet de découvrir la rose sous toutes ses facettes dans le Loiret et les Routes François Ier jalonnent les grandes étapes de la vie de François Ier qui conduisent vers quatorze châteaux et deux villes lointaines: De même le circuit « Sur les traces de Stevenson » consacré en 2015 Itinéraire Culturel Européen offre l’objet d’un carnet de voyage littéraire sur les pas de l’écrivain, grand voyageur. Le chemin de Barbizon à Grez sur Loing, et de Grez à Châtillon sur Loire est un morceau de ce vaste itinéraire qui compte plus de mille kilomètres dont d’autres tronçons sont constitués par les Highlands écossais, la ville de Bristol, les canaux du Nord, d’Anvers à Pontoise en passant par Bruxelles et la Thiérache, et les chemins des Cévennes. Destination Brocéliande ouvre sur l’imaginaire à partir des contes et légendes de la forêt bretonne : les escapes games proposés pourraient déboucher sur des carnets de voyage imaginaire. Le carnet de voyage pourrait aussi promouvoir le récent parcours de sept jours depuis Nantes – Saint-Nazaire – Rennes et Saint-Malo jusqu’au Mont-Saint-Michel initié par le site web « levoyageenbretagne.com » et les Offices de Tourisme des villes mentionnées sous le titre « La traversée moderne d’un vieux pays ». A propos du numérique, le site Ballades en France pourrait associer des pages de carnets de voyage et valoriser la pratique du dessin in situ ou de l’observation naturaliste. Des carnettistes ou dessinateurs naturalistes seraient de bons ambassadeurs en vue d’un tourisme durable, créatif et authentique « hors des sentiers battus ». Valoriser un tourisme créatif est un enjeu du slow tourisme.

https://www.france-voyage.com/balades/

Quelques carnets pour dessiner et croquer sur le vif :

Sur les pas de Robert-Louis Stevenson : un voyage de Velay en Cévennes. Anne Le Maître, Rouergue, 2004.

Carnet de croquis des Dames de Brocéliande. Sandrine Gestin. Au bord des continents, 2019.

Peindre les merveilles de la forêt à l’aquarelle. Elisa Peth, traduit de l’allemand par Frédérique Bath M’Wom. Vigot, 2020.

Peindre la Provence à l’aquarelle. Marie-Madeleine Flambard. Ouest-France, 2018.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

La brochure touristique des Offices de Tourisme: de l’inspiration « carnet de voyage »

Au fil des nos découvertes du territoire français durant de cet été 2020 si marquant pour le tourisme, nous constatons que la médiation touristique repose de plus en plus sur l’expérientiel et se renouvèle en diversifiant les médias et les supports. Ma réflexion porte en effet depuis 2015, sur l’intérêt du carnet de voyage dans la médiation touristique : en quoi et comment la brochure touristique diffusée par les Offices de Tourisme en France s’inspire- t-elle de la lettre et de l’esprit « carnet de voyage » ? L’analyse sémiologique de l’édition 2020 de la brochure Bastides et gorges de l’Aveyron de Ouest Aveyron Tourisme nous permet de lancer quelques pistes heuristiques. J’aimerais donc prolonger l’introduction (+ la conclusion) que j’avais formulée lors de la 5e Rencontre Professionnelle de l’édition numérique sur le thème « L’édition touristique au coeur de l’innovation » à Lille – Tourcoing, le 18 mai 2017. Ma communication était intitulée « La médiation de l’expérience viatique : de l’authentique, du tourisme créatif et du transmédia» (voir sur HAL). Comment les caractéristiques évoquées sont-elles traduites sous les formes visuelles et textuelles dans les brochures touristiques éditées par les Offices de Tourisme ?

    J’ai consulté plusieurs publications de médiation touristique et j’en ai retenu certaines… Ainsi, l’attrait de l’expérience dans celle d’Aix en Provence – Pays d’Aix : vivez l’expérience est visible dans le sommaire : l’expérience absolue de Provence, l’expérience de la douceur, de l’histoire, de la culture, des grands moments, l’expérience gourmande, expérience hédoniste et l’expérience d’autres saisons. Celle intitulée Tous les bonheurs du Sud en Provence Méditerranée décline un sommaire similaire : s’émerveiller, s’évader, remonter le temps, admirer, découvrir, embarquer, s’aérer, s’étonner, s’amuser, s’avourer, se réunir…Les sentiers du littoral Toulon – Provence – Méditerranée offre des balades thématiques qui auraient mérité d’être mises en valeur à travers une présentation graphique plus créative et artistique, d’autant plus que les titres ouvrent sur l’imaginaire touristique : balade géologique, balade en balcons, balade botanique, balade panoramique et balade de la mer au centre de la terre, baade bucolique, balade de rêve, balade des fruits d’or, balade au Levant…Escales en Iroise ouvre sur une présentation double page scindée en différents points de vue : temps forts, autour de vous, impressionnant, clin d’oeil, portrait, incontournables et propose au final une double page pour faire son « récit de voyage ». Le guide touristique de Quiberon cible nos 5 sens dès le sous-titre « Nagez, respirez, rêvez, goûtez, touchez, vibrez… Réveillez vos cinq sens à Quiberon! ». Seine et Marne : Xpériences est un magazine d’expériences touristiques pour « explorer, s’évader, se ressourcer, visiter la Seine-et-Marne ». Chaque page est rubriquée et incite au dépaysement et à la découverte. Les  titres des rubriques sont évocateurs : « nature lovers », « des souvenirs plein la valise », « Instants tribu », « la bonne idée », « on n’aime », « Oh quelle découverte ! ». La brochure sur l’Ile de Noirmoutier indique un jeu créé pour les enfants de 5 à 12 ans avec un Kit de mini explorateur intitulé « mini marin, mini aventurier, mini historien, mini gourmand : 4 aventures à vivre sur l’ île ! » mais aussi « le parcours Jacobsen » composé de huit panneaux explicatifs enrichis des dessins d’Antoine Bugeon, un jeune illustrateur noirmoutrin. S’agirait-il d’une inspiration « carnet de voyage » ?

            Mon intérêt a surtout porté sur la médiation touristique de l’Aveyron. Une brochure a été réalisée par L’Agence Les Conteurs, établie à Bordeaux et comporte 47 pages inspirantes pour ma réflexion de recherche : « Bastides et gorges de l’Aveyron, édition 2020« . Dès la page de couverture, nous remarquons le trait graphique qui s’insère dans la photographie : quatre dessins au crayon de feuillages, le croquis d’une barque et une arabesque qui met en valeur l’écriture manuscrite des termes « Histoires naturelles ». L’annonce est faite : il s’agit de conter la nature et de raconter l’Aveyron. Dès la première page, avant le sommaire « de vos prochaines histoires », une préface nous enchante par son titre « Bastides et gorges de l’Aveyron : vous avez le temps… » : le slow tourisme serait-il le secret de la médiation touristique de l’Aveyron et de vacances hors des sentiers battus pour prendre l’air, profiter du temps et prendre du bon temps ? Tout un programme touristique hors du temps !

La préface : Le temps de prendre l’air, à la rencontre d’une nature pure et indomptée. Le temps de revenir sur terre, pour refaire confiance à ses sens, et se reconnecter enfin à l’essentiel. Le temps de vibrer au rythme du pays, d’entrer dans la danse et de faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Le temps de découvrir une histoire, épique et fière, celle du Rouergue. Le temps de découvrir des histoires, sans majuscule et pourtant capitales. Celles qui se vivent au quotidien, dans les rues et dans les marchés, dans les gorges et les forêts. Celles qui s’écoutent, qui s’observent et qui s’apprennent. Le temps de profiter du présent et d’écrire une nouvelle histoire. La vôtre, naturellement !

            La mise en forme intègre le dessin au crayon et une typographie manuscrite. Au fil de pages, nous suivons un fil dessiné ou un chemin tracé à l’encre qui se déroule visuellement afin de guider la lecture et le regard…quelques icônes dessinées affutent notre intérêt dans l’espace visuel de la double page. Le lecteur se sent « Petit Poucet » qui sème ou « herboriste » qui récolte…Nous notons quelques titres de pages, sous-titrées en Occitan (très appréciable) : « Redonner du sens à votre aventure », « La tête dans les nuages », « Passer du rose au vert : petites aventures au départ de Toulouse », « Chemins de traverse », « Comme un poisson dans l’eau », « Pierre, feuille, ciseaux ». La double page « Redonner du sens à votre aventure » se rapproche du carnet de voyage en évoquant les sens : L’ouie en écoutant les locaux ou l’histoire du jazz, le toucher en modelant l’argile ou en travaillant l’argent, la vue en découvrant l’art du vitrail, la lumière des gorges et des causses, l’odorat en révélant les aromes naturels et la parfum des fleurs, le goût en se régalant des produits locaux sur les marchés locaux. La double page « La tête dans les nuages » évoque comment prendre de la hauteur en s’envolant au-dessus des Causses et en découvrant des lieux perchés. La double page « Petit guide de l’aventurier en herbe » est peut-être l’une des plus créatives puisqu’elle ouvre sur l’expérience de la nature en découvrant, en fabriquant et en apprenant…En somme une brochure à découvrir avec la curiosité d’un aventurier !

Cependant la révolution numérique ouvre d’autres voies comme le guide d’accueil numérique qui améliorer l’expérience client à partir du smartphone : comment y intégrer l’outil carnet de voyage à réaliser par le voyageur ? A vous de l’imaginer !

Voir la brochure : https://fr.calameo.com/books/004510480c1e7fb08808f

Voir l’Agence Les Conteurs : https://www.les-conteurs.com/

Voir le livret d’accueil : https://www.france-voyage.com/pro/notreguide/introduction.php

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Le carnet de voyage politico-culturel

Le carnet de voyage peut se décliner sous l’angle journalistique à partir d’une réflexion politique ou géopolitique ou bien d’ un regard aiguisé sur la condition sociale. Deux carnets de voyage sur le nouveau continent déclinent un regard original de voyageur routard « on the road ».

 

Le journaliste Jérémy Michalak a réalisé un carnet de voyage aux Etats-Unis sur les traces du mouvement hippie et nous interroge sur son héritage 50 ans après, soit après deux générations de creuset culturel fécond et créatif. 

Sur les traces des hippies réalisé par Jérémy Michalak, France 5, diffusé le 30 août 2020.

 

A travers ce voyage aux Etats-Unis, Jérémy Michalak raconte la naissance, l’histoire et l’impact du mouvement hippie. Législation du cannabis, amour libre, spiritualité, pacifisme, écologie, retour à la nature, do it yourself…jamais leurs mantras et combats n’onts été autant d’actualité. Mais lesquels sont-ils vraiment gagnés et réussi à imposer ? Entre images d’archives, découvertes et rencontres, ce voyage 100% Summer of love nous plonge au coeur de l’Amérique des 60’s. Un road trip de San Francisco à Woodstock, en passant par Venice Beach, Boulder (Colorado) et Nashville (Tennessee), sur le straces de ces jeunes qui avaient tous la même idée en tête « changer le monde ».

https://www.france.tv/documentaires/voyages/1884737-sur-les-traces-des-hippies.html

https://www.facebook.com/france5/videos/sur-les-traces-des-hippies-interview-de-j%C3%A9r%C3%A9my-michalak/297343284664916/

 

Les deux voyageurs Nans et Mouts ont tenté l’expérience de partir en voyage avec le  rêve comme seul moteur, sans bien et sans argent, en ne comptant, pour s’en sortir, que sur la solidarité des personnes rencontrées en chemin. Dans Objectif Québec en deux épisodes, ils rencontrent des défenseurs de la nature et des autochtones qui dévoilent leur identité familliale et amérindienne.

« Ils s’en sont allés un beau matin sans rien, ni pour se vêtir, ni pour se nourrir, ni pour se déplacer. Leur idée était de troquer d’échanger et de réussir à assouvir des vieux fantasmes d’enfants, comme faire du parapente en Corse ou du tandem en Hollande. Deux caméras fixées sur leur baluchon ont filme leurs périples hors du commun ».

Nus et culottés : Objectif Québec (Objectif Montréal et Objectif Lac Saint-Jean),  Nans Thomassey et Guillaume Tisserand-Mouton, Saison 6 (3 x 52 min – 2018), Bonne PIoche Télévision, avec la participation de France Télévisions et TV5 Monde.

 

En partant des campagnes du sud-est du Québec, Nans et Mouts rêvent de rejoindre les rives du lac Saint-Jean, l’un des plus vastes de la région, pour y construire leur « cabane au Canada ». Mais, avant de se lancer à la découverte de la Belle Province, les deux baroudeurs doivent se procurer des outils et du bois pour la bâtir et, plus difficile encore sans un sou vaillant, dénicher un pick-up pour le transport et le déplacement… Uniquement équipés de caméras baluchon à l’épaule comme d’habitude, ils font rapidement la connaissance du patron d’une multinationale, qui leur trouve de quoi s’habiller dans ses bureaux ! Les voilà parés pour le voyage. Au gré des rencontres, Nans et Mouts explorent la culture québécoise, de sa gastronomie à ses expressions.

https://www.francetelevisions.fr/Nus-culottes-Quebec

https://www.france.tv/france-5/nus-et-culottes/saison-6/562459-objectif-quebec-1-2.html

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Enquête sur le carnet de voyage, outil pédagogique en classe

Dans le cadre de la formation initiale des enseignants à l’ESPE d’Aquitaine, j’avais mené en 2017 une enquête de vingt-six questions à destination des professeurs des écoles stagiaires en vue du bilan de fin d’année du dispositif PPN « Carnet de voyage en Europe » et « Carnet de voyage pour l’enseignement des langues et de l’interculturel ». Les cinq dernières questions sur les apports formatifs et numériques avaient été étudiées lors du Forum PI (Pédagogie innovante) de l’ESPE d’Aquitaine, le vendredi 30 juin 2017. Cette année, à distance (COVID-19) sur MOODLE (interface « questionnaire »), j’ai souhaité renouveler cette enquête en ciblant seize questions posées à mes deux promotions d’enseignants stagiaires : professeurs des écoles et enseignants certifiés d’Allemand. Les points de vue semblent converger comme vous pourrez le constater dans cette courte synthèse des réponses.

        Pour le Professorat des écoles, le type de projet « carnet de voyage » se définit avant tout comme un voyage imaginaire et artistique mais aussi réel car deux-tiers des stagiaires n’ont pas pu organiser de sortie alors qu’un tiers a lancé une sortie (souvent musée ou balade urbaine). Les enseignants stagiaires travaillent le projet en amont sur les représentations et en aval sur la mémoire mais moins sur le terrain lors de la sortie. L’approche est le plus souvent artistique et interculturelle, avant même d’être linguistique et littéraire. Le carnet de voyage se rapproche du livre d’artiste et du carnet imaginaire, plus rarement du carnet de reportage. Les disciplines d’enseignement visées sont les arts visuels, le français et la géographie, et dans une moindre mesure, les sciences de la terre et l’éducation musicale. Ce type de projet participe de l’éducation à l’EAC et à l’interculturel et la production « carnet de voyage » se définit par trois caractéristiques : le lien texte -image, l’itinéraire et l’ailleurs. La créativité est la première compétence sollicitée puis viennent l’imaginaire et la composition artistique avant même le travail sur les représentations. Les attitudes mobilisées sont la curiosité en priorité, puis la créativité et l’interaction – échanges. L’intérêt du carnet de voyage porte nettement sur la pratique créative puis sur l’outil de communication pour l’échange à partir de la mémoire du voyage. Les intelligences multiples mobilisées (cf. Howard Gardner) sont essentiellement linguistique et visuo-spatiale, puis interpersonnelle. La valorisation de la production est réalisée auprès des parents et sous la forme d’un site web ou blog et d’une exposition dans l’école. La plus-value numérique semble bien la valorisation du projet et sa communication, avant même la production documentaire numérique et les compétences médiatiques sollicitées, ce qui peut paraître étonnant.

       Pour les PLC d’Allemand (CAPES d’Allemand), le type de projet « carnet de voyage » est surtout un voyage virtuel sans sortie axé sur les représentations et il semble à la fois artistique, linguistique et patrimonial. Les formes « guide touristique » et « carnet de reportage » sont les plus souvent choisies. Cet outil d’éducation à l’interculturel et au patrimoine mobilise les disciplines d’enseignement telles que la géographie, les langues, les arts visuels et l’éducation musicale. Les compétences mobilisées semblent centrées sur l’imagination, la composition artistique, la créativité et la compréhension interculturelle, dans une moindre mesure la démarche d’enquête. L’enseignant stagiaire définit la production « carnet de voyage » par trois caractéristiques telles que le lien texte-image, la narration et l’itinéraire.

            Cette enquête a été complétée par l’analyse de pratique PPN qui interroge les enseignants stagiaires sur l’intérêt de la pédagogie de projet, de la pluridisciplinarité et de l’intégration du numérique. Cette triple focale centrée autour de la problématique retenue doit constituer le coeur de la réflexion. En somme, quel est le rôle de l’enseignant dans l’accompagnement pédagogique ?

Lors de la classe virtuelle (via CLASSILIO Via) les 14 et 16 avril 2020, nous nous sommes interrogés sur les types de pédagogie du projet dans laquelle l’apprenant est placé en situation de résolution de problèmes, participant de fait au processus d’apprentissage :

  • Celle qui organise dans une architecture de projet, les activités qu’elle fait exercer aux élèves. Le projet est un cadre de travail;
  • Celle qui assure l’éducation des activités de projet au même titre que celle des activités mathématiques littéraires, historiques, etc. Le projet est un objet d’éducation;
  • Celle qui part des projets des élèves pour organiser leurs activités d’apprentissage. Le projet est un mobile et une méthode de travail.

Par ailleurs, une réflexion sur les récits de voyage, leur utilité dans la formation des enseignantes et enseignants, a été menée à l’HEP de Vaud – Lausanne par Florence Quinche et publiée sous le titre « Ecritures à double tranchant » dans la revue Prismes : le fantastique voyage en février 2020 :

https://orfee.hepl.ch/bitstream/handle/20.500.12162/4015/Quincheprismes-no26_2020.pdf?sequence=1

A l’heure des mobilités hybrides (activités virtuelles en lien avec la mobilité comme l’apprentissage à distance, organisé par l’établissement d’accueil avec une mobilité physique à l’étranger à une date ultérieure) inscrites dans le prochain programme Erasmus + 2021-2027, il semble pertinent de questionner le voyage formateur dans le cursus de formation estudiantine.

https://agence.erasmusplus.fr/2020/06/05/rentree-2020-les-nouvelles-mobilites-hybrides-mixant-activites-virtuelles-et-mobilite-physique/

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnets de jardin et de paysage

A l’occasion de l’ouverture de la nouvelle Librairie des voyages à Bordeaux dans l’espace Darwin (quartier Bastide) en bord de Garonne, promue par l’union de dix éditeurs de voyage indépendants (UEVI) intitulée « Librairie du voyageur », je vous propose une sélection de carnets de jardin et de paysage. Dans ce même lieu, sera lancée la 6e édition du festival bordelais CLIMAX Re-générations 2020 du 10 au 20 septembre.

https://www.librairieduvoyageur.com/pages/qui-sommes-nous

https://climaxfestival.fr/

Voir la 6e édition du salon « Les Rencontres du carnet de voyage, une écriture du monde » les 5 et 6 décembre 2020 avec l’association Lettres du Monde et Elytis Editions :

https://lettresdumonde33.com/les-rencontres-du-carnet-de-voyage/

Documentaires audiovisuels :

Jardins d’ici et jardins d’ailleurs, documentaires diffusés sur France 5

https://www.replay.fr/jardins-d-ici-et-d-ailleurs.html

Visite du jardin d’Elie Sémoun, diffusée sur France 5

https://www.france.tv/france-5/silence-ca-pousse/780135-visite-de-jardin-le-jardin-d-elie-semoun.html

Carnet de voyage « Dans les pas d’Elie aux Antilles », diffusé sur France 0

https://www.france.tv/documentaires/animaux-nature/595357-dans-les-pas-d-elie.html

L’exposition « Savanes. Nout liberté sous le vent », à la Réunion

https://issuu.com/savanes-nout-liberte-sous-le-vent

https://www.youtube.com/channel/UCNGK8CRyI9d2M3PTqeWyo9A

Le jardin en mouvement, Gilles Clément, film réalisé par Olivier Comte, sortie en salle en 2017.

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/41098

http://www.gillesclement.com/cat-mouvement-tit-Le-Jardin-en-Mouvement

https://www.franceculture.fr/emissions/voix-nue/gilles-clement-55-jardinier-en-mouvement

Ouvrages :

Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin. Fred Bernard. Albin Michel, 2020 https://www.albin-michel.fr/ouvrages/carnet-dun-voyageur-immobile-dans-un-petit-jardin-9782226445926

Carnet de voyage sur les jardins communautaires :

https://www.lepassejardins.fr/carnet-de-voyage-vers-les-jardins

Le voyage de la Drôme. Jeanne Aimé-Sintès, illustrations Jean-François Galmiche. Magellan & Cie, 2019.

https://www.editions-magellan.com/livres/le-voyage-de-la-drome/

Jardins en Provence. peintures Joseph Bayol, préface Jeanne Bayol. Equinoxe, 2016.

https://www.editions-equinoxe.com/librairie-en-ligne/mes-jardins-en-provence/

Carnet de travail d’un jardinier paysagiste. Hugues Peuvergne, préface de Camille Muller. Ulmer, 2013.

https://www.editions-ulmer.fr/editions-ulmer/carnet-de-travail-d-un-jardinier-paysagiste-preface-de-camille-muller-327-cl.htm

Des jardins au Sahara : carnets d’Afrique d’un jardinier-voyageur. Michel Damblant. Géorama, 2012.

https://www.librairieduvoyageur.com/a/michel-damblant/des-jardins-au-sahara

Guides pratiques pour dessiner : 

Leçon de dessin par Fred Bernard :

https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=XpogvoFcK24

Cabinet de curiosités : 30 trésors de la nature à dessiner. Agathe Haevermans. Créapassions, 2020.

Plantes extraordinaires : 25 espèces exceptionnelles à dessiner en pas-à-pas. Agathe Haevermans. Créapassions, 2020.

Dessiner d’après nature : un guide visuel pour les artistes botaniques. Isik Güner, traduction Pascal Galibert. Parramon France, 2019.

Voir le 8e festival de « Tauzia fête les Jardins », organisé par l’Association des Amis de Tauzia à Gradignan (Bordeaux), les 3 et 4 octobre 2020 : https://www.tauzia.fr/

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Un carnet de voyage – reportage historique, du témoignage dessiné

La case du siècle, documentaire diffusé sur France 5

C’est un exceptionnel trésor d’archives : un de ces ouvrages rares découverts dans une bibliothèque familiale. A partir de 1925, Arnaud de Roquefeuil, jeune propriétaire terrein normand, a chroniqué sa vie sous une forme inédite pour l’époque : la bande dessinée. L’histoire a voulu qu’il vive la Seconde Guerre mondiale. Il y a tout connu : la ligne Maginot et la débâcle, les camps de prisonniers et la Résistance, jusqu’à la déportation vers Buchenwald. Et il a tout dessiné. Jamais encore sa chronique illustrée n’avait été montrée au grand public. Elle est la trame narrative et visuelle de ce documentaire.

https://www.france.tv/france-5/la-case-du-siecle/1553195-ma-vie-dessinee.html

Il serait fort intéressant d’investir des pistes pédagogiques pour son exploitation en classe d’histoire, ou d’établir des liens avec l’action éducative « Concours de la BD scolaire 2020 ».

https://www.education.gouv.fr/concours-de-la-bd-scolaire-4991

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage et construction de soi : retour aux sources

Comme le carnet de voyage est autobiographique et évoque l’intime à travers une écriture souvent introspective, ou du moins réflexive à portée existentielle, il peut donc être un médium favorisant la construction de soi. Dans le cadre d’un voyage vers le retour aux sources, le carnet de voyage consigne les impressions et les sentiments ressentis liés à la découverte du pays natal et aux rencontres de proches oubliés ou distancés. Ainsi, des Suissesses et des Suisses sont partis dans leur pays d’origine sur les traces de leur passé lié souvent à un parcours d’adoption. Ces réalisations audiovisuelles sont chargées d’émotions et de réflexions sur la construction identitaire, sur son parcours de vie lié à la mobilité et aux changements de lieu de résidence et de nationalité. Il y transparaît l’importance des racines dans la projection existentielles et la quête de son identité culturelle pour la construction de soi.

De nombreuses questions se posent aux narrateurs – découvreurs lors de leur voyage « retour aux sources » : comment ce type de voyage favorise t-il la construction de la personnalité ? En quoi apporte t-il des réponses aux questions déclencheuses du départ ? Qu’apporte ce type de voyage ? Comment renouer avec sa culture natale ? A quoi la biculturalité est-elle confrontée à ses mythes ou ses idées préconçues? Comment concilier deux cultures, deux familles, deux pays dans la construction d’un parcours de vie ? Ce voyage favorise t-il la mise en projet existentiel ou le retour aux sources (voire les deux) ?

Voyage au Mozambique réalisé par Katrin Blum, Oliver Roth et Karen Ballmer (saison 2, Suisse, 2019)

Quarante ans après, Filomena retourne dans son pays natal, le Mozambique, en compagnie de son fils, Renato. L’occasion pour celui-ci d’en savoir plus sur la terre de ses ancêtres. Un voyage chargé d’émotion, dans un pays qui a subi énormément de changements et qui va leur paraître un peu étranger.

Laos réalisé par Katrin Blum, Oliver Roth, Karen Ballmer (saison 2, Suisse, 2019)

Chanti s’apprête à entreprendre le voyage de sa vie en compagnie de Sabrina, sa petite amie. Ils se rendent au Laos, le pays natal du jeune homme. L’occasion pour lui de replonger dans son passé. Ensemble, ils vont partager des moments qu’ils n’oublieront jamais et faire des rencontres chargées d’émotion.

Colombie réalisé par Katrin Blum, Oliver Roth, Karen Ballmer (saison 2, Suisse, 2019)

Vingt-sept ans après avoir quitté son pays natal, Lina retourne pour la première fois en Colombie. Toute petite, elle a été adoptée par une famille suisse. En compagnie de son petit ami Stéphane, Lina va enfin découvrir la terre de ses racines. Pour le couple, c’est un voyage chargé d’émotion.

Finlande réalisé par Katrin Blum, Oliver Roth, Karen Ballmer (saison 2, Suisse, 2019)

Aurora entreprend le voyage de sa vie vers la Finlande, le pays d’origine de sa mère. Avec son compagnon, elle découvre des coutumes qui lui sont étrangères et une nature sauvage enchanteresse. Un périple qui donne lieu à des rencontres inattendues et pleines d’émotions.

Voyage au Sri Lanka réalisé par Adrian Schmon, Olivier Roth, Karen Ballmer (saison 1, Suisse, 2018)

Jee et Yathu sont nés au Sri Lanka, qu’ils ont fui pour la Suisse, lors de la guerre civile. C’est le premier retour de Jee au pays. Yathu, quant à lui, n’est encore jamais retourné dans le Nord, où vit sa famille. Ce voyage les confronte à leur passé.

Panama réalisé par Adrian Schmon, Olivier Roth et Karen Ballmer (saison 1, Suisse, 2018)

Vince, 70 ans, a quitté son pays natal, il y a cinquante-trois ans. Il n’a jamais été nostalgique du Panama. Raoul, son fils, veut pourtant mieux connaître ses origines. Avec sa soeur Nadia, ils accompagnent leur père dans ce voyage. À Buen Retiro, Vince est face à son passé.

Angola réalisé par Adrian Schmon, Olivier Roth, Karen Ballmer (saison 1, Suisse, 2018)

Angela, citoyenne suisse, a décidé de retourner dans son pays natal, l’Angola, qu’elle a fui quarante-deux ans auparavant pour échapper à la guerre civile. En compagnie de sa fille Mélanie, elle part sur les traces de son passé, plus précisément à Lubango. Angela va-t-elle sortir indemne de cette expérience ?

Inde réalisé par Adrian Schmon, Olivier Roth, Karen Ballmer (saison 1, Suisse, 2018)

Satbir se sent chez lui dans le canton de Berne. Il a fui l’Inde, son pays d’origine, trente ans auparavant. Son fils, Benjamin, souhaite connaître le pays de son père et l’accompagne dans ce périple vers le nord du pays, au Pendjab. Père et fils partagent un voyage plein d’émotion.

Pérou réalisé par Adrian Schmon, Olivier Roth, Karen Ballmer (saison 1, Suisse, 2018)

Il y a quarante-deux ans, Corinne Studer était bébé et arrivait en Suisse pour y être adoptée. Depuis, elle n’a pas revu son pays natal le Pérou. Ce retour aux sources va lui permettre de rencontrer sa famille, dont elle ignore tout. Son mari, Adrien, l’accompagne dans ce voyage émouvant.

Roumanie réalisé par Adrian Schmon, Olivier Roth, Karen Ballmer (saison 1, Suisse, 2018

À 31 ans, Mircea Mathis décide d’aller en Roumanie rencontrer sa mère biologique, pour trouver des réponses à ses questions. Adopté à 4 ans par un couple suisse, Mircea n’est plus jamais retourné dans son pays natal. Il découvre la vie simple de la campagne roumaine et retrouve sa mère.

https://www.rts.ch/play/tv/emission/retour-aux-sources?id=10078804

http://www.tv5monde.com/programmes/fr/programme-tv-retour-aux-sources-colombie/97281/

https://europe.tv5monde.com/fr/guide-tv/documentaires/retour-aux-sources/voyage-au-mozambique-295376

 

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Pédagogie de projet et carnet de voyage, le tandem de la réussite scolaire

La pédagogie de projet est un modèle d’enseignement qui engage l’élève dans l’acquisition de connaissances, la construction de savoirs et le développement de compétences. Il se fixe un but dans un temps déterminé afin de réaliser une production concrète qui sera présentée au final à la classe, voire à la communauté éducative. Dans cette forme de pédagogie active dans laquelle l’élève est acteur du projet, il s’agit pour lui de faire des choix et d’adopter une attitude de recherche et de production. Donner du sens aux apprentissages en réalisant d’une façon concrète un projet pédagogique est l’enjeu de cette pédagogie qui mobilise les compétences transversales de l’élève et l’aide à construire un projet personnel et professionnel. Le carnet de voyage comme production finale nécessite la mise en place d’une pédagogie de projet au fil de l’année, facilite une éducation à l’interculturel et met en oeuvre des compétences transversales liées à l’usage d’outils numériques.

Quelques conseils guident la mise en projet pédagogique :

1- Penser la pluridisciplinarité (sciences, géométrie, arts…) : le projet peut fédérer tous les apprentissages disciplinaires au fil de l’année, y compris en EMI, EAC et EMC.

2- Intégrer l’apprentissage linguistique (découverte du vocabulaire, présentation de soi…) et la découverte géographique (réalisation de cartes) afin d’ouvrir les élèves sur le monde.

3- Axer sur l’expression personnelle de l’élève qui combine le texte et l’image (création de dessins, photos, vidéos…) mais aussi un travail sur les écrits intermédiaires.

4- Connaître la production éditoriale des carnets de voyage au sens large (guide de voyage, récit de voyage, BD, album…) ou l’offre numérique (blogs, webreportages….)

5- Penser à une sortie scolaire en lien avec le projet (musée, écomusée, entreprise, nature…) ou à la rencontre de l’Autre (correspondance européenne, interviews de locaux…)

6- Déterminer le type de carnets de voyage choisi en fonction d’une analyse des besoins d’apprentissage : réel, imaginaire ou virtuel ?

7- Penser à l’ouverture sur le monde pour inciter à la curiosité et cibler l’angle de vue / le sujet / la problématique : reportage, patrimoine, voyage rêvé, scientifique ou artistique

8- Penser à deux productions « Carnet de voyage » complémentaires : un carnet en arts visuels (1er semestre) et un carnet numérique (2e semestre).

9- Favoriser la co-gestion du projet par des élèves responsabilisés et qui prévoient les étapes nécessaires à la finalisation du projet.

10- Travailler en individuel une page de carnet de voyage et ensuite en groupe d’élèves (binôme ou trinôme) avec l’attribution de rôles différents (journaliste, reporter, scientifique, artiste, ethnologue…) en différenciant les stratégies ou en diversifiant les apprentissages.

11- Favoriser les interactions au sein de la classe et les échanges scolaires interculturels.

12- Impliquer les élèves dans la production numérique du carnet de voyage de la classe : nombre de pages, sommaire sous la forme d’une carte ou image interactive, choix de la mise en forme, composition texte – image, insertion de documents authentiques…

13- Valoriser la production finale auprès des parents : journée, exposition, dédicaces des parents, challenge, diffusion numérique ou imprimé pour la classe…

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Typologie de carnets de voyage pour l’enseignement des langues et de l’interculturel

La pédagogie de projet est une pédagogie active qui permet de générer des apprentissages à travers la réalisation d’une réalisation concrète et qui se caractérise par l’engagement dans l’action de l’apprenant. L’apprenant est placé en situation de résolution de problèmes, participant de fait au processus d’apprentissage. Cette pédagogie est fondée sur la motivation des élèves que permet l’objectif de réalisation concrète. Ainsi, tout ce que l’apprenant fait et apprend dans le cadre du projet devrait être directement lié à l’aboutissement du projet. Pour toutes ces raisons, elle est le pivot de la formation des enseignants stagiaires notamment dans le cadre du dispositif PPN Projet pédagogique numérique à l’INSPE.

Parmi les vingt PPN, Projets pédagogiques numériques, « Carnet de voyage pour l’enseignement des langues et de l’interculturel » au collège et au lycée, réalisés par les stagiaires PLC d’Allemand à l’INSPE de Bordeaux, nous dénombrons huit PPN axés sur le voyage réel en échange scolaire en Allemagne et douze sur le voyage fictif donc axés sur la culture germanique. Chaque PPN a deux phases (deux semestres), l’une de mise en projet (via la carte mentale) et l’autre de production du carnet de voyage ouvrage et numérique (webdocumentaire, album multimédia ou blog).

La palette du carnet de voyage intermédia de l’ouvrage à l’audio-visuel et au numérique se décline en cinq types de projets / carnets de voyage pour la classe:

1. Les carnets de voyage réels axés sur le ressenti, les sens et le vécu, souvent carnets de reportage,

2. Les carnets d’échanges, souvent carnets de rencontre ou carnets d’accueil des partenaires,

3. Les carnets de voyage virtuels, souvent carnets de patrimoine culturel ou naturel,

4. Les carnets imaginaires ou de « Fantaisie », souvent carnets littéraires et artistiques,

5. Les carnets de voyage historiques, souvent carnets européens pour évoquer une histoire commune.

Voir l’article complet publié sur HAL

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Numéro 4 de la Revue Française des Méthodes Visuelles

Le dernier numéro (n°4) de la Revue Française des Méthodes visuelles est en ligne ! Il est intitulé « Migration[s] en images : renouveler le regard » et édité par la MSHA, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine.

https://rfmv.fr/numeros/4/

Suite à la journée d’étude du 27 février 2018, organisée dans le cadre de l’atelier MMV (Médias et méthodes visuelles) et dédiée aux Migration[s] en images, nous avons souhaité coordonner ce numéro en associant les méthodes visuelles et les problématiques migratoires au prisme de différentes interprétations disciplinaires des sciences humaines et sociales. Souhaitant nous éloigner des discours médiatiques en proposant d’autres représentations des migrations et des personnes qui en sont issues, nous avons voulu inviter les chercheurs à engager une réflexion sur l’utilisation cumulée de méthodes visuelles aux côtés des méthodes d’enquête qualitatives traditionnelles – observation et entretien. Ce dossier est ainsi conçu comme un espace de réflexion méthodologique sur les usages des outils visuels, et en particulier des images fixes et animées dans les travaux de sciences sociales portant sur les personnes en situation de migration.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage à Berlin, un projet pédagogique en langue

Dans le cadre de la formation Master 2 MEEF, les enseignants stagiaires d’Allemand initient un projet pédagogique numérique sur l’année, en cours de langue avec leurs élèves. Le carnet de voyage est en effet un outil pédagogique pour l’apprentissage des langues et de l’interculturel. Afin de célébrer les 30 ans de la chute du Mur de Berlin et le centenaire du Bauhaus en 2019, chaque stagiaire a imaginé un projet autour de la ville de Berlin et a dressé toutes les étapes de la mise en projet en vue de la création d’un « carnet de voyage imaginaire » à partir des ressources collectées. Trois étapes se sont succédées : 1. Imaginer le projet à partir d’une narration et  penser l’usage du numérique 2. Organiser le suivi selon un scénario pédagogique et envisager les modalités de travail / lieux d’apprentissage (classe ou CDI) 3. Approfondir en projettant un voyage ou une sortie et évaluer en valorisant les productions des élèves.

L’enseignant stagiaire a déterminé les compétences linguistiques et culturelles à faire acquérir aux élèves, puis diversifié les stratégies d’apprentissage afin d’impliquer ses élèves dans le projet. Il a aussi distingué le travail d’équipe en binôme ou personnel de l’élève (une page, petit carnet, une vidéo….) du rendu du carnet de voyage de mise en commun de la classe (en fin de projet). Dans ce but, il a explicité les consignes et indiqué l’objectif final, donc il a intégré les gestes professionnels du métier d’enseignant : 1. définir les objectifs d’apprentissage, 2. adopter un système d’évaluation, 3. adapter les méthodes pédagogiques, 4. sélectionner les contenus.

       Certains ont choisi de travailler à partir d’un film, comme par exemple, Good Bye Lénine de Wolfgang Becker (https://www.reseau-canope.fr/atelier-val-d-oise/cinema/Good-Bye-Lenine) et ont demandé aux élèves de retrouver les objets de la vie quotidienne à travers le DDR Museum de Berlin puis de décrire son usage en allemand (https://www.ddr-museum.de/fr) en réalisation des images numériques commentées. D’autres ont réalisé une chronique du Mur (à partir de la création d’une chonologie numérique interactive) à partir de chansons ou de cartes postales envoyées au temps du Rideau de fer (Adieu camarades : les récits de 30 personnages : http://www.lebtwohlgenossen.de/de/), afin d’accompagner la découverte d’un tronçon du Mur reconstitué en 3D (Die Mauer 360° de Yadegar Asisi panorama : https://www.asisi.de/panorama/die-mauer/, https://www.die-mauer.de/das-panorama). Ensuite, un travail d’exploratoire a été initié à partir d’un témoignage qui suscite l’intérêt des élèves : « Comment le mur a failli me faire rater mon bac ? ». Ce dernier est extrait de la BD intitulée Berlin, la ville divisée : histoires contemporaines de Suzanne Budenberg et Thomas Henseler. (Des ronds dans l’O, 2014: https://booknode.com/berlin_la_ville_divisee_01643854/covers).

En TD, tous ont réalisé une carte numérique de Berlin qui superpose la ville avant le 11 novembre 1989 et la ville d’aujourd’hui. Des photos ont été insérées au fil de l’itinéraire proposé par l’enseignant. Chaque photographie a fait l’objet d’une question de localisation dans la ville (pour l’élève : vocabulaire pour se situer / repérage géographique) et de commentaires (l’élève a réinvesti le cours d’histoire) en lien avec l’évènement historique ou artistique (Street Art) ou d’une description architecturale du Bauhaus (l’élève a travaillé avec le collègue d’arts) dans la ville de Berlin (Centenaire du Bauhaus, voir Walter Gropius). Chaque élève a donc commenté en textes, en images et à l’oral son itinéraire dans la ville de Berlin, comme si il constituait un petit « guide souvenir » de la RDA.

En somme, ce projet sur Berlin ouvre sur la pluridisciplinarité et sur l’expression personnelle en langue tout en formant à la citoyenneté européenne et aux usages du numérique en classe.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Le carnet d’inspiration pour les artistes : des lieux inspirants

Des carnets de voyage audiovisuels sur les pas d’un artiste permettent de dévouvrir les lieux d’inspiration artistique. Y sont mis en exergue les voyages inspirants ou créateurs au fil de la biographie de l’artiste peintre.  Ainsi, le magazine culturel d’ARTE intitulé « L’invitation au voyage » propose t-il des reportages sur les lieux d’inspiration artistique.

Ci-dessous une sélection de quelques documentaires sur ce sujet :

DELACROIX :

Mekmès, l’Orient idéal de Delacroix. Invitation au voyage. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/089525-000-A/meknes-l-orient-ideal-de-delacroix/

Delacroix, d’Orient ou d’Occident. Un film d’Arnaud Xainte

http://www.tv5monde.com/programmes/fr/programme-tv-eugene-delacroix-d-orient-et-d-occident-1re-partie/74476/

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/56675_1

DUFY :

Le Havre sous les couleurs de Raoul Dufy

https://www.arte.tv/fr/videos/087177-000-A/le-havre-sous-les-couleurs-de-raoul-dufy/

GAUGUIN :

Paul Gauguin, je suis un sauvage. ARTE

https://boutique.arte.tv/detail/gauguin_je_suis_un_sauvage

Le voyage intérieur de Gauguin. 360 ARTE

https://culturevr.fr/le-voyage-interieur-de-gauguin/

KANDINSKY :

Vassily Kandinsky, bleu de Tunisie. L’invitation au Voyage. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/089881-000-A/vassily-kandinsky-bleu-de-tunisie/

MATISSE :

Matisse, voyage à la quête de la lumière. Documentaire de Raphaël Millet (France, 2020, 51mn). ARTE France

Insatiable de lumière et de couleurs, le peintre n’a eu de cesse d’effectuer tout au long de sa vie de nombreux voyages qui l’ont mené, après sa découverte de Belle-Île-en-Mer, toujours plus au sud, d’Ajaccio à Collioure, de Tanger à l’Espagne – Grenade et Cordoue –, des atolls polynésiens à Nice et son arrière-pays, où il vivra jusqu’à sa mort en 1954

https://arte-magazine.arte.tv/programme/44352

A Vence, le crépuscule superbe de Matisse. L’invitation au Voyage. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/091875-000-A/a-vence-le-crepuscule-superbe-de-matisse/

MONET :

Côte d’Albatre, côté lumineuse de Claude Monet. L’invitation au voyage. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/093729-000-A/cote-d-albatre-cote-lumineuse-de-claude-monet/

Belle Île, la sauvage de Claude Monet. L’invitation au Voyage. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/091142-021-A/invitation-au-voyage/

Claude Monet, le regard du peintre. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/088445-000-A/claude-monet-le-regard-du-peintre/PISSARO :

Quelle est belle la Normanie de Pissaro ! L’invitation au Voyage. ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/085927-000-A/qu-elle-est-belle-la-normandie-de-pissarro/

Les îles Vierges américaines, paradis perdu de Pissarro 

https://tv-programme.com/invitation-au-voyage_magazine/replay/invitation-au-voyage-pissarro-aux-iles-vierges-lyon-chicago_5a32190ad7912

TURNER :

JMW Turner. Un film d’Alain Jaubert

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/27775

Carnets de voyage de Turner : https://carnetswt.hypotheses.org/

Invitation au voyage : Turner le long de la Loire. ARTE

https://tv-programme.com/invitation-au-voyage_magazine/replay/invitation-au-voyage-turner-le-long-de-la-loire-san-francisco-madrid_5a84e1650976e

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Le carnet de voyage historique : essai de typologie

Le carnet de voyage est le plus souvent tourné vers la géographie et la découverte interculturelle, mais il peut offrir un point de vue narratif original sur le passé, les vestiges et l’histoire. L’expérience du transmedia « Les Voies d’Aliénor » m’a questionnée sur la narration historique et sa médiatisation contemporaine la plus adaptée au numérique. Mais le carnet de voyage offre t-il un dispositif médiatique pertinent pour enseigner l’histoire et retranscrire le passé ?

Le carnet de voyage rend compte de l’expérience du voyage, de la découverte géographique et de la confrontation à l’Autre. Il peut alors témoigner de toute découverte culturelle qui fait référence au passé. A partir du XVIIe siècle, nombreux sont les artistes qui voyageaient afin de découvrir les vestiges romains et les ruines antiques qui seront à la source de l »inspiration du Romantisme du XIXe siècle. Le carnet de voyage historique nous permet de plonger dans l’histoire et de témoigner des vestiges du passé. Il narre un voyage sur la mémoire qu’elle soit personnelle, intime ou collective et place le voyageur au centre de la narration.

Nous pourrions distinguer une typologie d’une dizaine de carnets de voyage historiques ou de restitution historique au fil d’un voyage :

  1. retour sur les lieux d’une enfance liée à l’émigration,
  2. histoire familiale suite à une immigration,
  3. docu-fiction d’un aventurier – voyageur qui a marqué l’histoire,
  4. itinéraire sur les pas d’un personnage historique,
  5. enquête historique sur les lieux historiques ou archéologiques,
  6. carnet de reportage sur les traces des mythes à partir de la narration d’un voyageur,
  7. carnet ethnographique sur la culture immatérielle (cuisine, musique…),
  8. carnet artistique – collage de documents authentiques du passé,
  9. carnet de voyage imaginaire ou d’apprentissage à destination pédagogique,
  10. carnet transmédia…

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Carnet de voyage audiovisuel et historique dans le sillage d’Ulysse

Des ruines de Troie à l’île d’Ithaque, l’aventurier Sylvain Tesson se plonge dans les mythes extraordinaires de l’Odyssée. Le voyageur mêle le réel à l’imaginaire : il part à la rencontre de spécialistes, d’habitants et de marins, qui lui content les liens entre la poésie homérique et les traditions ancestrales des lieux où Ulysse est passé…Un voyage hors du temps !

En cinq épisodes de 27 minutes, Sylvain Tesson propose un carnet de voyage -reportage audio-visuel à la quête des traces historiques et mythiques de l’illustre héros d’Homère qui a fondé notre esprit latin et notre culture « européenne ». Aussi, le talent polymorphe de l’écrivain, du géographe et du découvreur qu’est Sylvain Tesson ouvre t-il la voie à de multiples pistes pédagogiques à destination des collégiens qui étudient les langues et les civilisations de l’Antiquité.

Nombreux sont les enseignants qui auront plaisir à inscrire l’Antiquité dans la découverte contemporaine du voyage en Méditerranée (littérature du voyage dans les programmes) en croisant plusieurs disciplines telles que l’histoire, la géographie, les lettres, le latin, le grec et bien sûr les arts visuels, si l’objectif visé est la réalisation de carnets de voyage en classe.

Merci Sylvain Tesson pour votre regard toujours en quête d’horizons à (re)découvrir !

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-019267/dans-le-sillage-d-ulysse-avec-sylvain-tesson/?xtor=SEC-694–[Voyages_decouvertes_programme]-[Sylvain_Tesson]–[]&gclid=CjwKCAjwztL2BRATEiwAvnALctzOtFqfMRCMYhmhBK2dnNpX-yfkg3LtTSE_PnKDtsffOUBzxj4UxhoCjdUQAvD_BwE

Ouvrage : Un été avec Homère : voyage dans le sillage d’Ulysse. Sylvain Tesson, tableaux de Laurence Bost, photographies de Frédéric Boissonnas. Ed. des Equateurs, France-Inter, 2020.

https://editionsdesequateurs.fr/enLibrairie/oo/Sylvain_Tesson

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts