Carnet polaire transmédia et développement durable

L’enjeu de l’EDD, éducation au développement durable :

L’action nationale « L’appel des pôles » du Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse sensibilise au développement durable et à la protection de l’environnement, c’est à dire aux enjeux de ces « sanctuaires blancs à l’heure de la mondialisation », notamment dans le cadre des parcours éducatifs citoyen et artistique et culturel, PEAC. « Les élèves sont invités à mettre en rapport ces lointaines réalités jusqu’alors ignorées avec les enjeux de développement durable abordés en classe. Ils découvrent dans le cadre de cette action l’économie bleue, la transition énergétique, la climatologie et certains aspects des relations internationales sur l’Antarctique qui s’organisent dans le cadre d’un dispositif unique, le traité sur l’Antarctique. »

Trente et une thématiques éducatives ont été identifiées dans toutes les disciplines d’enseignement et sont assorties de noms et de contacts d’experts ayant accepté d’intervenir et d’accompagner le travail des élèves. Pour l’enseignement de l’anglais, deux thèmes sont proposés en anglais et bénéficient de l’appui d’experts anglophones; pour l’enseignement des lettres, l’étude de l’œuvre littéraire de l’explorateur polaire Jean-Baptiste Charcot est préconisée.

Favoriser la lecture, grande cause nationale et initier à la culture scientifique :

Dans le cadre de la formation des enseignement (Master MEEF), nous nous sommes interrogés sur le dispositif d’enseignement et le type de projet à monter en classe, notamment pour favoriser la lecture, grande cause nationale.

  • Comment croiser l’EAC et l’EMI et favoriser une ouverture à la culture scientifique?
  • Quel projet transmédia imaginer sur le thème “L’appel des pôles” ?
  • Comment développer un projet EAC basé sur les trois piliers de l’EAC ?
  • Comment inciter à la lecture et au goût de lire au CDI ?
  • Quelles actions académiques (découvrir les actions DAAC) pourraient valoriser le  projet “L’appel des pôles” ?
  • Comment participer à une action nationale à visée culturelle à partir de ressources locales ?
  • A quel moment du projet envisager la sortie scolaire et initier un partenariat culturel ?

Nous avons proposé aux stagiaires un projet PEAC qui concilie l’ouverture à la culture scientifique et l’incitation à la lecture autour du thème “L’appel des pôles”.  Les exigences d’exploitation d’une sortie scolaire et de la production transmédia valorisent les trois piliers de l’EAC. Mais d’autres objectifs ont été priorisés :

  • Inscrire l’action dans le local et trouver un partenaire culturel régional.
  • Sélectionner une diversité de ressources sur tous supports : de l’écran aux livres.
  • Expliciter les enjeux contemporains géographiques, environnementaux et géopolitiques.
  • Définir ce qu’est une expédition scientifique, un carnet de voyage, un reportage “graphique” et leurs intérêts dans la diffusion du savoir.
  • Confronter plusieurs regards et les caractériser : scientifique / aventurier / journaliste / écrivain / carnettiste / dessinateur de BD…
  • Expliciter les atouts éducatifs de l’outil pédagogique “carnet de voyage” (distingué par le Label Européen des langues 2011, Conseil de l’Europe).

En somme, il s’agit de penser une production transmédia “carnet de voyage” comme une narration transmédia (“transmédia storytelling” selon Jenkins) qui implique des élèves dans une production médiatique. Cinq actions DAAC potentielles ont été choisies : « Changement climatique », « Jeunes en librairies », « Prix du livre : sciences pour tous », « Partage ta lecture » fin janvier et « Concours scolaire Médiatiks du CLEMI ». La sortie scolaire à Cap Sciences repose sur le spectacle « Réchauffe l’ambiance, pas la planète ! », une expérience immersive à vivre, puis propose de regarder la projection cinématographie « L’Odyssée Antarctique » au musée de la Mer à Bordeaux. En classe inversée à la maison, la réflexion se poursuit avec les contenus éducatifs à découvrir sur LUMNI (« Arctique, enjeux politiques et défis climatiques ») ou sur Arte (« Stories of Conflits »). Ensuite, nous avons choisi de croiser les points de vue, les regards et de découvrir des ressources intermédia qui interrogent l’implication du narrateur, dans la lignée des grands explorateurs cités par le Festival Etonnants Voyageurs,

 

 

De plus, le Traité sur l’Antarctique fait de ce territoire une zone d’exception ultra-protégée (podcast de radio France). Il constitue un exemple unique au monde de gouvernance internationale d’une région dédiée à la paix, à la science et à la protection de l’environnement. Aussi, l’Académie de Rennes a-t-elle choisi de proposer un concours scolaire de production collaborative sur le thème :

« L’Antarctique, terre de paix et de sciences ; oui mais jusqu’à quand ? ».

 

Du projet transmédia à la production immersive en réalité virtuelle

Sur l’exemple « A trip to the North Pôle », il s’agit de réaliser une production immersive et d’utiliser la réalité virtuelle. Les outils « Google Expeditions » et « Google Tour creator » facilitent la réalisation de parcours virtuels immersifs, des carnets de voyage numériques virtuels immersifs à l’aide de la réalité virtuelle.



Citer ce billet
Pascale Argod (2023, 16 avril). Carnet polaire transmédia et développement durable. Carnet de voyage - reportage. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mddc

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.