Parution “Identités, inclusion et mobilités”

L’ouvrage intitulé « Identités, inclusion et mobilités en contextes éducatifs et professionnels », publié aux éditions Lambert-Lucas, est issu du colloque international « Éducation à la mobilité », organisé à l’INSPE de Caen les 23 et 24 novembre 2017 en clôture d’un partenariat stratégique Erasmus+. Il s’agit d’interpeler le concept de mobilité sous un angle pluridisciplinaire.

Ma contribution à l’ouvrage est intitulée « Compétences mobilitaires et carnet de voyage : vers une communauté d’apprentissage.

La manifestation culturelle et artistique du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand devient le lieu privilégié d’échange de savoirs mobilitaires consignés dans les carnets, donc de médiation de l’éducation à la mobilité. Elle favorise l’émergence d’une communauté de pratique et d’apprentissage du tourisme créatif. A partir du témoignage des primés du Prix universitaire international du carnet de voyage Etudiant mais aussi de voyageurs participants à stages de carnets de voyage à l’étranger proposés par des artistes carnettistes ou des touristes créatifs réunis par cette manifestation (21500 visiteurs), il s’agit de circonscrire l’éveil à l’altérité et les apprentissages informels à travers le médium du carnet de voyage et comprendre comment il retentit sur le voyage. En quoi l’usage d’un carnet de voyage est-il essentiel à la circulation de savoirs qu’il autorise, en partageant une expérience intime ? Des enquêtes menées auprès de différents niveaux carnettistes ou touristes créatifs – ceux qui encadrent (les experts), ceux qui font (les amateurs) et ceux qui découvrent (les novices) – explicitent la mise à distance du regard et l’émancipation identitaire mais aussi la circulation des apprentissages « hors-cadres ».

Le dispositif ERASMUS a, depuis une génération d’étudiants, porté cette idée d’éducation par le voyage et mobilise les enseignants pour ouvrir l’école sur une éducation aux voyages dont le carnet de voyage serait le passeport «sans frontières». C’est la mémoire vive de cet apprentissage informel, devenu apprentissage formel sous l’impulsion de prix, scolaire depuis 2001 et universitaire depuis 2012. La narration de la spatialité dans le carnet de voyage semble une compétence primordiale du rendu de l’expérience du voyage, qu’elle se manifeste à travers l’itinéraire parcouru ou la mise en forme de l’image. Cet apprentissage sensible de la spatialité et de la créativité au fil de la mobilité ouvre de nouvelles perspectives éducatives comme « méthode visuelle en SHS » qu’expérimente l’ESPE d’Aquitaine dans le cadre d’une formation semestrielle au carnet de voyage numérique dédiée aux étudiants en mobilité internationale. L’analyse du panel de ces productions ouvre de nouvelles pistes de recherche à investir dans le champ de l’éducation aux voyages et à la mobilité plus largement.



Citer ce billet
Pascale Argod (2023, 12 mars). Parution “Identités, inclusion et mobilités” Carnet de voyage - reportage. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mdd9

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.