Du jeu de rôle au carnet de rencontre : sketching ou sketchtime transmédia

La dramatisation est une activité créative qui met en œuvre l’émotion, l’imagination, le mouvement et l’interaction sociale afin de représenter une situation, une histoire, une situation ou un évènement. Elle se décline sous de multiples formes du simple jeu animé à la représentation publique : jouer la comédie, théâtraliser une lecture, performer, incarner des personnages… Les jeux de rôles aident à créer, en classe de langue, des situations de communication concrètes et interactives afin de libérer la parole des apprenants et d’utiliser la langue en situation, en somme il s’agit de ludifier le cours de langue.

Legendre (2005, p. 814) définit le jeu de rôle comme « une activité pédagogique qui consiste en des simulations particulières ; technique visant à représenter des situations, le plus souvent semblables à celles de la vie réelle, grâce à une scène improvisée entre deux ou plusieurs acteurs (étudiants) ».

Dans la cadre de la formation Master 2 MEEF, nous investissons en cours de langue l’outil pédagogique du carnet de voyage décliné comme « un carnet de rencontre(s) ». En effet, la rencontre forge l’éducation à l’interculturel fondamentale dans l’apprentissage des langues, lors de voyages scolaires, séjours linguistiques, échanges interclasses, interventions de locuteurs natifs en classe. La rencontre doit être préparée comme la sortie scolaire, aussi l’interview (ou le dialogue) nécessite-t-il une mise en questions et une enquête sur le terrain. Donc, en classe de langue, les activités d’écriture et de mise en dialogue d’un sketch / interview sont au cœur du carnet de rencontre(s) qui raconte la rencontre et l’échange interculturel. Du jeu de rôle au carnet de rencontre, c’est bien le sketching ou sketchtime qui nécessite une narration transmédia ou storytelling transmédia (Mélanie Bourdaa, chercheuse au MICA).

Le carnet de rencontre(s) est un outil formateur en classe de langue qui nécessite plusieurs outils numériques et différentes étapes dans la mise en œuvre en classe :

  1. La story décrit le contexte de la rencontre : raconter une histoire en format visuel, vertical, fragmenté qui favorise la proximité et l’engagement de l’audience.
  2. Le profil sur un réseau social : connaître le parcours personnel et professionnel
  3. Le selfy vidéo de présentation de chaque dialogueur : dresser un portrait original et attractif
  4. Le questionnaire numérique : carte mentale des questions et mise en forme d’un quizz
  5. La réalisation du jeu de rôle en distanciel (via Skype ou Zoom)
  6. Le commentaire de la vidéo : insertion de commentaires, d’images, notes, liens web pour compléter le document de l’interview filmé.
  7. La trace écrite scénarisée des questions et des réponses peut être réalisée via un outil de création de BD.
  8. La création artistique ou médiatique avec du photocollage numérique et des nuages de mots des termes clés du dialogue.



Citer ce billet
Pascale Argod (2023, 7 janvier). Du jeu de rôle au carnet de rencontre : sketching ou sketchtime transmédia. Carnet de voyage - reportage. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mdd7

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.