Expéditions du bout du monde

L’exposition Les visages de l’exploration au 19e siècle qui a lieu à la BNF et propose des séances de projection de carnets de voyage intitulées Expéditions au bout du monde, comme par exemple celle du journal d’Ella Maillart.

La Bibliothèque nationale de France célèbre le bicentenaire de la Société de géographie, dont elle conserve les archives, en consacrant une exposition à l’exploration au XIXe siècle. S’appuyant sur le fonds exceptionnel de la Société de géographie et sur d’importants prêts extérieurs (musée du Quai Branly, Muséum national d’histoire naturelle, musée de l’Armée, musée Guimet, etc.), l’exposition rassemble carnets de notes et de croquis, cartes et photographies, instruments de mesure, objets et spécimens collectés sur le terrain… soit près de 200 pièces qui permettent d’offrir un nouveau regard sur la curiosité savante et les « découvertes » de l’époque. Le parcours proposé aux visiteurs met particulièrement en valeur toutes les figures – femmes exploratrices, guides, interprètes, etc. – qui ont été les actrices et acteurs invisibles dans le récit et l’iconographie officiels de l’exploration européenne.

Dans le cadre du congrès célébrant le centième anniversaire de l’Union géographique internationale, la BnF accueille une session scientifique intitulée « Quelle place pour le temps en géographie ? ».



Citer ce billet
Pascale Argod (2022, 17 juin). Expéditions du bout du monde. Carnet de voyage - reportage. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mdcz

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.