Carnet de voyage collaboratif – escape game le long du Rhin

La région allemande Rhin-Ruhr (Ruhrgebiet) est une grande aire urbaine estimée à douze millions d’habitants. Cette large conurbation s’étend de la région de la Ruhr au Nord jusqu’à Düsseldorf, Wuppertal et Cologne au Sud. La Rhénanie est une région riche et fondatrice de l’Allemagne contemporaine, mais dont l’essor date de l’époque médiévale avec l’expansion des villes de la Hanse (Ligue Hanséatique) : Duisburg est devenu depuis le plus grand port fluvial d’Europe. De plus, concernant toujours le Patrimoine historique, le Rhin Romantique (vallée du Haut Rhin Moyen) entre Bingen et Coblence sur 65 Kilomètres est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2002. Il est bordé de châteaux et sa renommée provient de la Lorelei, rocher et mythe légendaire. Le Rhin traverse quatre pays de la Suisse aux Pays-Bas et passe donc en France et en Allemagne. A noter qu’il possède deux sortes de deltas des Alpes à la Mer du Nord : en amont celui du Lac de Constance (Bodensee) en Suisse et en aval, celui du Rhin – Meuse avec Rotterdam aux Pays-Bas avec ses Polders (voir le Waal et le Plan Delta). Dans le cadre de la formation Master 1 en Allemand à l’Université Bordeaux – Montaigne, il s’agit d’imaginer un projet pédagogique pluridisciplinaire le long du Rhin à partir d’une démarche de projet selon les objectifs d’apprentissages en Allemand et le niveau de classe visé. Aussi, en premier lieu, l’objectif est de définir toutes les facettes du Rhin (géographie, économie, régions, histoire, peuple, arts, légendes…), ce qui facilite la mise en projet. Les consignes données aux étudiants portent sur leur capacité créative d’imaginer une activité ludique et mobilisante.

En classe du second degré, l’escape game est utilisé pour remotiver et créer une émulation, et surtout apporter du ludique dans les apprentissages.

Un escape game pédagogique est un levier pour mobiliser les compétences et les attitudes à développer chez les élèves sous condition d’une mise en situation et action. D’après la définition de Sylvain Connac, « la coopération est l’ensemble des situations où les élèves produisent ou apprennent à plusieurs, impliquant du partage de désirs et de la générosité réciproque. Ils œuvrent et agissent ensemble. ».

 

Le Rhin romantique est une source d’inspiration en littérature en lien avec le patrimoine et pourrait devenir le sujet d’un projet artistique et culturel dans le cadre du parcours EAC. Ce fleuve créa l’Allemagne, aussi les élèves pourraient-ils analyser les deux poèmes Die Loreley de Heinrich Heine et Der Rhein de Friedrich Hoelderlin, en expliquant leur lien avec le fleuve. Le mythe de la Lorelei si renommée en Allemagne pourrait inspirer le scénario d’un escape game pédagogique à la découverte du patrimoine et des châteaux disséminés le long du Rhin. L’itinéraire parcouru est alors retranscrit sur une carte légendée et le texte des poèmes est inséré afin de passer d’un lieu à l’autre à travers leur lecture spatialisée sur la carte. Ce projet illustre le thème didactique « mythe et territoire » préconisé selon les programmes de la classe de terminale et cette carte imaginaire pourrait aussi être approfondie en cours de Français par les œuvres de Victor Hugo et d’Apollinaire : voir les documentaires d’Arte “L’invitation au voyage”. En effet que retenir du regard des écrivains français confrontés au mythe du fleuve ?

Nous souhaitons donc combiner expression, coopération, interaction et ludique à travers la production d’un carnet de voyage collaboratif – escape game le long du Rhin. A votre créativité ! Laissons-nous guider le long du Rhin entre légendes, sites patrimoniaux, villes fluviales dans la grande région économique de l’Europe ! Le Rhin économique pourrait aussi une source d’inspiration pour des projets d’escape game avec la discipline des Sciences économiques et sociales.



Citer ce billet
Pascale Argod (2022, 18 janvier). Carnet de voyage collaboratif – escape game le long du Rhin. Carnet de voyage - reportage. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mdcp

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.