Projet Label E3D et formation des éco-délégués

Dans le cadre de la formation au Master 2 MEEF, les Conseillers principaux d’éducation stagiaires ont travaillé sur “les éducations à”. Nous souhaiterions que les stagiaires se projettent dans une mise en situation professionnelle afin d’investir la formation d’éco-délégués et d’envisager de devenir “référent EDD” (cf : circulaire du 24 septembre 2020). Le programme d’actions à échéance 2030, adopté par l’ONU en septembre 2015, vise à atteindre 17 objectifs du développement durable articulés les uns aux autres. Il porte une vision de transformation globale du monde pour rendre nos activités et relations plus soutenables, plus équitables, au service de la transition écologique. Cette feuille de route est partagée par l’ensemble des acteurs mondiaux, déclinée en politiques locales et s’applique également dans le cadre scolaire au travers des circulaires sur l’Education au développement durable.

La désignation d’élèves délégués au Développement Durable est mentionnée pour la première fois dans la circulaire EDD du 4 février 2015 afin de «favoriser la sensibilisation des élèves par les pairs et encourager l’engagement civique des élèves». La circulaire EDD du 27 août 2019 s’inscrit dans la continuité de cette dynamique d’engagement citoyen des élèves, incitant à la généralisation de ces pratiques. Elle demande la désignation d’au moins deux éco-délégués par établissement et dans l’idéal d’un représentant par classe. Des ambassadeurs de la biodiversité et de lutte contre le réchauffement climatique sont les missions valorisées. La mise en place d’un référent Education au Développement Durable (EDD) dans chaque établissement scolaire est encouragée depuis la circulaire du 24 septembre 2020. Le référent EDD contribue à la dynamique globale de développement durable de son établissement. Il peut être un appui du chef d’établissement, propose et coordonne des actions EDD, accompagne les éco-délégués dans leurs actions. L’objectif de la charte académique E3D (17 écoles, 12 collèges et 4 lycées labellisés E3D pour l’Académie de Bordeaux) est de construire l’autonomie des élèves et leurs compétences sociales et civiques par leur participation active à la mise en place de la démarche de développement durable de leur école ou établissement, et au travail collaboratif mené avec les acteurs internes et les partenaires externes associés. La charte de labellisation valorise quatre domaines qui sont évalués dans le dossier de candidature : la place de l’élève dans la démarche, la nature des projets mis en œuvre, l’organisation du pilotage et l’évaluation du processus engagé.

Dans le cadre de la Semaine européenne du développement durable en début d’année, les stagiaires CPE ont imaginé un projet EDD qui intègre la formation d’éco-délégués et se finalise par une campagne d’information à destination de la communauté éducative. Ils ont pu choisir l’un des thèmes d’actualités 2021 :  les énergies renouvelables, le réchauffement climatique, la biodiversité ou encore les océans. En trinôme, six projets ont été mis en place : deux sur le jardin pédagogique, trois sur le nettoyage des plages et des océans telles que les titres des actions l’évoquent (“Eviter les sacs plastiques pour protéger les océans” ou “Océanisons-nous au collège !”) et une sur la nutrition intitulée “Mangez végé, boudez carné”. La fiche de labellisation E3D a été complétée et participera peut-être à cette démarche d’établissement le plus souvent portée par le CPE, conseiller principal d’éducation, devenu “référent EDD”. Nous espérons que la Vie Scolaire portera de nombreux projets d’action des éco-délégués distingués par le prix de l’Académie de Bordeaux 

Actions éducatives 2022 :

 



Citer ce billet
Pascale Argod (2022, 18 janvier). Projet Label E3D et formation des éco-délégués. Carnet de voyage - reportage. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mdcn

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.