Tourisme créatif et carnettistes

“Un Tourisme qui offre aux visiteurs l’opportunité de développer leur créativité à travers une participation active à des activités caractéristiques de leur lieu de séjour.” Crispin Raymond et Greg Richards, 2000.

Le tourisme créatif est considéré comme une nouvelle génération de tourisme de part son caractère interactif qui invite les touristes à découvrir la culture locale en participant à des activités artistiques et créatives avec les autochtones (co-création d’expériences). http://www.creativetourismnetwork.org/about/?lang=fr

En 2010, Rome, Barcelone et Paris, trois grandes villes très riches culturellement, ont mis en place un réseau international de tourisme créatif. L’objectif de ce Réseau International pour la Promotion du Tourisme Créatif est de favoriser les « bonnes pratiques », promouvoir les destinations créatives dans toute l’Europe et créer une certaine émulation entre les acteurs culturels et les opérateurs touristiques.

L’expérience à vivre, dénommée « stayaction », est donc au cœur du tourisme contemporain et valorise les activités créatives. Aussi, les carnettistes sont-ils au cœur de cette nouvelle économie du tourisme orientée vers la créativité et vers le faire ou la pratique artistique. Nous avons longuement réfléchi à l’intérêt des manifestations culturelles autour du carnet de voyage comme le Rendez-vous du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand, ou d’autres initiatives plus modestes sur le territoire, puis sur l’édition de carnets de voyage sur des sites du patrimoine régional et sur la plus-value de l’illustration dans le carnet de patrimoine publié. Maintenant il serait pertinent d’envisager l’impact des ateliers de pratique de l’aquarelle dans les sites touristiques et l’implication du carnettiste amateur dans la découverte du lieu.

  • Comment le carnet de voyage permet-il un tourisme expérientiel de qualité ?
  • Comment l’acte de réaliser un carnet modifie-t-il la médiation au lieu ou site à découvrir ?
  • En quoi le carnettiste est-il un touriste créatif ?

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.