Carnet sensoriel de patrimoine immatériel dans le cadre d’une mobilité internationale et du FLE

La réalisation d’un carnet numérique de saveurs et de gastronomie est un projet pédagogique mené par les Relations Internationales de l’ESPE d’Aquitaine à destination des étudiants ou enseignants stagiaires en mobilité internationale et pour l’enseignement du FLE, Français langue étrangère. Il s’intitule “Mon carnet de saveurs à Bordeaux : un voyage sensoriel à mon goût”.

Il s’agit de croiser le patrimoine culturel immatériel de Bordeaux avec le tourisme expérientiel et sensible des étudiants en mobilité internationale ou en ERAMUS + durant 4 à 6 mois dans notre ville classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce type de tourisme est de plus en plus valorisé dans notre région Nouvelle Aquitaine, renommée pour sa gastronomie. Comme le témoignage de l’expérience vécue est au coeur du carnet de voyage, ces productions numériques pourraient être communiquées à l’Office de tourisme. De plus, ouvrir sur la culture française est un objectif d’apprentissage lié au FLE, plus précisément ce carnet de patrimoine aborde un aspect de notre culture lié à notre région de vignobles, celui de la gastronomie. Puisque la découverte d’une culture et du patrimoine est au coeur du carnet de voyage, une ballade à la découverte de notre ville, sous l’angle du goût, incite la curiosité de nos stagiaires accueillis à l’ESPE, qui sont souvent en quête du “typique” et du caractère français du patrimoine.

Le genre “carnet de voyage” est lié à la découverte par les sens (vue, odorat, goût, toucher, ouïe) et à l’expression personnelle créative qui peut être artistique ou journalistique. Le témoignage et la narration sensorielle sont les caractéristiques du carnet de voyage. La réalisation numérique cible surtout la vue et le goût à travers une ballade sensorielle dans la ville de Bordeaux et prend la forme d’un webdocumentaire ou d’un guide touristique – album numérique : l’interactivité et les liens web sont privilégiés. C’est un outil pédagogique pour l’enseignement du FLE, notamment dans le cadre d’une mobilité. Aussi, l’expression personnelle des textes rédigés porte t-elle sur le vocabulaire des cinq sens et des sensations (deux fiches de vocabulaire mises en ligne) et sur l’art de la dégustation du vin avec l’évocation du goût et des saveurs. L’atelier numérique fait le lien avec les cours en Français afin de motiver l’écriture à partir d’une palette de formes littéraires (poème, recette, article, analyse…). La conclusion nécessite une réflexion interculturelle autour de la gastronomie comme référent culturel entre chez soi et ici mais il s’agit d’ouvrir sur des aspects plus généraux de comparaisons et de différences entre deux cultures. Chaque stagiaire explique ce qui a été enrichissant lors de sa mobilité internationale et ce qu’il retient comme types d’apprentissage dans cette expérience de mobilité. C’est la clef d’un carnet de voyage interculturel réussi !

Nous commençons d’un point de départ, le pays natal à travers l’évocation d’une recette locale puis, évoquons l’arrivée à Bordeaux avec la découverte du marché des Capucins. Tous les sens sont en éveil et le vocabulaire approprié est assimilé. Ensuite, chaque étudiant détermine un itinéraire à la recherche des lieux ou produits préférés dans la ville. Ce dernier est ponctué de plusieurs étapes dans les lieux de restauration, les marchés, les commerçants, les boutiques de spécialités régionales ou des épiceries fines… en découvrant une spécialité bordelaise dont la recette est à rédiger. Chacun peut évoquer l’art du goût, la convivialité autour d’un plat partagé entre amis, la réalisation d’une spécialité locale (vidéo), des citations littéraires, des dictons autour de la table, des poèmes personnels sur les sens (couleur, parfum, goût). En quelques pages, il s’agit de raconter son itinéraire gastronomique (culinaire) dans la ville de Bordeaux avec des haltes au fil d’une ballade gustative qui s’achève par une dégustation à la Cité du vin (voir son atelier “Au marché du monde” qui est un type carnet de voyage sensoriel). Parmi les haltes proposées, les pâtisseries et les boulangeries sont incontournables dans la gastronomie française : choix parmi 150 pâtisseries et tant de pains différents. Cette expérience sensorielle de souvenirs personnels liés au goût et aux saveurs de notre région Nouvelle Aquitaine fait l’objet d’écrits de styles variés et de créations d’images diverses (photos, croquis, vidéos…). L’itinéraire interactif est retranscrit à partir d’un plan de la ville de Bordeaux commenté par les hyperliens pour chaque étape ou halte gustative.

“Je vous propose une promenade sensorielle et gustative à travers la ville de Bordeaux afin de vous faire découvrir mes endroits de gastronomie préférés. Cette ballade parle aux cinq sens (vue, odorat, ouïe, toucher, goût) et évoque mes impressions sensorielles et poétiques au fil de mes découvertes du patrimoine gastronomique aquitain (Nouvelle Aquitaine)” (P. Argod, extrait de la trame narrative).

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.