Du carnet de voyage au livret pédagogique du musée d’ethnographie de Bordeaux

Le carnet de voyage au musée est un outil de médiation approprié pour les scolaires que les services éducatifs mettent en oeuvre afin de relier diverses activités d’observation, d’expression personnelle et de créativité. Dans le cadre de la formation des enseignants du second degré pour l’EAC, éducation artistique et culturelle, nous avons lancé l’exploitation pédagogique des collections du MEB, musée d’ethnographie de l’université de Bordeaux, réunie lors de l’exposition « Best Of ». A partir d’une réflexion générale sur « l’ethnographie (objets et carnets) pour ouvrir à l’altérité », nous avons lancé des pistes en vue de la réalisation d’un livret pédagogique à destination des collégiens. Déterminer le contexte de l’exploration et la visée du voyage déconstruit les représentations de l’ailleurs et les clichés de l’exotisme. Chaque groupe a travaillé sur six zones géographiques distinctes en vue d’un projet pluridisciplinaire sur « Les imaginaires du voyage contemporain » en lien avec les programmes d’enseignement du collège en lettres, langues, arts et EAC. Il s’agit de confronter le voyage historique au voyage contemporain en référence au mythe voyageur « de l’exploration ».

Musée d’ethnographie de l’université de Bordeaux 2018 :
Exposition « Best Of, un regard sur les collections »

Après le choix de la zone géographique et de 5 objets qui en sont originaires et sélectionnés selon les cinq thèmes de l’exposition, chaque groupe a réalisé une analyse contextuelle (historique, cartel, type d’objet) des objets puis un travail documentaire. Ensuite, chaque équipe a réalisé une mise en projet sous la forme d’une carte mentale. Chaque enseignant stagiaire, en fonction de la zone géographique, a recherché une mission d’exploration du début du 19e siècle et deux carnets de voyage (ouvrage et blog) du 21e siècle puis a sélectionné une carte historique de l’expédition et un itinéraire de voyageur issu d’un des carnets de voyage contemporains (toutes les ressources nécessaires ont été données à mi-parcours sur la plateforme d’e-learning de l’université de Bordeaux).

Chaque groupe (selon le continent choisi) a imaginé une piste de scénario afin de mettre en activité les élèves de collège à partir des 5 objets sélectionnés dans le musée d’ethnographie de Bordeaux.

La mission de l’apprenti ethnologue – explorateur tisse la narration du carnet de voyage : « Tu vas mener une enquête historique d’apprenti ethnologue afin de relier l’objet ethnographique à son contexte historique puis confronter l’exploration historique au voyage d’aujourd’hui pour la zone géographique que tu as choisie. Dans ce but, tu as un carnet de voyage sur lequel tu prends des notes sur les objets que tu collectes au fil de ton itinéraire sur ce continent méconnu. En équipe pluridisciplinaire de 3, vous choisirez votre destination parmi les six zones géographiques suivantes : Chine, Océanie (Vanuatu), Afrique de l’Ouest (Mali, Mauritanie), Afrique de l’Est (Ouganda, Ethiopie), Asie du Sud-Est (Cambodge ,Vietnam, Laos), Tibet – Népal ».

Les élèves découvrent ainsi les explorations françaises historiques telles que la Mission Dakar-Djibouti de Marcel Griaule (1931-1933), l’exploration scientifique de Théodore Monod (1923) en Mauritanie et au Mali, la Croisière Jaune par G.-M. Haardt et Louis Audouin-Dubreuil (1931-1932), le Tibet d’Alexandra David-Néel (1911-1925), le voyage d’exploration du Mékong (1866-1868) par Doudart de Lagrée et Francis Garnier, l’expédition La Boudeuse autour du monde de Patrice Franceschi (2004-2007). Chaque espace géographique a pu faire l’objet d’une publication « carnet de voyage » par l’éditeur bordelais Elytis Editions qui offre alors le regard contemporain d’un voyageur carnettiste.

La mise en forme numérique du livret pédagogique du MEB, Musée d’ethnographie de Bordeaux, sous la forme (et la narration) d’un « carnet de voyage » a nécessité de :

  • retranscrire l’itinéraire : journal de l’expédition historique / carnet de voyage contemporain
  • déterminer la place de la preuve : objets dans les musées / croquis dans l’édition / photographies sur les blogs
  • évoquer la confrontation à l’altérité : rencontre, interview, échanges interculturels
  • créer à partir des imaginaires du voyage : images, récits, commentaires

Ce travail a soulevé quelques questions à propos de la médiation : Comment aborder le thème « des imaginaires du voyage » sur l’espace géographique choisi ? Comment relier le carnet de voyage édité ou numérique, l’exploration historique et l’exposition « Best Off » dans le scénario pédagogique d’un projet sur l’imaginaire du voyage ? Comment intégrer la démarche ethnographique et la démarche de recherche dans un projet pluridisciplinaire ? Comment penser un scénario pédagogique « avant, pendant et après » la sortie ou le voyage scolaire ?

https://meb.u-bordeaux.fr/Expositions/Best-Of-Un-regard-sur-les-collections

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.