Le carnet ethnographique, outil de médiation (inter)culturelle

Mon intervention lors de la demi-journée de formation continue intitulée « Le carnet (de voyage) ethnographique : mobilités, interculturalités et créativité » a porté sur le sujet du carnet ethnographique comme outil de médiation « inter)culturelle ». Comme l’évoquait Rémi Hess à la propos de « La pratique du journal : l’enquête au quotidien », ouvrage publié en 1998 qui a impulsé ma réflexion, il s’agit d’un « outil de formation de soi et de construction du moment interculturel ». En quatre étapes, j’ai souhaité démontrer en quoi le carnet adapté à la démarche ethnographiques est un outil de formation et de médiation.

1. Des carnets de terrain (ethnographique et sociologique) pour combiner les démarches ethnographique, heuristique et de recherche

2. L’ethnographie pour la compétence interculturelle : observation, questionnement, enquête, esprit critique et de recherche, production.

3. L’approche sensible pour la production personnelle : arts graphique (photo, dessin) et sens, cartographie sensible et géographie subjective.

4. Apprendre par le voyage et les échanges : connaître l’autre pour éduquer à la tolérance, interagir et construire son identité culturelle.

            La description ethnographique de l’espace est fondée sur le sensible, le visible et l’iconographie, puisque l’ethnographe raconte ce qu’il a vu à partir de son propre regard. Le carnet de voyage, à travers son rendu visuel, pourrait porter l’héritage de l’anthropologie visuelle et de la démarche de l’ethnographie (cf La description ethnographique. François Laplatine). L’ethnographie acquiert une portée scientifique sur l’initiative de Marcel Mauss qui veut former des ethnographes «professionnels» rompus aux méthodes d’enquête sur le terrain. Aussi, enseigne-t-il à ses étudiants les règles de la méthode ethnographique en leur proposant un questionnaire dactylographié, susceptible de les guider dans leurs enquêtes : Manuel d’ethnographie publié en 1947 avec ses Instructions d’ethnographie descriptive.

Ouvrages de recherche sur l’ethnographie :

Manuel d’ethnographie. Marcel Mauss (1926). Editions sociales, 1967. Payot, 2002 (Petite Bibliothèque n°13).

Voir la collection « 128 Sociologie -anthropologie » chez Armand Colin

Guide de l’enquête de terrain : produire et analyser des données ethnographiques. 4e édition. Stéphane Beaud, Florence Weber. La Découverte, 2010.

Les méthodes en sociologie : l’observation. Henri Peretz. La Découverte, 2004

Le récit de vie. Daniel Bertaux. 4e édition. Armand Colin, 2016

L’observation directe. 4e édition. Anne-marie Arborio, Pierre Fournier. Armand Colin, 2015

La description ethnographique. François Laplantine, sous la direction de François de Singly Armand Colin, 2015.

L’entretien compréhensif. Alain Blanchet, Anne Gotman. sous la direction de François de Singly. Armand Colin, 2016.

L’entretien. Alain Blanchet, Anne Gotman sous la direction de François de Singly. Armand Colin, 2015.

Les méthodes en sociologie. Raymond Boudon, Renaud Fillieule. PUF, 2018 n°1334.

L’enquête ethnologique de terrain. Jean Copans. sous la direction de François de Singly.  Armand Colin, 2011.

L’enquête sociologique. sous la direction de Serge Paugam. PUF, 2012.

Penser le sensible. François Laplantine. Pocket, 2018.

Revue Française des méthodes visuelles, MSHA, 2016 : https://rfmv.fr/

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.