Le carnet de voyage numérique, outil de formation à la mobilité internationale

L’atelier « carnet de voyage numérique » (6 HTD) a permis de proposer aux dix stagiaires ERASMUS (d’origine Suisse, Italienne, Serbe, Turc…) invités à l’ESPE d’Aquitaine, la réalisation numérique d’un carnet de patrimoine. En effet, comment garder la trace de son séjour et apporter une valeur ajoutée à sa mobilité ERASMUS ? Comment proposer une évaluation positive de l’expérience ERASMUS (Europass ou Curriculum – vitae) ? En quoi l’expression écrite demandée lors des cours de Français peut-elle être enrichie par des recherches et favoriser une implication personnelle ? L’outil « carnet de voyage » est largement utilisé pour l’enseignement du FLE, Français langue étrangère, ou du FLS, Français Langue Seconde, et pour l’apprentissage des langues depuis la distinction Label Européen des Langues reçue en 2011. Dans cet atelier, nous avons souhaité inciter au regard original et inversé : le patrimoine aquitain vu par des étudiants étrangers qui découvrent notre territoire. De plus, le carnet de voyage est devenu un outil de médiation du tourisme que les offices de tourisme investissent.

L’atelier s’est déroulé en sept temps :

– Communiquer sa découverte du patrimoine

– Observer, ressentir, récolter et décrire (les étapes)

– Créer un carnet original (arts visuels)

– Raconter en images ( composition visuelle)

– Commenter son point de vue sur l’image

– Créer un livre numérique (au fil des pages)

– Réaliser un webdocumentaire (multimédia)

Présentation de la narration du carnet de voyageJe vous propose une promenade à travers la région Nouvelle Aquitaine afin de vous faire découvrir un de mes endroits préférés. Comme tout carnet de voyage, je retrace mon périple ou ma pérégrination du départ à l’arrivée, en référence à « l’album amicorum » des étudiants germaniques des 16 e  – 17 e siècles, en quelque sorte les premiers « carnets ERASMUS ». Notre ballade parle aux cinq sens (vue, odorat, ouïe, toucher, goût) et évoque mes impressions sensorielles et poétiques au fil de mes découvertes du patrimoine aquitain (Nouvelle Aquitaine). A travers ce carnet, je souhaite garder en mémoire mes découvertes mais aussi témoigner de ma mobilité internationale ERASMUS sur Bordeaux qui a lieu de février à mai 2018.

Présentation des titres des carnets de voyage :

– Carnet d’une promenade à travers le village de Saint Emilion et de sa viticulture par Joanna PETER

– Mon carnet de voyage au Cap Ferret par Sara VAY

– Mon carnet de voyage à Bordeaux dans la quartier Des Chartrons par Irena LUKIC

– Mon carnet de voyage à Pessac: du Château Pape Clément à Cité Frugès par Léa DORNES

– Mon carnet de voyage dans la Nouvelle Aquitaine : la dune du Pilat par Jelena POPOVIC

– Mon carnet de voyage à Lormont : du Parc de l’Ermitage Sainte-Catherine à la Ferme des Iris par Danica CAJIC

-Mon carnet de patrimoine sur la Cathédrale Saint André par Remzi DEMIR

Hors de la région Nouvelle Aquitaine : 

– Mon petit voyage à Nantes par Chiara D’ANGELO

– Mon carnet de voyage dans la ville rose « Toulouse » par Nisanur GUL

Les productions numériques des stagiaires ont été présentées lors des 2emes Journées de l’Europe et de l’International de l’Education, organisées par le service des RI de l’ESPE d’Aquitaine, les 16 et 17 mai 2018 (voir le programme ci-joint).

http://www.espe-aquitaine.fr/actualite/journees-de-leurope-et-de-linternational-de-leducation

Certains étudiants ERASMUS pourront candidater au 6e Prix universitaire international du carnet de voyage Etudiant dont l’appel sera lancé le 15 juin 2018 :

https://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/2016/06/prix-universitaire-international-du-carnet-de-voyage-etudiant/

Nous aimerions prolonger l’action culturelle lors des prochaines éditions des ERASMUS DAYS, les 12 et 13 octobre 2018 labellisés « Année Européenne du patrimoine culturel ». Leur ambition est d’essaimer dans les 201 pays éligibles au programme ERASMUS + : l’appel à projet est ouvert de juin à octobre.

https://www.generation-erasmus.fr/erasmusdays-2018-fr/


Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (ESPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.