Le carnet de voyage mis en scène, outil de médiation de l’interculturalité et d’évaluation des voyages scolaires

Un projet d’établissement a été lancé à la rentrée dernière au lycée François Magendie de Bordeaux par Catherine Despouys, Professeur certifiée de Documentation, afin de médiatiser l’ensemble des nombreux voyages réalisés depuis deux ans et de montrer en quoi les voyages sont formateurs pour le lycéen et comment il serait envisageable de faire oeuvre commune des expériences de chacun et comment les lycéens pourraient partager leur vécu de l’altérité. Cette idée m’a enthousiasmée car mes recherches portent sur l’éducation par le voyage et sur la formation par la mobilité internationale dans une perspective de construction de soi et de projection dans l’avenir. Le carnet de voyage est un outil pédagogique depuis 1998 et distingué par le Label européen des Langues en 2011. Aussi, comment renouveler le regard des enseignants sur ce médium ? Nous avons souhaité croiser l’EAC, éducation artistique et culturelle, avec l’EMI, l’éducation aux médias, à travers un projet ambitieux relié à la vie scolaire et à l’épanouissement des lycéens.

Douze voyages ont été recensés. Aussi, comment arriver à faire un lien entre eux et établir des ponts culturels, éducatifs ou formatifs ? Comment évaluer l’apport éducatif et l’évolution des représentations des lycéens partis en voyages scolaires ? Comment garder une trace et une mémoire collectives des expériences vécues personnelles ? Comment envisager une interaction réflexive sur le vécu de chacun ? Comment médiatiser ces échanges souvent informels ? Comment tendre vers une évaluation formative d’une pratique scolaire considérée comme secondaire et pourtant si formatrice par l’ouverture sur l’Autre et le monde ?

A trois enseignantes – documentalistes (Catherine Despouys, Emmanuelle Troy et Pascale Argod), nous avons lancé le projet intitulé « Carnets de voyages : impressions partagées et mises en scène du voyage » qui a fédéré deux demi-journées de stage d’équipe et deux temps de workshop. Notre objectif est la réalisation du carnet de voyage interarts et transmédia des 12 voyages scolaires. L’angle de vue choisi a été défini avec l’équipe éducative : les perceptions culturelles portées sur la vie de l’adolescent au fil des pays visités, en fonction des échanges avec les correspondants étrangers, selon les expériences des lycéens dans les établissements scolaires étrangers ou dans les familles d’accueil.

Le premier stage d’équipe, animé par Emmanuelle Troy et Pascale Argod le 12 décembre 2017, a ciblé plusieurs objectifs en vue de la réalisation d’un « carnet de voyage transculturel, transmedia et interarts » (P. Argod) :

  • Dresser un panorama et une typologie du carnet de voyage : un genre éditorial axé sur le reportage ou sur le patrimoine
  • Penser le carnet de voyage comme outil pédagogique et d’évaluation
  • Différencier les temps du voyage liés aux apprentissages, à la réflexivité et à la créativité
  • Evoquer la démarche d’expression personnelle et de mise en pratique artistique et médiatique
  • Lister les outils numériques pour aider à la réalisation
  • Présenter des carnets de voyages trans-artistiques (dimension musicale, théâtrale, visuelle et audio-visuelle)
  • Dresser les pistes et les axes de travail avec les élèves en fonction des objectifs pédagogiques propres à chaque discipline : de l’expérience individuelle vécue à la production scolaire, puis à l’oeuvre collective.
  • Elaboration d’un guide de « collecte » à l’attention des élèves, en vue d’une production scolaire individuelle dans le cadre du cours ou de la création collective d’un spectacle-carnet de voyage pluridisciplinaire
  • Faire œuvre commune : réflexion collective sur la trame narrative (transmédia) de chaque « récit » de voyage / du spectacle final.

J’ai essayé de favoriser la mise en commun sur  le sujet « Le carnet de voyage comme évaluation du voyage scolaire ». Aussi, à partir de  leurs ressentis, comment les lycéens s’approprient-ils leurs voyages au fil des trois étapes du carnet : avant / pendant / après ? Mon intervention a porté sur quelques enjeux éducatifs :

  • Le carnet comme parcours initiatique face à l’altérité, outil de réflexivité sur ce qu’ils voient, captent, ressentent, découvrent…
  • Le genre éditorial et les types de carnets
  • La démarche en classe : une pédagogie de projet
  • L’évaluation formative : ce qu’on attend d’un carnet de voyage scolaire, ce qu’un élève doit collecter, ce qu’il garde en mémoire, ce qu’il consigne
  • Du questionnement ou démarche heuristique à la mise en projet

Le déroulement du projet comporte en effet plusieurs étapes :

– L’élaboration du scénario préalable en fonction de la collecte des éléments constitutifs des carnets individuels, avant-pendant-après le voyage.

– La réalisation des productions individuelles ou de groupe, évaluées au préalable par l’enseignant.

– La sélection par les élèves dans chaque classe d’un « best of » des productions à intégrer au spectacle final

– La construction par des lycéens volontaires du « scénario » de leur intervention dans le spectacle (vidéo, présentation  numérique, captation sonore, chant, musique …) et leur interprétation sur scène.

– La mise en commun en vue du spectacle final qui nécessite l’ articulation de tous les types de médias et de toutes les  interventions musicales menées par Emmanuelle Troy.

Emmanuelle Troy, artiste en résidence, expérimente depuis notre rencontre en 2010, le carnet de voyage – spectacle et créée des scénographies multimédia sur scène de ses voyages en Chine et en Orient. « Carnets de Chine » est un carnet de voyage précurseur dans la mise en forme transmédia et interarts, d’une originalité certaine et d’une qualité artistique inspirante. En vue du projet d’établissement « Carnets de voyages : impressions partagées et mises en scène du voyage », elle accompagne les lycéens dans leur création artistique et médiatique et oeuvre à la mise en scène finale. Son expérience créative est précieuse, comme vous pouvez le découvrir dans les oeuvres de l’association Ar’khan https://arkhan-asso.com/ : Carnets de Chine et Orients. https://www.youtube.com/watch?v=qWqNNeu3wvg&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=DmWgfV252P4&list=PLt1MQvIEIJbpdQyJlAOMqoHK5VxHNlGl1

Après le challenge et le vernissage lors de la Journée du Lycée autrement au mois de mai, le projet se prolonge à la rentrée, suite au deuxième stage d’équipe « Créer un carnet de voyage numérique » proposé en fin d’année. Nous souhaiterions établir des liens entre les productions médiatiques et les créations artistiques des lycéens. Quelle narration transmédia et transarts pourrions-nous envisager pour une médiation transculturelle ? La question est complexe tant pour la gestion du projet que pour  la production puis la médiation souhaitée.

http://www.magendie.net/vie-lyceenne/jdla

Ce projet est certes ambitieux mais porteur d’innovation, notamment dans le cadre des mobilités internationales ERASMUS au collège, au lycée mais aussi à l’université. Il a été présenté lors des 2emes Journées de l’Europe et de l’International de l’Education, organisées par le service des RI de l’ESPE d’Aquitaine, les 16 et 17 mai 2018 (voir le programme ci-joint).

http://www.espe-aquitaine.fr/actualite/journees-de-leurope-et-de-linternational-de-leducation


Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (ESPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.