Du carnet augmenté, hybride des mondes réel et virtuel : selon Yann Breton

Conférence intitulée Le carnet de voyage numérique, une nouvelle pratique avec Yann Breton, carnettiste et Barthélémy Brossel pour la revue numérique Récits du monde (animation : P. Argod) lors des 2èmes Rencontres Carnet de voyage, une écriture du monde au Marché des Douves à Bordeaux les 3 et 4 décembre 2016.

Yann Breton est un carnettiste de la tradition et du numérique sur le modèle de la culture japonaise qu’il admire.  http://www.yannbreton.com/

Selon ses propos, il explique comment est né son projet de “carnet de voyage augmenté” sur le Japon :

“Je suis très attaché au carnet de voyage en tant qu’objet unique, ancré dans le réel. Mon but est de transcrire, comme des petits haïkus graphiques, une impression ou un moment. Le voyage à l’origine du carnet a été celui sur Shikoku qui est l’une des quatre îles principales du Japon. C’est aussi la plus enclavée, la plus sauvage. La route des 88 temples, longue de 1 100 km, fait le tour complet de Shikoku […].

Pourtant, je me suis trouvé frustré de ne pas pouvoir enrichir le carnet avec du multimédia ou des compléments d’information comme des vidéos de danses, les cartes géographiques des endroits où je suis passé, etc. C’est pourquoi j’ai cherché à créer ce que j’appelle un « Carnet Augmenté ».

Mon objectif était de réussir à la fois :

  • garder un objet unique fait et dessiné à la main, non reproductible.
  • mettre du numérique sans que cela dénature la beauté de l’objet.

Le concept du « Carnet Augmenté » est donc un hybride du monde réel et du monde virtuel.

Je procède en plusieurs étapes : j’emmène des carnets de petites tailles avec moi. Ils me servent à recueillir la matière. Mon matériel est réduit au strict minimum : un carnet fait maison, quelques crayons, une petite boite d’aquarelle et c’est tout.

Puis de retour, je voyage une seconde fois et réalise un carnet plus travaillé. Je fais volontairement des carnets de grandes tailles pour affirmer leur caractère d’objet unique. Ils sont ainsi impubliables. Ils intègrent dessins, aquarelles, papier, tissus, etc.

Le défi a été d’inclure du numérique sans dénaturer le carnet et que ce numérique soit facilement accessible à tout le monde et sans nécessité une installation technique (pas besoin d’électricité, etc.). La solution est en fait très simple : elle repose sur le fait que la plupart des gens possède un smartphone. Pour cela, j’ai retenu la technologie NFC. J’insère dans le carnet une puce que je code. Avec un téléphone mobile, les gens peuvent accéder facilement à d’autres contenu. En parallèle du carnet, je produis du contenu sur mon site web qui fait partie intégrante du carnet.”

“Mêler l’artisanal, le fait main au numérique pour en faire un hybride est très intéressant car il n’y a pas de limite. Pour moi, la pertinence immédiate est de deux sortes :

  • inclure certaines choses impossibles à rendre par le dessin ou le texte comme la musique, la vitesse d’une danse, l’agilité du moine qui calligraphie la signature d’un temple
  • permettre d’aller plus loin dans l’approfondissement d’un sujet pour le lecteur curieux sans alourdir le carnet. C’est par exemple, parler de la cuisine japonaise, faire un lien vers une page d’histoire, voir notre parcours sur une carte, etc.

Le carnet en tant qu’objet devient donc une porte d’entrée que le lecteur peut décider de franchir ou non”, selon les propos recueillis de Yann Breton.

http://www.yannbreton.com/



Citer ce billet
Pascale Argod (2020, 29 décembre). Du carnet augmenté, hybride des mondes réel et virtuel : selon Yann Breton. Carnet de voyage - reportage. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mdby

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.