Publication de l’ouvrage Voyages d’artistes entre tradition & modernité

L’ouvrage Voyages d’artistes entre tradition & modernité sous la direction de Tiphanie Larroque, Claire Le Thomas & Michel Demange. Presses universitaires de Strasbourg, 2016. La collection Arts Correspondances est dédiée à des thématiques appelant une réflexion plurielle autour de problématiques communes aux discours et aux pratiques de l’art.

http://pus.unistra.fr/fr/livre/?GCOI=28682100501990

« Le voyage a longtemps été une des figures imposées de la carrière artistique : initiation en Italie, Grand Tour, périples exotiques furent autant d’occasions de se former que de renouveler ou de diffuser sa pratique. Au cours du XXe siècle, avec le développement du tourisme, la mondialisation du commerce et du marché de l’art, les déplacements d’artistes se sont multipliés, voire institutionnalisés.
Cet ouvrage se propose d’examiner les modalités les plus caractéristiques ou les plus inédites de cette mobilité accrue, facteur de l’internationalisation des échanges culturels. Il interroge également leurs incidences sur la création artistique au plan conceptuel, méthodologique et formel. Sans prétendre à l’exhaustivité, il résume tout à la fois le caractère rituel d’une tradition et ses évolutions les plus notables. »

Contribution intitulée Le carnet de voyage contemporain : livres d’artiste et « installations – itinéraires » (P. Argod), page 112 à 119.

La référence au voyage vécu, le témoignage ethnographique, la mise en forme plastique du périple, l’art du collage ou du photomontage caractérisent le carnet de voyage comme un genre qui rend hommage à la route et à la quête initiatique de l’artiste. Le voyage peut devenir le palimpseste de la création et le carnet d’inspiration mais aussi une œuvre d’art utilisant les cultures et les modes d’expression locaux, un livre d’artiste en gestation ou une installation itinéraire ou « atelier voyage ». Cet article se propose ainsi d’interroger les liens entre carnets de voyage et livres d’artistes afin de rendre visible ce qui constitue la spécificité des premiers.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2024 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.