Carnet sur le Pérou d’Emmanuel Michel : pistes pédagogiques

Le carnet sur le Pérou de l’artiste Emmanuel Michel peut être exploité dans le cadre d’un projet pédagogique en classe en lien avec les Propositions du Conseil supérieur des programmes en octobre 2018 sur l’enseignement des langues vivantes en seconde : http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/89/2/2de_Langues_vivantes_A-B-C_1021892.pdf

           Extraits : « La production comprend l’expression orale et l’expression écrite. Parmi les situations de production orale, l’élève peut être conduit à réaliser des annonces publiques réelles ou fictives, lire un texte travaillé à voix haute, chanter, exposer, commenter des données ou un événement, plaider, etc. Parmi les activités d’écriture, l’élève peut prendre un message sous la dictée, renseigner un questionnaire, écrire des articles de presse, produire des affiches, rédiger des notes, des comptes rendus, des résumés et des synthèses, écrire des courriels, réaliser des écrits créatifs, etc. L’expression créative : décrire, raconter, expliquer, argumenter. L’adossement d’une activité de production à une activité préalable de réception permet à l’élève d’opérer des transferts, notamment lexicaux, qui viennent enrichir son expression. »

            « En classe de seconde, le niveau visé dans les deux langues permet d’aller au-delà du thème travaillé au collège (cycle 4), la rencontre avec d’autres cultures. Il s’agit désormais de problématiser davantage les questions de cohésion sociale et culturelle : le fait d’interroger les relations sociales (rencontres, rapprochements, oppositions, tensions, etc.) est au cœur de la formation en langues. En déclinant la thématique de l’art de vivre ensemble, les élèves découvrent que chaque société est un organisme vivant, héritier d’un passé qui contribue à forger son présent et dont les références permettent de mieux comprendre les réalités actuelles, mais aussi se projettent dans un avenir qui mobilise l’imagination, le besoin de créer et le désir d’aller de l’avant. »

Huit thèmes :1) Vivre entre générations, 2) Les univers professionnels, le monde du travail, 3) Le village, le quartier, la ville, 4) Représentation de soi et rapport à autrui, 5) Sports et société, 6) La création et le rapport aux arts, 7) Sauver la planète, penser les futurs possibles, 8) Le passé dans le présent.

Objectifs pédagogiques et apprentissages visés :

Valoriser la diversité culturelle en vue de la compétence culturelle dans le cadre de l’enseignement de l’espagnol à partir d’un projet axé sur le Pérou.

Inciter aux deux compétences transversales du XXIe siècle que sont la créativité et l’esprit critique dans le cadre d’une éducation à l’interculturel.

Initier la création d’un carnet de voyage « transmédia » de la classe à partir de la diversité médiatique en favorisant le « transmédia storytelling » pour valoriser le patrimoine (MediaNUM) et en partant sur les pas de l’artiste renommé Emmanuel Michel (ouvrage).

Favoriser l’usage d’outils numériques en vue de diverses productions numériques créatives en classe ou au CDI avec l’enseignante – documetaliste (dans le cadre de l’EMI, l’EAC, projet en EPI…) et de la mise en oeuvre d’une différenciation pédagogique efficace.

Valoriser les aspects ethnographiques, culturels et archéologiques qui font l’identité culturelle du Pérou afin de créer le carnet de voyage imaginaire de la classe.

Démarche pédagogique et pédagogie de projet centrées sur l’expression personnelle:

1. Le carnet de voyage réel d’Emmanuel Michel facilite « l’entrée dans le pays »; c’est donc un médium de type « passeport » vers la différence culturelle. A partir de sa lecture, chaque élève peut imaginer le voyage vécu de l’artiste et se projeter dans son propre voyage qui est alors rêvé. Sur les pas d’Emmanuel Michel, chaque élève produit son carnet de voyage imaginaire au Pérou. Il s’agit d’analyser l’information du carnet de voyage de l’artiste pour créer les pages de son carnet personnel imaginaire. Cette pédagogie documentaire créative ciblée sur l’exercice de l’esprit critique et sur l’expression personnelle favorise la pratique informationnelle et artistique de l’élève (EMI et EAC).

2. Chaque activité peut correspondre à une page du carnet de voyage transmédia de la classe sur les pas de l’artiste Emmanuel Michel. Chaque élève prend alors le rôle, au fil des activités, de voyageur aventurier, d’ethnologue, d’archéologue, d’artiste, de journaliste….et peut rendre compte de sa découverte virtuelle à partir d’une recherche d’informations sur le web. L’analyse et l’exploitation de documents favorisent l’exercice de son esprit critique. La production finale de la classe est un carnet de voyage imaginaire qui peut devenir un carnet de voyage virtuel à la suite d’un échange avec une classe péruvienne correspondante ou française en Amérique andine (voir l’AEFE du Rectorat de Bordeaux). Tous les supports d’information seront utilisés (ouvrage, audiovisuel, numérique, réseau sociaux) et insérés dans une narration transmédia (projet mediaNUM du MICA) comme « un puzzle du récit à reconstruire ». L’escape game offre d’ailleurs une mise en forme appropriée à la narration transmédia tout comme le carnet de voyage numérique.

3. Le projet pédagogique se déroule selon les trois temps de la démarche du carnet de voyage : « avant » sur les représentations, « pendant » sur le vécu et « après » pour la re-création du voyage. La découverte du carnet de voyage d’Emmanuel Michel est le déclencheur du « vécu » qui permet de travailler à postériori sur la vérification de l’information et propose des chocs culturels propices au questionnement. Il permet alors la démarche heuristique, la mise en oeuvre de situations problèmes ou d’enquêtes complémentaires.

4. Chaque élève propose de compléter le carnet de terrain d’Emmanuel Michel en créant un document secondaire (orienté vers le documentaire) sur l’identité culturelle du Pérou : c’est à dire un carnet de voyage imaginaire personnel. Ce dernier peut se décliner, en fonction de l’activité déclinée en une vingtaine de pistes, en carnet de rencontres, carnet sociologique, carnet d’archéologie, carnet de cuisine, carnet de paysage…et selon le rôle pris par l’élève (archéologue, géographe, ethnologue, journaliste….)

5. Cette production sera évaluée par la classe correspondante péruvienne partenaire; elle pourrait alors déboucher sur un blog inter classes afin d’échanger sur sa propre culture (en langue espagnol). Cette confrontation collective offre débats argumentés et échanges pour améliorer le contenu et inscrire la production dans un respect de l’altérité et de pluralité de points de vue : une éducation à la citoyenneté et à la tolérance (EMC).

6. Les activités pédagogiques envisagées ci-dessous s’inscrivent dans une pédagogie de l’engagement et valorisent les intelligences multiples (Howad Gardner) ainsi qu »une différenciation pédagogique efficace (selon les 22 recommandations lancées par la CNESCO et l’IFEE en mars 2017) : en utilisant notamment des outils numériques qui correspondent à des stratégies d’apprentissage différentes.

Vingt-deux activités créatives, numériques et d’expression personnelle ont été proposées comme pistes pédagogiques, lors de la journée de formation intitulée « Le carnet de voyage ethnographique : mobilités, interculturalités et créativité », le vendredi 30 novembre 2018, dans le cadre des 4e Rencontres « Carnet de voyage, une écriture du monde » à Bordeaux.

Ouvrage publié par l’artiste peintre et sculpteur Emmanuel Michel

http://www.emmanuelmichel.com/actu.php?cat=3

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (INSPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.