Carnets de voyage – patrimoine, des albums sur les régions françaises

Communication intitulée « Images de la France dans le carnet de voyage et de patrimoine : visions esthétiques, patrimoniales ou touristiques » dans le colloque « La France en livres illustrées (XIXe-XXIe siècle) » du 2 au 9 juillet 2016 à Cerisy-la-Salle, co-organisé par Philippe Antoine, CELIS (Université de Clermont Auvergne), Danièle Méaux , CIEREC (Université de Saint-Étienne), Jean-Pierre Montier, CELLAM (Université de Rennes 2).

Le Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle sous l’égide de l’Association des Amis de Pontigny-Cerisy, fondée en 1952 et reconnue d’utilité publique en 1972, a pour mission de favoriser les échanges entre artistes, intellectuels et savants de tous pays. Ce haut lieu intellectuel réalise chaque année plus d’une vingtaine de colloques internationaux de recherches.

http://www.ccic-cerisy.asso.fr/activites.html

Le colloque « La France en livres illustrés » permet d’examiner les modalités selon lesquelles le livre – incluant des mots et des images en un univers clos – s’offre, du XIXe siècle jusqu’à nos jours, comme le réceptacle privilégié d’un archivage du patrimoine monumental ou paysager tel qu’il s’articule avec l’évolution des pratiques humaines de l’espace. Continuités, seuils et évolutions seront envisagés. La manière dont ces ouvrages conjuguent une portée esthétique à des enjeux géopolitiques sera plus particulièrement étudiée, comme la façon dont se combinent la suggestion d’une identité et ses retombées en matière de préservation, d’aménagement ou encore de valorisation économique des lieux.

Résumé de la communication :

A partir de L’art du carnet de voyage[1], nous avons recensé plus de huit cents titres édités depuis 30 ans (1985-2015) sur le territoire de France et d’Outre-Mer mais cinq régions se dégagent : la Bretagne, la Provence, la Normandie, le Pays Basque et l’Alsace. Ces régions confortent leur singularité à travers l’image qu’elle véhiculent. L’édition de ces albums de patrimoine est liée à l’essor du tourisme et au regard que le peintre aquarelliste porte sur des vues esthétisantes et panoramiques qui auraient des points communs avec la carte postale. A partir de graphiques chiffrés par type d’espace montrant les oppositions régionales et d’une carte heuristique des notions clés, nous souhaitons interroger deux éditeurs sur les notions de pittoresque, paysage, patrimoine et médiation touristique. Nous étudierons un corpus de 291 carnets édités depuis 1985 sur la Bretagne et sur la Provence, régions dépeintes par les artistes à qui elle doivent leur renommée, l’une pittoresque, l’autre empreinte de réalisme, et dont l’imaginaire touristique et l’image culturelle, portés par l’édition, ont évolué au fil des carnets de voyage, notamment pour la Bretagne depuis les Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France du baron Taylor[2].

[1] L’art du carnet de voyage. Pascale Argod. Gallimard – Alternatives, 2014 (version en anglais, chinois, coréen).

[2] Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France du baron Taylor : Bretagne. texte Catherine Hervé-Commereuc. Bibliothèque de l’Image, 2005.


Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (ESPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *