Co-création de l’expérience touristique sensitive et du désir des lieux

Communication intitulée « Le carnettiste, touriste co-créateur de l’offre, de l’expérience touristique sensitive « slow » et du désir des lieux ». Pascale Argod. 5e Colloque international pluridisciplinaire ASTRES Observer les touristes pour mieux comprendre les tourismes  à l’université de La Rochelle du 9 au 12 juin.
https://apps.univ-lr.fr/cgi-bin/WebObjects/Colloque.woa/1/wa/colloque?code=1281

Le carnet de voyage permet d’appréhender les rapports des touristes aux lieux et favorise un voyage personnalisé dans lequel le participant s’implique et devient actif par sa démarche créative, donc attentif au monde. Avec un carnet de voyage à la main, un rapport différent au temps et au voyage s’installe pour observer le lieu et en faire un rendu dessiné. Le voyageur accepte de prendre le temps de découvrir et de s’approprier l’espace, de dialoguer avec l’autochtone. La collection de films Carnets de voyage : exploration aventure permet de suivre le parcours d’un artiste-voyageur, à travers un pays et son cheminement artistique, pour réaliser un carnet de croquis. Les carnets de voyages audio-visuels Dans tes yeux de Sophie Massieu, journaliste aventurière non-voyante, proposent de faire et de ressentir : l’expérience est retracée dans son carnet de voyage sonore Dans mes yeux et retranscrit la perception sonore, puis tactile et olfactive des pays qu’elle visite au plus près du contact humain et du ressenti de la journaliste. Le carnettiste se fait aussi routard comme Antoine de Maximy, dans la série J’irai dormir chez vous, qui opte pour le carnet de routard avec sa caméra sur l’épaule, ciblée sur la rencontre de l’Autre dans son quotidien, pour apprécier l’hospitalité du pays visité. Le blog offre un espace de création interactif avec le feedback : le carnettiste peut faire évoluer sa création, témoigner dans le dialogue avec d’autres voyageurs, comme l’évoque Julie Sarperi sur son blog Carnets de traverses.com. Cette voyageuse médiatise pour le compte d’offices de tourisme étrangers ses périples en vue de promouvoir l’image de la destination auprès des touristes français, d’apporter un service profilé et d’« humaniser » de la communication web.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (ESPE d'Aquitaine) et chercheuse à l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts