Développer ses compétences transversales et interculturelles via une mobilité internationale

  • La revue Journal of International Mobility coordonnée et initiée par l’Agence Erasmus + France, numéro 2 (2014) sur le thème La démocratisation de la mobilité européenne et internationale & L’évaluation de l’impact des mobilités européennes et internationales  : http://www.agence-erasmus.fr/page/JIM

 

Publications récentes :

  • Revue Education Permanente, n°211, 2017-2, Voyage, mobilité et formation de soi : http://www.education-permanente.fr/
  • Ils ont fait Erasmus : 30 portraits, 30 ans de découvertes et d’échanges. Isabelle Maradan et Stéphane Dugast, photographe invité Vasantha Yogananthan, préface de Sandro Gozi. De la Martinière, juin 2017.
  • Erasmus & mobilité internationale. Eliane Talbot. Studyrama, mai 2017.

Colloques : dix-neuf communications personnelles sur le thème du voyage et de l’interculturalité

1. « Vers une communauté d’apprentissage via le voyage et le tourisme créatif ». Colloque international « Voyage et formation de soi : se former par l’épreuve de l’ailleurs et de la rencontre ». Université de Rennes 2, les 15,16, 17 juin 2017 : https://voyageformation.sciencesconf.org/

2. Introduction sur « La médiation de l’expérience viatique : de l’authentique, du tourisme créatif et du transmédia » et conclusion de la journée professionnelle des éditeurs intitulée les 5° Rencontres de l’édition numérique sur L’édition touristique au cœur de l’innovation, le jeudi 18 mai 2017 à Lille -Tourcoing. http://www.plaine-images.fr/5emes-rencontres-de-ledition-numerique-18-mai-a-plaine/

3. « La fabrique du carnet de voyage et les apprentissages mobilitaires ». Colloque international L’éducation aux voyages : sensibilisations, apprentissages et productions touristiques » organisé par l’Association Tourisme Recherche et Enseignement Supérieur (AsTRES) et l’Université de Bretagne Sud, du 20 au 22 juin 2016 à l’université de Bretagne Occidentale, site de Quimper. http://www.univ-brest.fr/digitalAssets/51/51516_Programme-AsTRES-L_–ducation-aux-voyages-juin-2016.pdf    ou   http://www.univ-brest.fr/digitalAssets/52/52678_Livret-Colloque-ASTRES-20.pdf

4. « La médiatisation d’un tourisme « hors des sentiers battus » dans une édition touristique créative», 4e colloque International de l’Association ASTRES (Association Tourisme, Recherche et Enseignement Supérieur) et l’université de la Sorbonne, « Le tourisme hors des sentiers battus : coulisses, interstices et nouveaux territoires touristiques » à Paris – La Sorbonne du 21 au 23 Mai 2014.

5. « Processus créatifs du carnet de voyage – reportage, outil d’une pédagogie transversale créative » au colloque international Créativité et apprentissage : un tandem à ré-inventer organisé par l’HEP Vaud, Ecole des Hautes Etudes pédagogiques (UER Enseignement, apprentissage et évaluation, Didactiques de l’art et de la technologie) à Lausanne, mai 2014.

6. « Valeur et philosophie du voyage à travers le carnet de voyage, passeport vers l’Autre, collecte du sensible et évaluation du vécu », XXVe Journées scientifiques de la Société d’écologie humaine, colloque « L’écologie humaine en voyage » à Bordeaux, les 19 et 20 septembre 2013.

7. « Le carnet de voyage, une oeuvre artistique : exotisme, créativité et transculturel», Journée séminaire « Création, créolisation, créativité », de l’université Bordeaux 3 le 11 avril 2013.

8. « Le carnet de voyage – reportage et de mobilité, un outil innovant et créatif pour la mobilité internationale et universitaire », Colloque «Mobilités universitaires : regards et pratiques » organisé à l’UVSQ, université de Versailles St-Quentin en Yvelines, les 13 et 14 décembre 2012

9. « Du voyage au carnet de voyage et de patrimoine : apprentissages d’une géographie vécue, arts visuels et médiation du patrimoine et du tourisme », colloque Doc’Géo « Voyage : connaissances, perceptions et (im)mobilités » en partenariat avec l’UMR ADES du CNRS, l’UFR de géographie de l’Université de Bordeaux et l’École Doctorale Montaigne-Humanités, le vendredi 23 novembre 2012 à Bordeaux.

10. « Le carnet de voyage intermédia, esthétique géographique et art visuel pour la valorisation des lieux touristiques et patrimoniaux : de la cartographie sensitive et de l’image composée à l’itinéraire culturel », Journée d’étude de la MSH de Clermont-Ferrand « Comment cartographier les récits documentaires et fictionnels ? », le 16 novembre 2012.

11. « Les enjeux d’une communication touristique à travers les arts graphiques : une expressivité des lieux au prisme de la mobilité des artistes et des carnets de voyage », 5ème Rendez-vous de Géographie culturelle, Ethnologie et Etudes culturelles en Languedoc-Roussillon sur « Les cultures du déplacement, Mobilités et requalifications des lieux et des territoires » organisé par l’Université de Nîmes, juin 2012.

12. « Le carnet de voyage numérique, du voyage vécu au virtuel : de nouvelles expressions artistiques de la mobilité à la géopoétique du monde » , colloque Poétique du numérique 3 « Valeur de l’imaginaire: mobilité/fixité et territorialité », les 12-13 juin 2012, Nantes.

13. «  Interculturalités et éducation à la citoyenneté : des pratiques pédagogiques créatives et d’expression personnelle », colloque international trilingue « Espaces de l’éducation et identités culturelles » organisé par l’université Via Domitia Perpignan, les 30 juin et 1er juillet 2011

14. « Les arts graphiques – reportage graphique, carnet de voyage et livre d’artiste – pour l’apprentissage des langues et des cultures à travers une pédagogie créa(c)tive » au colloque « Art, interculturel et apprentissage des langues et des cultures » organisé par l’université d’Angers du 5 au 7 septembre 2011.

15. « Le carnet de voyage, un outil d’apprentissage de la mobilité en Europe, de l’interculturel et de la citoyenneté européenne », colloque européen de l’AEDE-France, Association Européenne de l’Education, à Paris du 20-21 novembre 2010 intitulé « L’Ecole, avenir de l’Europe ? L’Europe, avenir de l’école ? ».

16. « Le carnet de voyage, un outil de réflexivité sur l’Interculturel », colloque international « Réflexivité en contexte de diversité : un carrefour des sciences humaines ? » organisé par l’Université de Limoges-DYNADIV Tours-Poitiers-Limoges, les 1 et 2 décembre 2010.

17. «  La représentation de l’ailleurs dans l’image métissée du carnet de voyage : exotisme, vision touristique ou ethnographique », colloque international « Images de l’étranger », à l’Institut National de l’Audiovisuel et à l’Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, les 21 et 22 octobre 2010.

18. « Eduquer à l’interculturel : la démarche du carnet de voyage et de mobilité », Congrès « Mobilité internationale, la lettre et l’esprit », Agence Europe Education Formation France, les 28 et 29 juin 2010.(session n°9).

19. « Visions du monde et de l’interculturel dans le médium du carnet de voyage » au colloque « Communication et identités : (en)jeux des représentations », REPLIC du laboratoire MICA de Université Bordeaux III, le 27 mai 2010.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l’université de Bordeaux (ESPE d’Aquitaine) et chercheuse au sein de l’équipe du MICA (2246 – Médiation, information, communication, art ) de l’université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 – 2018 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l’information et de la communication.

More Posts

Voyage et formation de soi : se former par l’épreuve de l’ailleurs et la rencontre de l’altérité

Le colloque international  Voyage et formation de soi : se former à l’épreuve de l’ailleurs et de la rencontre est organisé par le centre de Recherche sur l’Education, les Apprentissages et la Didactique (CREAD) et l’équipe Education, Ethique, Santé (EES) de l’université François Rabelais (Tours). Il se déroule du 15 au 17 juin 2017 sur Rennes 2 :

https://voyageformation.sciencesconf.org/

Communication dans le cadre du Symposium intitulé L’acquisition de compétences interculturelles en mobilité internationale : apprentissages, identification et évaluation.

Coordinatrice : GONTHIER Nadia, Agence ERASMUS + France / Education & Formation à Bordeaux, en lien avec revue Journal of International Mobility

Trois communications :

  • Quels indicateurs des compétences développées en mobilité internationale ? Discours des recruteurs et de la recherche par Claire TOURMEN, UC Berkeley, USA et AgroSup Dijon
  • L’évaluation des acquis de la mobilité ou comment reconnaître des compétences non identifiées par Catherine BLONS-PIERRE, CIEP Sèvres, Fondation Esprit Francophonie, Maison des langues (Université de Genève)
  • Vers une communauté d’apprentissage via le voyage et le tourisme créatif par Pascale ARGOD, ESPE d’Aquitaine, Université de Bordeaux.

Résumé : Vers une communauté d’apprentissage via le voyage et le tourisme créatif 

La manifestation culturelle et artistique du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand devient le lieu privilégié d’échange de savoirs mobilitaires consignés dans les carnets, donc de médiation de l’éducation aux voyages et par le voyage. Elle favorise l’émergence d’une communauté de pratique et d’apprentissage du tourisme créatif. A partir du témoignage des primés des trois éditions du Prix universitaire international du carnet de voyage Etudiant mais aussi de voyageurs participants à stages de carnets de voyage à l’étranger proposés par des artistes carnettistes ou des touristes créatifs réunis par ce Rendez-vous du carnet de voyage européen (21500 visiteurs), il s’agit de circonscrire l’éveil à l’altérité et les apprentissages informels à travers le médium du carnet de voyage et comprendre comment il retentit sur le voyage. En quoi l’usage d’un carnet de voyage est-il essentiel à la circulation de savoirs qu’il autorise, en partageant une expérience intime ? Des enquêtes menées auprès de différents niveaux carnettistes ou touristes créatifs – ceux qui encadrent (les experts), ceux qui font (les amateurs) et ceux qui découvrent (les novices) – explicitent la mise à distance du regard et l’émancipation identitaire mais aussi la circulation des apprentissages «hors-cadres» (http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com).

En quoi l’usage d’un carnet de voyage est-il essentiel à la circulation de savoirs à travers l’expérience intime qui le caractérise ? En quoi est-il un outil éducatif de la mobilité ? Quelles relations se nouent entre les carnettistes et leurs lecteurs, notamment en contexte touristique ? Comment, par exemple, le Rendez-vous du carnet de voyage[1] à Clermont-Ferrand, lancé en 1999, participe-t-il de la circulation des compétences liées à la mobilité ? Pour répondre à ces questions, notre travail s’appuiera sur six enquêtes[2] menées depuis 2011 auprès de différents niveaux de carnettistes :

  1. Ceux qui encadrent (les experts) :

– La première, réalisée en novembre 2011 auprès des enseignants[3] participant au Prix Ecole – Collège – Lycée du carnet de voyage et inscrits au stage national de formation au PREAC Arts et culture (Ministère de l’éducation, CANOPE) : 26 questions dont trois questions ouvertes.

– La deuxième, réalisée en mai 2013 auprès des artistes carnettistes organisateurs d’ateliers-voyage : 21 questions dont la moitié ouvertes.

– La troisième, en septembre 2016 auprès de 23 carnettistes exposants aux Rendez-vous du carnet de voyage : six questions ouvertes.

  1. Ceux qui font (les amateurs) :

– La quatrième, en avril 2016 auprès des étudiants participant au Prix du carnet de voyage Etudiant 2012, 2013 et 2014 : 20 questions dont la majorité en question ouverte.

– La cinquième, en juin 2016 auprès de participants à la Rencontre nationale des Urban sketchers à Bordeaux : six questions ouvertes.

  1. Ceux qui découvrent (les novices) :

– La sixième est une enquête de satisfaction menée en 2015 concernant 192 visiteurs du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand complétée par le compte-rendu d’activité 2014 et 2014 établi par l’IFAV, Il Faut Aller Voir.

  • Références aux compétences dans les programmes européens:

Plus de 90 % des étudiants ont fait état d’une amélioration de leurs compétences non techniques, telles que la connaissance d’autres pays, la capacité à interagir et à travailler avec des personnes de cultures différentes, la capacité d’adaptation, la maîtrise des langues étrangères et les compétences en communication : http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-14-534_fr.htm

Six facteurs, dits «memo© factors» ( «Monitoring, Exchange, Mobility, Outcomes») ont été utilisés pour l’étude d’impact Erasmus, qui sont étroitement liés à l’employabilité. Ceux dits «memo©» sont caractéristiques des traits de la personnalité liée à la mobilité et à la compétence interculturelle « memo© intercultural competence » :  http://www.memo-tool.net/fileadmin/user_upload/memo_factors_description.pdf

Dans le cadre de Youthpass, les compétences « The 8 Key Competences for Lifelong Learning » sont évaluées : https://www.youthpass.eu/fr/about-youthpass/certificates-and-languages/

Réflexion sur soi, rapport aux autres : de nouveaux domaines d’enseignement qui semblent essentiels : http://www.innovation-pedagogique.fr/article1422.html

  • Carte heuristique : Echanges de compétences mobilitaires via le carnet de voyage

Carte mentale Echanges de compétences mobilitaires via le carnet de voyage

 

 

[1] La 17e édition du 18 au 20 novembre 2016 : http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/

[2]Les questionnaires accessibles en ligne sur mon carnet de recherche : Carnet de voyage – reportage. Pascale Argod. Hypothèses.org, octobre 2016.

[3] Une vingtaine d’enseignants de toutes disciplines qui ont mené plusieurs projets de création de carnet de voyage avec leurs élèves de collège ou de lycée.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l’université de Bordeaux (ESPE d’Aquitaine) et chercheuse au sein de l’équipe du MICA (2246 – Médiation, information, communication, art ) de l’université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 – 2018 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l’information et de la communication.

More Posts

Pour les géographes, l’art comme représentation poétique et outil pour la recherche

  • Appel à projet Art & SHS 2017-2018 :

Le pôle recherche et prospective de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), apporte son soutien à la mise en œuvre de projets dédiés à des thématiques novatrices en sciences humaines et sociales (SHS) qui pour la période 2017-2018, porteront sur « Nouvelles conflictualités » et « Art et sciences sociales ».

« Les relations entre arts et sciences, spécialement entre arts et sciences humaines et sociales, sont manifestement en train d’évoluer. De distantes, voire antagoniques, elles sont aujourd’hui faites de rapprochements et de connexions qui vont bien plus loin que l’intérêt sociologique ou historiographique que les secondes ont su porter aux premières. Outre que nombre d’artistes recourent à des catégories ressortissant au langage scientifique ou empruntent au travail de recherche ses manières de faire, les œuvres iconographiques, musicales, littéraires, ou mêlant différents types de supports, constituent des modes d’accès au monde, à la connaissance de ses formes de vie comme à ses mises en question éthiques et politiques, qui rencontrent tout particulièrement les objets et les démarches des sciences humaines et sociales. »

http://www.fmsh.fr/fr/recherche/28265

  • Conférence intitulée « Engager l’art pour engager la recherche : pour une relecture critique et réflexive de l’engagement entre art et géographie » de Sylvain Guyot (professeur de géographie à l’UBM, Université de Bordeaux – Montaigne, UMR Passages) : http://www.passages.cnrs.fr/spip.php?article401
  • Des mondes oubliés. Carnets d’Afrique. Christian Seignobos. IRD éditions – Parenthèses, février 2017.

Extrait de la 4e de couverture :

« En près de cinquante ans passés au coeur du bassin du lac Tchad, le géographe Christian Seignobos a vu son terrain et son métier se métamorphoser. Nourri par ce parcours, cet ouvrage rassemble un vaste corpus de dessins et de textes originaux, comme autant de témoignages d’une pratique personnelle et professionnelle de la recherche. Architecture, agriculture, élevage, pêche, faune sauvage, mais aussi arrivée et progression des insécurités entre Cameroun, République centrafricaine et Nigeria : l’extrême variété des thèmes abordés traduit les différentes manières de faire et d’écrire les sciences humaines. Replaçant toujours l’homme au centre de son histoire et de son environnement, ces pages sont aussi et surtout, à travers les voix et les visages des informateurs et des interprètes, la chronique d’une Afrique qui se raconte. »

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/03/10/dans-le-bassin-du-lac-tchad-des-mondes-oublies-menaces-par-boko-haram_5092738_3212.html

Voir la collection « Architectures traditionnelles » des éditions Parenthèses:

La case obus, histoire et reconstitution. Christian Seignobos, Fabien Jamin, 2004

Fare et habitat à Tahiti. Catherine Orliac, illustrations Christian Seignobos, 2000

La Maison kanak. Roger Boulay avec la collaboration de Alban Bensa, Alain Saussol. illustrations Christian Seignobos. Parenthèses, 1991.

Le Burundi. Jean-Louis Acquier, illustrations Christian Seignobos en 1987.

  • Une géographie à l’école par la pratique artistique, Sophie Gaujal, Carnets de géographes [En ligne], 9 | 2016, mis en ligne le 30 novembre 2016. URL : http://cdg.revues.org/623

 

  • Cartographier les récits. Mauricette Fournier. CERAMAC, n°35. PUBP, 2016.

Cartographier les récits témoigne de la richesse d’un thématique étudiée selon une grande variété d’approches émanant de nombreux contextes disciplinaires (littérature, cartographie, géographie, histoire, histoire de l’art, sciences de la communication). L’ouvrage illustre la diversité et la vitalité actuelle de la cartographie narrative, des diverses façons d’envisager les relations entre les cartes et les récits, les lieux et les mots.

Le carnet de voyage (intermédia), de l’esthétique géographique, de la cartographie sensible et de l’image composée à l’itinéraire culturel et touristique. Pascale Argod. In Cartographier les récits. Presses Universitaires Blaise Pascal, CERAMAC 35, 2016, p. 197 à 214.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l’université de Bordeaux (ESPE d’Aquitaine) et chercheuse au sein de l’équipe du MICA (2246 – Médiation, information, communication, art ) de l’université de Bordeaux Montaigne,
requalifiée en SIC (2010 – 2018 par le Conseil national des universités),
Docteur en sciences de l’information et de la communication.

More Posts