Carnet de voyage – reportage

1- Dans le cadre des sciences de l’information et de la communication, des sciences humaines et de l’art, le genre hybride du « carnet de voyage » est un objet culturel des « Cultural Studies » et « Visual Studies » au croisement des arts graphiques et de l’anthropologie, entre œuvre d’art et média, mais aussi un objet de recherches historiques en sciences de l’homme et en arts : patrimoine, ethnographie, altérité, géographie culturelle, illustration de l’ailleurs, médiation de l’exotisme…
2- Ce genre mineur artistique, éditorial et médiatique est issu d’une hybridation, d’une circulation artistique (artialité) et médiatique (intermédialité). Les nouveaux dispositifs médiatiques du carnet de voyage évoluent vers l’installation-performance, le reportage audio-visuel et cinématographique, le numérique-multimédia sous la forme de blog, du vidéo blog au web-reportage, mais aussi vers le transmédia.
3- Le carnet de voyage – reportage est propice aux développements communicatifs et éducatifs autour des notions d’interculturel, de médiation culturelle de l’altérité, de communication interculturelle et d’identité culturelle. Outil de formation aux apprentissages non formel et informel de l’expérience vécue et à la créativité, il est un outil pédagogique intermédia pour l’éducation à l’interculturel, l’apprentissage des langues et pour la mobilité internationale et européenne, une évaluation des acquis tant personnels que professionnels des échanges européens.
4- Carnet d’enquête sur le terrain, carnet ethnographique ou carnet de relevés d’observations, le carnet de voyage – reportage est aussi un outil réflexif des sciences humaines, de la géographie à l’anthropologie mais aussi de valorisation du patrimoine.
5- Les carnets de patrimoine, de l’ouvrage au site web, qui inventorient le patrimoine naturel, architectural, archéologique et historique contribuent à sa médiation et favorisent le tourisme régional, culturel ou patrimonial à travers par exemple d’itinéraires culturels sur les pas d’écrivains, artistes ou d’illustres personnages. A la quête d’authentisme et de rencontres il peut aussi valoriser le tourisme solidaire.

Pascale Argod

Enseignante PRCE à l'université de Bordeaux (ESPE d'Aquitaine) et chercheuse au sein de l'équipe du MICA (2246 - Médiation, information, communication, art ) de l'université de Bordeaux Montaigne, requalifiée en SIC (2010 - 2018 par le Conseil national des universités), Docteur en sciences de l'information et de la communication.

More Posts